EBOMAF fait encore son retour au sud du Togo pour mettre son expertise au service du pays, Une visite de chantier d’une délégation ministérielle en présence du PDG Mahamadou Bonkoungou annonce le démarrage des travaux

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

 

Une nouvelle fois encore l’Etat du Togo fait confiance en  l’expertise de l’Entreprise Bounkoungou Mahamadou et Fils (EBOMAF). Le major burkinabè du BTP, qui a réussi, depuis une dizaine d’années, à s’imposer dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest et au-delà, vient de décrocher deux (2) importants contrats pour la réalisation d’infrastructures routières et de drainage des eaux au sud du pays. Le premier contrat porte sur la modernisation de la route Lomé-Kpalimé, sur une distance de de cent-vingt (120) kilomètres ainsi que l’aménagement des bassins de rétention d’eau de Todman, de Segbé et d’Adidogomé pour un montant cumulé d’environ cent quatre-vingt-quinze (195) milliards F CFA HT /HD. Le second contrat concerne l’aménagement des voiries et réseaux divers (VRD) de la ville de Kpalimé pour un montant de Dix-neuf (19) milliards FCFA HT/HD. L’ensemble des  deux marchés font un total  deux cent quatorze (214) milliards   FCFA HT/HD que le gouvernement togolais accorde à ce géant des BTP. Une visite de chantier d’une délégation ministérielle et le PDG de l’entreprise le mercredi 17 juin 2020, annonce le démarrage des travaux.

Après avoir réalisé avec succès les chantiers des boulevards du 13-Janvier et Agoè-BKS-Limousine-Adidogomé entre 2011 et 2013 dans la ville de Lomé, l’entreprise EBOMAF s’est vue ensuite attribuée d’autres ouvrages localisés dans la partie septentrionale du pays. Des travaux actuellement en cours d’exécution.  Il s’agit du chantier des routes Tandjouaré-Kanté (130 Km) et Borgou-Mandouri (45 Km), celui de Mandouri-Frontière du Bénin (07,5 Km) avec un pont de cent quatre-vingt (180) mètres linéaires sur le fleuve l’Oti et celui du Carrefour Pya-Sarakawa-Kanté (65 Km) avec un pont de cent (100) mètres linéaires sur un grand fleuve. La signature des deux (2) nouveaux contrats intervient au moment où ces trois chantiers sont en phase d’achèvement. A travers ce nouveau contrat, EBOMAF de M. Mahamadou Bonkoungou, va encore faire parler d’elle sur deux nouveaux chantiers à travers deux importants contrats pour la réalisation d’infrastructures routières et de drainage des eaux dans la partie sud du Togo. Il s’agit en effet de la modernisation de la route Lomé-Kpalimé, longue de cent-vingt (120) kilomètres ainsi que l’aménagement des bassins de rétention d’eau de Todman, de Segbé et d’Adidogomé. Ce qui représente un montant d’environ Cent quatre-vingt-quinze (195) milliards F CFA HT/HD. Le second chantier concerne un contrat concernant l’aménagement des voiries et réseaux divers (VRD) de la ville de Kpalimé pour un montant de Dix-neuf (19) milliards F CFA HT/HD. C’est en tout un financement global estimé à deux cent quatorze (214) milliards F CFA HT/HD que le gouvernement togolais accorde à EBOMAF pour la réalisation des deux chantiers.

Présente au début de  2010 pour accompagner l’ambitieux programme des grands travaux de Faure Gnassingbé, ce nouveau contrat est  la preuve d’une marque de confiance entre ce géant des BTP et les dirigeants togolais et la place de choix que EBOMAF occupe dans le giron des BTP au Togo. Le déploiement d’impressionnants équipements de dernière génération sur les base-vie d’Adidogomé et d’Attiègou, dans les environs de Lomé, annonce le démarrage imminent de ces nouveaux travaux. L’expertise d’EBOMAF accompagne depuis près de dix ans la République togolaise dans ses efforts de développement et de modernisation de ses infrastructures.

Outre le Togo, EBOMAF est attributaire de plusieurs marchés d’infrastructures sur le continent africain.  Il est donc aisé d’affirmer qu’entre EBOMAF et le gouvernement togolais c’est une confiance qui ne cesse de grandir au fil des ans. EBOMAF est sollicité dans plusieurs pays pour son expertise en infrastructures sur le continent africain. Elle a en ce moment en cours d’exécution des travaux d’infrastructures au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Congo-Brazzaville, à Djibouti, en Guinée-Conakry, en Guinée Equatoriale et au Libéria.

Visite de chantier par les ministres Sani Yaya, Zoueratou Tchakondo-Kassa Traoré et le PDG de EBOMAF, Mahamadou Bonkoungou

Aussitôt annoncé, une délégation ministérielle composée du ministre de l’Economie et des Finances, M. Sani Yaya et du ministre des Infrastructures et des Transports, Mme Zouréhatou Tchakondo-Kassah-Traoré, a effectué le 17 juin 2020, une visite de chantier sur la route Lomé-Kpalimé attribuée à l’Entreprise Bokoungou Mahamadou et Fils (EBOMAF) pour sa réhabilitation. Cette visite s’est déroulée en présence du Président Directeur du groupe EBOMAF, M. Bonkoungou Mahamadou. Sur le terrain, le déploiement des équipements du leader ouest-africain des BTP est visible sur les bases vie d’Atikoumé et d’Adidogomé. Ces engins sont à pieds d’œuvre pour le dessouchage afin de libérer l’emprise de la voie. Tout porte à croire que dans un délai raisonnable et comme EBOMAF  sait si bien le faire, les travaux vont démarrer et les usagers et  riverains de la route Lomé-Kpalimé vont pousser un ouf de soulagement.

blank

Les travaux se déclineront en la construction et la mise en 2X3 voies du tronçon Todman-Zanguera (sud-ouest de Lomé) long de 15 km. Ils comprennent en outre, l’aménagement en 2X2 voies du tronçon Zanguera – Noepé (8 km) et la réalisation d’une chaussée de 2 voies entre Noépé et Kpalimé sur une distance de 91 km. L’ouvrage envisagé qui est à l’étape des levées topographiques, s’étend aussi à la réalisation de bassins de rétention d’eau de Todman, Ségbé, Adidogomé (sud-ouest de Lomé). En complément, l’Entreprise Bokoungou Mahamadou et Fils va assurer l’aménagement des voiries et réseaux divers (VRD) de la ville de Kpalimé. Afin, de favoriser un bon déroulement des travaux, la ministre des Infrastructures et des Transports a, dans une note, exhorté les riverains et les usagers de cette route à se conformer aux mesures de sécurité et de signalisation qui seront mises en place sur le chantier. Le gouvernement togolais a établi dans son agenda les travaux de réhabilitation et de bitumage de la route Lomé-Kpalimè (120 km) et de construction des bassins de rétention d’eau de Todman, Ségbé et d’Adidogomè.

 

 

 

 

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00