Amélioration du climat des affaires au Togo Sandra Ablamba Johnson expose les avancées dans le cadre de nouvelles réformes réalisées ou mises en œuvre par le Togo

0
677
Spread the love

La Cellule Climat des Affaires au Togo (CCA) a tenu, ce mercredi 18 Mars 2020, à Lomé, une rencontre d’échanges et de partage avec les  médias publics et privés, sur les réformes opérées en vue de  l’amélioration du climat des affaires au Togo. Il s’est agi d’informer les uns et les autres sur les évolutions récentes relatives aux nouvelles réformes réalisées ou mises en œuvre, pour rendre le Togo plus attractif aux investisseurs locaux comme étrangers. Selon  la coordonnatrice nationale de cette cellule, Mme Sandra Johnson, les résultats obtenus sont encourageants, avec des réformes à approfondir pour relever les défis qui persistent.

Le gouvernement est résolument tourné vers une dynamique visant à faire du Togo, une destination de premier choix des investisseurs. Dans ce sens, les multiples actions engagées ont permis de bien positionner  le pays dans les différents rapports internationaux en matière du climat des affaires. Cette bonne performance a valu au Togo d’occuper le rang de 1er pays réformateur en Afrique et 3e dans le monde dans le domaine de la facilitation des affaires, selon le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale. Des efforts se poursuivent afin de maintenir cette dynamique.

Le gouvernement togolais dans sa nouvelle politique a pour ambition de faire du Togo un pôle attractif aux investissements en s’appuyant sur le secteur privé, acteur principal touché par les différentes réformes. « Le Togo est résolument tourné vers une dynamique de réformes visant à faire de notre pays, une destination de premier choix des investisseurs. Ainsi, les multiples actions engagées ont permis au pays de bien se positionner dans les différents rapports internationaux en matière du climat des affaires », a indiqué Mme Johnson. Ainsi, outre les réformes transversales telles l’adoption du nouveau Code des investissements qui offre d’énormes des avantages aux opérateurs économiques, plusieurs indicateurs ont fait l’objet de réformes majeures, ces derniers mois.

La coordonnatrice de la Cellule Climat des Affaires, Mme Sandra Johnson, a cité entre autres, l’exécution des contrats qui vise à garantir la sécurité juridique de l’investissement, le paiement des taxes et impôts marqué par la simplification des impôts et la promotion de la transparence, le foncier avec l’opérationnalisation complète du guichet foncier unique, le dispositif de dépôt de plaintes pour les usagers, ainsi que la numérisation des plans cadastraux de Lomé. D’autres indicateurs sont relatifs à l’accès à l’énergie qui comprend, outre le volet raccordement à coût réduit, le remboursement des avances sur consommation et d’autres mesures sociales à l’endroit des populations, au branchement gratuit à l’eau potable pour les PME-PMI, au commerce transfrontalier avec à la clé, la dématérialisation de toutes les procédures douanières, fer de lance des activités portuaires, etc.

Pour Mme Johnson, ces multiples réformes s’inscrivent dans la droite ligne de la vision du chef de l’Etat qui assure le leadership du dispositif institutionnel et donne l’impulsion et les orientations nécessaires aux actions menées par la cellule. Fort heureusement, s’est-elle réjouie, les fruits de ces efforts commencent à être visibles. Elle a exprimé sa gratitude à l’ensemble du gouvernement pour la nouvelle vision axée sur les résultats et à tous les acteurs qui travaillent avec abnégation pour l’implémentation des

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici