Rentrée scolaire dans l’Amou 3/L’excellence au féminin en milieu scolaire, au cœur des actions de l’Association Racine Féminine à Afidenyigban

0
453
Spread the love

Ils sont au total, deux millions six cent mille (2 600 000)  écoliers et apprenants du préscolaire, du primaire, du secondaire général et technique et de la formation professionnelle à reprendre les chemins de l’école pour le compte de l’année scolaire 2020-2021, dans un contexte particulier lié à la pandémie au COVID-19.

Dans l’optique d’une rentrée scolaire assurée pour la gente féminine, l’Association Racine Féminine, n’a pas dérogé à sa règle de promouvoir l’éducation de la jeune fille au Togo, en remettant à une vingtaine de  jeunes filles de l’enseignement secondaire (6eme en terminale), du village Afidenyigban, localité située à 5km de Hiheatro, Chef-lieu de la commune Amou 3, dans la préfecture d’Amou, des kits scolaires.

En effet la cérémonie de la deuxième édition du projet « Rentrée Assurée », mise en œuvre par l’ARF dans le but de permettre aux jeunes filles en milieu rural, de pouvoir disposer de kits scolaires, tenue le 07 novembre dans le village d’Afidenyigban, a été l’opportunité pour la délégation de l’association venue de Lomé et conduite par sa présidente, de remettre à une vingtaine de jeunes scolarisées de l’enseignement secondaire, des kits scolaires pour leur permettre d’entamer une bonne rentrée scolaire 2020-2021. En effet, il en ressort après plusieurs enquêtes menées dans diverses localités rurales, dont Afidenyigban, que les filles abandonnent vite les bancs d’écoles par manque d’appuis financiers ou suite aux violences sous toutes ses formes.

« Les filles sont particulièrement défavorisées et sous-représentées au collège : elles ne sont que 24 % à achever la classe de 3e contre 45 % pour les garçons. De plus, à cause des mariages forcés, des grossesses précoces et des tâches domestiques dont elles ont la charge plus que leurs frères, elles sont beaucoup plus exposées à l’abandon scolaire », d’après la Présidente de l’Association Racine Féminine, Mme Nadège A. AGBODJIVE GUEMEDI; Dans l’optique de participer à l’émancipation et à l’autonomisation de la Femme et plus particulièrement de la jeune fille, l’ARF a inscrit dans ses missions, la priorité de promouvoir la mobilisation sociale pour la scolarisation des filles et l’égalité des sexes aux cours primaires et secondaires, à travailler avec les communautés, les mobiliser, les former, les sensibiliser sur l’importance de l’éducation des filles; Elle attend répondre au défi du faible accès, faible rétention et faible promotion des filles dans l’éducation sur la terre de nos Aïeux, a-t-elle souligné. Elle a adressé ses vifs remerciements à Mme Somialo Potcholi-Kadja, DG de l’EPAM, pour sa présence indéfectible et appui à l’endroit de l’ARF dans cette lutte pour l’émancipation de la jeune fille togolaise.

Les kits scolaires, composés de cahiers, d’ensembles géométriques, de stylos, de paquets de craie, etc …, remis aux élèves-filles d’Afidenyigban, viennent soulager les parents, face aux difficultés auxquelles ils font face en cette période de crise économique due à la situation sanitaire imposée par la propagation de la maladie à Coronavirus; Ça permet également aux filles de ne plus abandonner les bancs d’école, faute de moyens financiers pour se payer les fournitures scolaires et autres.

Les bénéficiaires ont tari d’éloges la donatrice et son équipe, tout en leur promettant de se mettre au travail en cultivant l’excellence, de donner le meilleur d’elles-mêmes afin que leurs actions soient plus pérennes à leur endroit car une fille instruite c’est toute une nation qui émerge.

L’éducation d’une fille est reconnue comme un des leviers les plus puissants pour sortir de la pauvreté et pour s’émanciper. Notre priorité : agir pour que des millions de filles puissent aller à l’école. Car scolariser une fille, c’est lui permettre de prendre confiance en elle, de faire ses propres choix et d’avoir accès à un métier pour construire son avenir, telles sont les expressions sur lesquelles, la délégation de l’ARF s’était séparée des filles et leurs parents dans le Bas-Mono 2, tout en leur souhaitant une excellente rentrée scolaire 2020-2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici