Togo/ JIF, Les femmes de la SAFER passent en revue le bilan des acquis de Beijing et définissent des perspectives

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

La journée de 8 mars, journée internationale de la femme célébrée chaque année de par le monde a été célébrée au Togo. A la Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER) les femmes de cette structure ont célébrée par anticipation cette fête le vendredi 6 mars 2020 au sein de leur direction générale en présence du Directeur Général, M Sylvain Atoute Outchantcha. Au cours de cette rencontre, celles-ci ont fait un bilan des acquis sur le plan national et structurel avant de décliner les perspectives.

La journée internationale de la femme a été célébrée comme à l’accoutumée le 8 mars dans le monde entier. Au Togo les femmes de tous les secteurs d’activité n’ont pas dérogé à la tradition. A l’instar donc des autres femmes du pays, les femmes de la Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER) ont célébré cette Journée internationale de la Femme (JIF) d’une manière  anticipée. Elles ont organisé le vendredi 6 mars au sein de leur direction générale à Lomé, une séance d’échanges au cours de laquelle celles-ci de ont fait  le bilan des acquis des décisions issues de la Conférence mondiale en faveur des femmes tenue en  1995 à Beijing et de réfléchir sur les perspectives.

Le thème international retenu pour la célébration de l’édition 2020 est, « Je suis de la Génération Egalité : Levez-vous pour les droits des femmes ». Celui choisi sur le plan national est, « Femme togolaise à l’aune de Béijing+25 : Bilan et perspectives ». Pour les organisatrices, la finalité de la séance d’échanges est de dresser le bilan des acquis en matière de la promotion des droits de la femme depuis la conférence de Beijing de 1995 et de réfléchir sur les perspectives. Durant toute la journée, les femmes appuyées par l’ensemble du personnel de la SAFER ont échangé sur les avancées en matière des droits de la femme, les maux qui minent l’épanouissement de la femme etc. Les participants ont également fait des propositions sur les actions futures à mener en faveur de la défense et de la promotion des droits de la femme. « La Journée internationale de la femme est normalement célébrée le 8 mars. Mais conformément au programme du gouvernement, nous avons initié cette causerie-débat ce jour pour faire le bilan des acquis des décisions prises en faveur des femmes à la conférence de Beijing en 1995 et de définir les perspectives », a expliqué Chimène Todoe, chargée de la communication à la SAFER. Aussi,  les femmes de la SAFER ont-elles décidé d’aller sensibiliser les populations des villages reculés sur les droits de la femme, l’excision etc. Elles ont également émis le vœu de voir  les femmes être beaucoup plus promues au poste de décision dans leur société.

En ouvrant les travaux d’échange, le Directeur Général de la SAFER, Sylvain Atoute Outchantcha, a salué les efforts du Chef de l’Etat dans la mise en œuvre des textes régissant les droits des femmes. Il a demandé aux femmes de se battre pour être des modèles dans la société, tout en appelant aussi les hommes d’offrir un cadre adéquat d’expression de celles-ci. « Le respect accordé dans notre pays le Togo est intégré à l’ensemble de nos textes et cela fait partie des priorités du Président de la République. Tous les avantages accordés aux femmes visent à les amener à améliorer leur contribution dans le vivre ensemble, pour la cohésion sociale et pour le développement. En ce jour solennel, je voudrais demander aux femmes en général et à celles de la Société Autonome de Financement de l’Entretien routier, de prier pour le Chef de l’Etat qui a mis en application tout ce que le monde entier pense à l’endroit de la femme. Les plus hautes autorités de notre pays attendent beaucoup des femmes. Lorsque les femmes sont rassurées de l’importance qu’on leur accorde et qu’on prend soin de tous leurs droits qui doivent être respectés, ainsi que l’amélioration de leur condition de vie, cela garantit  la stabilité, la cohésion sociale et le développement de notre pays. C’est dans cet esprit que le Chef de l’Etat a mis tout en œuvre pour valoriser la femme togolaise.  Au niveau de la SAFER, nous comptons beaucoup sur les femmes pour l’atteinte des grands objectifs qui nous ont assignés par le gouvernement. Pour ce faire, les femmes doivent être des modèles aussi bien dans leur vie professionnelle qu’en famille pour faire avancer la société.  Elles doivent se battre pour être irréprochables et devenir des  sources d’inspiration pour les hommes afin de porter au mieux la société en charge du financement de l’entretien routier.  Je voudrais également saluer les efforts tant fournis par les hommes et les inviter à soutenir les femmes en les aidant à être plus efficaces pour le bien de tous. Ensemble nous pourrons faire avancer le pays. Les hommes ont le devoir de rassurer les femmes en définissant clairement leur place dans la société, ainsi les bons résultats ne tarderont pas à se faire voir. Nous sommes engagés à soutenir les femmes, c’est  pourquoi, nous leur souhaitons bonne chance », a-t-il laissé entendre.

Les femmes travailleuses de la SAFER ont au cours des échanges reconnu les efforts faits par le gouvernement en matière des droits des femmes au Togo. Ces efforts sont constatés à la SAFER avec 156 femmes dont deux chefs de poste, trois chefs section et un chef service. C’est dans une ambiance de fête doublée d’une satisfaction totale que cette rencontre a pris fin. Instituée depuis 1977, la Journée Internationale de la femme permet de renouveler des plaidoyers en faveur de la situation des femmes et de rechercher un plus grand dynamisme mondial pour faire progresser l’équité du genre dans tous les pays.

 

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00