Wawa/ Ouverture des pistes rurales pour désenclaver le village N’taré Kopé- Gnalabè dans la commune Wawa 1/Le Maire Yao Ogah Assamoah sur le terrain pour donner l’exemple

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Pas de répit pour le maire de la commune Wawa 1, Yao Ogah ASSAMOAH. Après son engagement aux côtés des plus hautes autorités du pays dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus pour sauver ses administrés, il se lance désormais dans la réhabilitation des pistes rurales relavant de son ressort territorial, ceci pour désenclaver les milieux les plus reculés et  leur facilité l’écoulement des produits agricoles vers le centre urbain. C’est dans ce sens que de concert avec les populations il a  initié le projet de réhabilitation de la piste rurale N’taré Kopé- Gnalabè dans le canton de Késsibo, long de 15 Km pour désenclaver ce village (Gnalabè) coupé des autres villages. Munis de coupe-coupe, houes, pioches et dabas, le maire n’a pas voulu se faire conter. Aux côtés de celles-ci, ils ont réussi à dégager déjà une piste d’environ 6 kilomètres.

Le village de Gnalabè, est un village du canton de Kessibo situé dans une cuvette entouré de montagne très difficile d’accès. Ce village associé avec celui de Kessibo-Sewa, N’tare-Kopé et Wampa-Kopé, constituent un grenier en terme de produits agricoles et représentent  25% des produits vivriers pour la commune Wawa 1. Cependant, force est de constater que la population de Gnalabè n’a pas accès à la route, c’est-à-dire très enclavée et l’évacuation des produits constitue un casse-tête chinois pour les producteurs. Face à cet état de chose,  la population de Gnalabè a décidé avec l’appui de la commune Wawa 1, de tracer avec du matériel rudimentaire une piste qui relie le village de N’Tare-Kopé à Gnalabè. Ce projet  démarré depuis près d’un mois a connu la participation active du maire Yao Ogah Assamoah.

blank

Ainsi, chaque vendredi de la semaine, le maire et les populations munies de de coupe-coupe, houes, pioches et dabas se lancent dans la construction de cette piste. Ils étaient encore présents le vendredi 21 aout 2020 sur ce même tronçon pour faire évoluer les travaux. Le Maire de Wawa 1, toujours en avant plan, est allé une fois encore apporter son soutien à cette population très motivée pour se faire un nom. A cette occasion, il leur a apporté des vivres et non-vivres pour encourager ces hommes et femmes décidé à sortir de l’obscurité à la lumière. Sur une distance de 15 km, les populations avec le soutien du maire ont pu dégager actuellement une piste d’environ 6 km.

blank

Des femmes entrain de tracer la piste

Assamoh Yao Ogah, maire de la commune Wawa 1 revient ici sur les mobiles qui ont poussé les populations de Gnalabè et la commune Wawa 1 a initié un tel projet. « Gnalabè, un village situé dans une cuvette, enclavé et entouré des montagnes dont l’accès est très difficile, une localité dont les populations et celles des villages environnants produisent à elles seules plus de 25% de produits vivriers de la Commune. Coupé de ce monde, les populations de cette zone éprouvent d’énormes difficultés pour évacuer leurs produits. Bien plus, lorsque les villageois tombent malades ou que les femmes enceintes doivent aller suivre les consultations prénatales ou accoucher, elles sont obligées de se déplacer sur des kilomètres, par manque d’un centre de santé de proximité, l’accès au centre de santé le plus proche devient un véritable calvaire, les femmes accouchent souvent sur le chemin et malheureusement pour la plupart de temps les enfants ne survivent pas à cause du trajet et des conditions d’accouchement. C’est une zone où le taux de morbidité est toujours élevé. Face à cette situation que traverse cette population dans son ensemble, celle-ci  avec l’appui de la Mairie de Badou ont décidé de construire à la main une piste partant du village de N’Taré-Kopé pour rallier Badou, sur une distance d’environ  12 km », a-t- il longuement expliqué.

blank

vue partielle de la piste déjà tracée

Selon le maire, cette ouverture permettra à la population d’écouler rapidement leurs produits et d’augmenter sa production agricole surtout l’accès facile aux services sociaux de base. Ces actions permettront d’abord de participer à l’amélioration des conditions de vie des concitoyens grâce à la déserte des divers marchés de la commune Wawa 1 et des autres communes de la préfecture en produits agricoles, d’augmenter les rentabilités de la commune et permettra une bonne mise en œuvre du plan de développement communal.

blank

Le maire Assamoah Yao Ogah pose avec les populations

Le maire Assamoah n’a pas manqué de remercier du fond du cœur le préfet de Wawa qui a aussi contribué énormément au démarrage et à l’évolution de ce projet. Il n’a pas oublié les villageois qui ont accepté de se sacrifier, de sacrifier leur temps pour dégager cette piste. Pour lui, en sortant massivement pour exécuter ces travaux ceux-ci ont compris l’adage selon lequel aide-toi  et le ciel t’aidera. Il lance un appel solennel aux autorités du pays, aux ONG et aux bailleurs de fonds pour que ceux-ci  puissent accepter appuyer ce projet salvateur pour le bonheur et l’épanouissement des populations rurales.

 

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00