Prévenir les violences avant, pendant et après le scrutin présidentiel de février 2020 La CNTT outille ses membres de base sur les valeurs civiques et citoyennes à Atakpamé

0
316
Spread the love

La Confédération Nationale des Travailleurs du Togo (CNTT) a organisé le jeudi 20 février aux  Affaires Sociales à Atakpamé, une formation à l’endroit des membres de ses syndicats de base, unions et fédérations de la région des Plateaux. Placée sous  le thème, « Syndicalisme et vie Citoyenne »,  cette journée de formation qui s’inscrit dans le cadre des activités de formation nationale planifiées par le secrétariat exécutif de la centrale et qui se veut également une école du civisme a permis aux participants d’être outillés et réveillés sur les valeurs citoyennes. L’objectif pour cette organisation syndicale est de permettre aux travailleurs d’adopter une bonne attitude en période électorale.  En ouvrant les travaux de cette rencontre,  le Secrétaire Général de la CNTT, M. Yves Agui Palanga a convié les participations à puiser le maximum d’informations, d’enseignements, de leçons afin de les disséminer autour d’eux en cette période électorale.  Les modules ont été présentés par l’expert-consultant Joseph Kokou Logossou. Cette même formation s’est déroulée à Bafilo, Kantè, Kara et Pagouda.

La Confédération Nationale des Travailleurs du Togo(CNTT) a organisé le jeudi 20 févier 2020, une rencontre avec sa base, composée des Unions et fédérations de la région des plateaux. C’est les locaux des Affaires Sociales d’Atakpamé qui ont servi de cadre à cette réunion. Placée sous le thème, « Syndicalisme et vie Citoyenne », cette journée de formation s’inscrit dans le cadre des activités de formation nationale planifiées par le secrétariat exécutif de la CNTT. C’est le Secrétaire Général de la CNTT, M. Yves Agui Palanga qui a ouvert les travaux de cette formation.  Celle-ci  a été assurée par l’expert-consultant Joseph Kokou Logossou. L’initiative se veut un cadre de sensibilisation sur les valeurs citoyennes et autres principes de paix, de tolérance et d’acceptation des autres. L’intérêt de cette formation est qu’à travers la culture civique chacun doit savoir ce qu’il doit faire et ce qu’il ne doit pas faire ; quels sont ses droits mais aussi ses devoirs, surtout en période de grandes consultations nationales.

En ouvrant donc les travaux de cette journée, le Secrétaire Général de cette grande centrale syndicale, M. Yves Agui Palanga, a d’abord justifié le choix du thème avant de faire savoir aux participants que le syndicalisme n’est pas la face opposée de la citoyenneté. Selon lui, on naît d’abord citoyen, on devient syndicaliste après. «  Le Thème de la rencontre s’intitule « Syndicalisme et vie Citoyenne ». Nous avons choisi ce thème parce que nous avons des échéances qui arrivent et il est de bon ton que nous puissions parler à nos membres qui sont d’abord des citoyens avant d’être syndicaliste sur le comportement qu’ils doivent adopter en période électorale, ce qu’ils doivent faire et ce qu’ils ne doivent pas faire. Vous savez que les périodes électorales sont des moments quelques fois  un peu agités, et très sensibles à la fois. Il est donc normal que nous puissions donner une conduite, une manière idoine de se comporter en ces temps à nos membres avant, pendant et après le scrutin. Notre devoir en tant que dirigeants syndicaux, c’est de partager avec nos camarades de la base le comportement citoyen que nous devons adopter avant, pendant et après les élections », a-t-il expliqué. Les participants sont issus des préfectures de la région des plateaux. Ceux-ci vont disséminer le message reçu afin que ceux qui n’ont pas  eu la chance de prendre part à cette rencontre puissent en bénéficier. « Ce ne sont pas tous nos membres qui ont pris part à cette rencontre. Mais ceux qui ont la chance d’être avec nous vont être outillés et ceux-ci vont ensuite disséminer notre message à travers la ville et partant du pays. Puisque les participants viennent de toutes les préfectures de la région des plateaux. Ils vont donc disséminer autour d’eux ce message que nous sommes en train d’apporter aux travailleurs ici à Atakpamé, c’est-à-dire la vie citoyenne en tant que syndicaliste, le comportement d’un syndicaliste avant, pendant et après les élections », a-t-il indiqué.

Pour lui, en tant que citoyen, la Mère-Patrie appelle tout le monde au devoir, en tant que syndicaliste, elle aura à leur  offrir leurs droits. C’est pourquoi, dit-il cette journée se veut une école du civisme.  Le Secrétaire Général de la CNTT a invité les uns et les autres à travers les communications qui vont meubler la journée à puiser le maximum d’information, d’enseignement, de leçon pour les disséminer autour d’eux en cette période électorale. Les modules développés sont ceux qui ont trait surtout au comportement citoyen du syndicaliste. Tous ces modules expliquent comment le syndicaliste doit se comporter, comment il doit sensibiliser la masse, comment il doit se comporter pendant et après les élections.

Les participants à cette réunion ont apprécié à sa juste valeur cette formation. Ils ont  remercié le Secrétaire Général de la CNTT pour l’initiative qui leur a permis de s’imprégner de quelques notions du civisme et surtout l’attitude qu’ils doivent adopter en tant que syndicaliste en ces périodes électorales. Pour sa part le président de l’UP-Ogou, M. AGBA Tchapou a salué l’initiative du bureau exécutif et remercié les participants pour leur assiduité et leur disponibilité. Selon lui, 2020 est une année électorale majeure et ce moment appelle les syndicalistes à des attitudes citoyennes, l’expression de leur citoyenneté. Celui-ci a également remercié les membres du bureau exécutif et invité les participants à prêter une oreille attentive aux communications. Cette formation s’est déroulée également à Bafilo, Kantè, Kara et Pagouda.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici