Lutte contre la propagation du COVID 19/ Angèle AZIABOU, la secrétaire générale de SYNATSCETO et présidente d’OPAHCT invite les patronnes et patrons à observer les mesures barrières et leur demande de libérer leurs apprenties et apprentis

0
454
Spread the love

Le monde fait face à une crise sanitaire sans précédent provoquée par le coronavirus. La pandémie n’épargne aucun continent, aucun pays. Le Togo n’est pas épargné par cet ennemi invisible qui bouscule les habitudes et les comportements. Tous les secteurs d’activité en général sont touchés par cette pandémie et particulièrement le secteur informel. Les responsables de ce secteur en sont conscients et prennent des mesures pour endiguer le mal. C’est le cas la secrétaire générale de  SYNATSCETO (Syndicat National des Travailleurs du Secteur de la Coiffure- Tresse- Esthétique du Togo) et  présidente d’OPAHCT (Organisation Professionnelle des Artisans d’hygiène et Soins Corporels du Togo), Mme Angèle AZIABOU (photo), appelle les patronnes et patrons à plus de prudence et à libérer leurs apprenties et apprentis.

C’est à travers un communiqué, rendu public ce jour, mercredi 01er avril 2020. Nous vous proposons l’intégralité dudit communiqué, signé par Mme Angèle AZIABOU, première responsable des deux structures qui excellent dans la beauté, l’esthétique et les soins corporels.

En intégralité le communiqué de la  Secrétaire Générale  du SYNATSCETO et  présidente  d OPAHCT, lié à lutte contre le Covid 19, (SYNATSCETO) Syndicat National des Travailleurs du Secteur de la Coiffure- Tresse- Esthétique du Togo ; OPAHCT, Organisation Professionnelle des Artisans d’hygiène et Soins Corporels du Togo)   

Depuis quelques mois le  monde entier est secoué par la pandémie de Coronavirus. Une situation qui créée la désolation et la consternation dans les pays. Une pandémie meurtrière qui n’épargne pas notre pays le  Togo. Le seul remède que nous détenons à ce jour est la prévention. Nous devons mettre un accent aigu  sur les mesures préventives instaurées par les autorités sanitaires à travers le gouvernement, pour éviter la propagation du Covid 19.

Face à cette situation désastreuse, la secrétaire générale du SYNASTCETO et présidente d’OPAHCT, demande avec insistance à toutes les coiffeuses, à tous les coiffeurs, à toutes les esthéticiennes, à tous les esthéticiens, à toutes les praticiennes et à tous les praticiens des soins corporels de se protéger avant l’exécution de toute activité.  Étant en contact permanent avec les clientes et clients, ils doivent suivre strictement les mesures barrières.

Elle demande expressément aux patronnes et aux patrons de libérer   les apprenties et apprentis pendant cette période les apprenties et apprentis doivent rester à la maison. Consciente du statut informel de leur métier, elle invite les acteurs du domaine, qu’il serait de bon ton  de cesser les activités. A toutes celles et à tous  ceux qui veulent continuer malgré la situation de  mettre une attention toute particulière sur les mesures préventives contre  le fléau, car il faut être en vie pour jouir des fruits de sa profession. Exiger le respect des comportements barrières par leurs clientes et clients

Pour finir, la secrétaire générale du SYNASTCETO  et présidente d’OPAHCT  rappelle à l’ensemble de la corporation de respecter scrupuleusement les comportements barrières instruits par le gouvernement.

Fait à Lomé le 1er avril 2020

La Secrétaire Générale du SYNATSCETO

 Et  Présidente d’OPAHCT

Mme AZIBOU Angèle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici