COVID 19 L’INAM soulage les peines de ses assurés et les prémunit contre la pandémie

0
411
Miryam Dossou DG de l'INAM
Spread the love

Du lavage des mains au respect de la distance sanitaire INAM met tout en œuvre pour protéger les assurés et son personnel du Coronavirus. L’institution applique toutes les mesures barrières recommandées en son sein. Elle a également pris des dispositions particulières pour soulager ses assurés en ce temps de guerre contre cette pandémie.

Se laver les mains avec du savon ou les désinfecter avec du gel hydro alcoolique, une mesure barrière à observer systématiquement aux entrées des bureaux de l’institut National d’Assurance Maladie(INAM). Tous les assurés de cet institut sont soumis à cet exercice avant de se faire servir. « Lorsque je suis arrivé, on m’a demandé de laver mes mains, de prendre le torchon et de m’essuyer et ensuite de porter les masques avant de rentrer auprès du personnel de l’INAM. Tout le monde doit suivre les conseils des médecins en ce qui concerne le port des masques, le lavage des mains et surtout respecter les mesures de distanciation sociale », a déclaré un assuré de l’INAM. «  C’est une bonne initiative de mettre à notre disposition du gel hydro alcoolique pour  désinfecter les mains avant de rentrer dans les bureaux de l’INAM. Ça nous protège contre le Coronavirus et ça nous permet de continuer ces genres de choses dans nos maisons, donner l’exemple à nos enfants et maris comment se prendre pour éviter ce virus », précise une autre assurée de l’INAM.

L’institution ne s’arrête pas là. En plus des assurés, elle a pensé aussi à la protection de ses agents. Un dispositif est mis en place pour préserver son personnel contre la contamination. Les employés se sentent en sécurité à chaque fois qu’ils franchissent le seuil de son bureau. « C’est avec la peur au ventre qu’on venait au bureau mais comme nous somme assimilés au personnel de santé, nous devons être là pour aider les assurés à aller mieux. Avec ces mesures barrières et avec l’aide de Dieu nous sommes toujours en sécurité » ; explique un agent de l’INAM.  Un autre renchéri. «  Quand nous arrivons, d’abord nous avons des sceaux d’eau dehors et des désinfectants. Et quand nous rentrons après nous avoir désinfectés les mains, nous avons des masques et des gants que nous utilisons. Nous utilisons des masques chirurgicaux que nous changeons après chaque deux heures de temps ainsi que les gants. Nous n’allons pas en contact avec les assurés. Quand quelqu’un vient il prend place. Nous avons une barrière qui nous sépare des assurés et qui nous protège », rassure-t-elle.

L’initiative intègre une séance de sensibilisation de 10 à 15 mn à l’endroit des assurés chaque matin.  Ils ont été sensibilisés entre autre sur les masques, leur utilisation et usage. « Pour porter les masques, il y a des étapes. Laver les mains avec de l’eau de savon ou à défaut à l’aide d’une solution hydro alcoolique. Après il faut toujours vérifier l’étanchéité du masque surtout s’il n’y a pas de trou sur le masque. Après avoir vérifié, il faut localiser un bord rigide parce que le masque a toujours deux bords. Donc c’est le bord rigide qui doit être placé sur le nez. L’autre bord doit couvrir la bouche et le menton. Le masque doit être mis à partir des colles. Une fois que le masque est posé, éviter donc de porter la main sur la face antérieure du masque. Le retrait se fait toujours à partir  des cordes et on retire le masque. Une fois le masque retiré, on le jette dans une poubelle. Après l’avoir jeté, il faut laver les mains avec du savon ou à défaut avec d’une solution hydro alcoolique. Il y a des bavettes que le citoyen lambda utilise pour se protéger. Nous leur recommandons qu’une fois arrivé à la maison, ces bavettes doivent être désinfectées avec de l’eau chaude  et après le laver au savon. Ce n’est qu’après cela qu’on peut le réutiliser. Des affiches ont été également postées pour orienter les clients qui arrivent. Au niveau des salles d’accueil on a fait un réaménagement pour respecter la distance entre les clients qui arrivent », enseigne le médecin-conseil de l’INAM.

Un contrôle est effectué par des agents désignés pour s’assurer de l’application effective de ces mesures barrières mise en œuvre par l’INAM. Aussi, des dispositions particulières sont-elles prises par l’institution pour faciliter l’accès à ses services aux assurés. Nous avons exonéré les bénéficiaires de façon provisoire du contrôle de la validité des cartes à travers les vignettes qui sont apposées sur les cartes des assurés. Quand un malade va à l’hôpital, même si sa vignette est arrivée à expiration, il va pouvoir être pris en charge à condition que cette expiration ne date pas de plus d’un an. Ça veut dire que si votre vignette est expirée en 2018, vous êtes obligés de venir à l’INAM. Mais si elle est expirée depuis mars 2019, vous pouvez être pris en charge dans tous les hôpitaux du Togo. Pour venir chercher les ententes préalables, ou les attestations pour les pensions des maladies chroniques,  parce que c’est une population qui n’a pas une facilité d’utilisation des réseaux sociaux ou de l’outil informatique mobile. Du coup, nous allons les épargner pendant une période. C’est un risque que nous prenons. Mais nous comptons sur eux et sur nos prestataires pour continuer à avoir un suivi et une consommation rationnelle de soins. Les ententes préalables ne seront plus nécessaires pour la plupart des produits. Cela va réduire les sorties et les fréquences à laquelle les gens se rendent à l’INAM pour chercher les documents. Egalement les hospitalisations, les ententes préalables, toutes ces mesures-là vont être allégées. Il s’agit d’un acte de survie, un acte de préservation, un acte qui nous protège et qui protège les autres. C’est très important aujourd’hui avec cette pandémie de COVID 19 que tout le monde se plie, que tout le monde respecte les consignes et les règles de distanciation, les règles sanitaires, le lavage des mains », a expliqué Myriam Dossou, Directrice Générale de l’INAM. Toutes les mesures sont en cours d’implémentation au niveau de l’INAM pour protéger tous ses assurés et son personnel du COVID 19. Elle veut contribuer ainsi à contenir la propagation de la pandémie

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici