COVID 19/ Le ministre Gilbert Bawara en concertation avec le centrales syndicales, le patronat et les grandes entreprises du Togo

0
532
Spread the love

Face à la pandémie du coronavirus, l’économie togolaise a pris naturellement un coup. Nombre d’entreprises tournent au ralenti actuellement, d’autres carrément à l’arrêt depuis la prise des mesures de précaution par le gouvernement contre cette pandémie. Les pouvoirs publics sont appelés à agir, avec promptitude. C’est justement dans ce souci que le gouvernement, le patronat et les secrétaires généraux  de la coordination des centrales syndicales étaient face à face le lundi 30 mars 2020 dans les locaux de SAZOF à Lomé. L’objectif est de  faire le point de la situation que traverse le Togo, situation liée au Coronavirus. Il est question au cours de cette réunion d’arriver à parler d’une même voix face à un ennemi invisible pour créer une synergie d’action visant à renforcer la sensibilisation. A cette rencontre, le gouvernement a été représenté par Gilbert Bawara, ministre de la fonction publique du Travail, de la Réforme Administrative et de la Protection Sociale.

Le ministre togolais de la Fonction publique, Gilbert Bawara a rencontré lundi 30 mars 2020, les partenaires sociaux de l’Etat togolais. La réunion a enregistré la présence des responsables des centrales syndicales et des organisations patronales telles que le Conseil national du patronat, l’Association des grandes entreprises du Togo et la Chambre du commerce et des industries du Togo (CCIT). Il était question de faire le point de la situation de la crise sanitaire et créer une synergie d’action pour renforcer la sensibilisation.

A l’entame des discussions, le ministre Gilbert Bawara a fait le point de la situation de la pandémie aux partenaires sociaux et a évoqué les mesures prises par le gouvernement. Pour le ministre de la Fonction publique, du Travail, de la Réforme Administrative et de la Protection Sociale, il est  important d’envisager une coordination des actions afin de créer davantage de synergies pour renforcer la sensibilisation, l’éducation civique et citoyenne des populations, mais surtout des travailleurs du secteur public, privé et parapublic.

Au sujet des dispositions prises par le gouvernement togolais sans oublier celles qui pourront être prises dans un futur proche, l’important pour le gouvernement, a dit M Bawara c’est le respect des mesures de précaution qui sont prises par l’exécutif. Selon M Bawara, des actions et des initiatives vont continuer par être prises aussi bien par le gouvernement que par les partenaires sociaux dans l’intérêt de la protection et la sécurité sanitaire de la population togolaise.

Le ministre en charge du travail indique que la ligne de conduite devant la crise sanitaire inédite, c’est la protection et la sécurité sanitaire de la population togolaise. Aussi, a-t-il lancé un appel à la population, aux opérateurs économiques, aux salariés et aux travailleurs pour que le bon sens prévale. « Dans tous les lieux de travail, il est nécessaire de réaménager le travail. S’il s’avère nécessaire, de procéder à une réduction d’activités afin que nous soyons en mesure de contenir et limiter la propagation de la pandémie, cela doit pouvoir l’être », a-t-il déclaré. Le ministre n’a pas oublié le secteur du transport en commun. Pour lui, le bon sens devrait guider les acteurs de ce secteur à éviter durant cette période, les surcharges qui les exposent et exposent les passagers. « La priorité absolue, l’élément déterminant de tout ce qui est pris comme mesure par le gouvernement, c’est protection et la sécurité de la population togolaise. Cela ne doit pas nous empêcher de penser et d’estimer que la continuité de l’économie du pays est également nécessaire. Nous devons continuer à nous assurer que les services, les biens, les produits essentiels et indispensables sont disponibles » a-t-il ajouté avant d’inviter au passage  à éviter les fausses informations, et leur diffusion, pour ne pas désorienter et semer la confusion dans l’esprit des Togolais. 

Selon le ministre Gilbert Bawara « le gouvernement est satisfait du niveau de solidarité, du niveau de soutien et d’engagement qui ont été constatés au niveau des partenaires sociaux, au niveau des opérateurs économiques, au niveau des entreprises, au niveau des organisations syndicales avec des initiatives, des actions tendant à sensibiliser les entreprises, les travailleurs », s’est-t-il réjouit.

Pour sa part, Germain Meba, président de la chambre du commerce d’industrie du Togo (CCIT) a appelé le secteur privé à conjuguer les efforts pour qu’en action concertée, l’on puisse en aide au gouvernement pour vaincre la protection davantage de la population. Selon M Meba, le secteur privé attend les mesures adéquates que le gouvernement prendra pour atténuer la situation actuelle des opérateurs économiques. « La situation est très difficile pour les opérateurs économiques mais nous devons tout faire et prier les opérateurs économiques de ne pas trop prendre des décisions hâtives, mais d’accompagner le gouvernement en espérant des mesures pour atténuer la situation », a-t-il fait savoir.
Abondant dans le même sens, les Secrétaires généraux de la coordination des centrales syndicales du Togo à cette rencontre ont salué cette initiative qu’ils jugent salvatrice. Pour ces responsables syndicaux, les employeurs doivent veiller au respect des droits des travailleurs en ces périodes de crise et abandonner tout projet de licenciement. Pour ceux-ci, il n’est pas question qu’aujourd’hui, on profite de la situation pour licencier les travailleurs. « Non, les centrales syndicales disent qu’elles ne seront pas d’accords », disent-ils avant de souligner que l’important c’est d’évoluer sur la grande solidarité et avec une cohésion d’ensemble pour travailler et voir quelle solution apporter à la situation.

D’autres rencontres auront lieu toujours dans la dynamique de faire le point.  Plusieurs possibilités sont envisagées dans le travail mais, les responsables écartent l’idée de licenciement.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici