Un an à la tête de la commune Golfe 7/ Les réalisations du Maire Aimé Koffi Djikounou forcent admiration et suscitent encouragements

0
873
Spread the love

Elu le jeudi 12 septembre en qualité de maire de la commune  Golfe 7, Aimé  Koffi Djikounou, déclarait en substance, « c’est ensemble que nous allons relever les défis des infrastructures sanitaires et surtout routières afin de donner à notre commune une allure moderne qui reflètera la vision du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé qui veut faire du Togo un pays émergent ». Un an après sa prise de fonction, il a joint l’acte à la parole et plusieurs chantiers sont ouverts avec une gestion saine, inclusive et participative. Les réalisations du maire Djikounou sont denses et parlent d’elles-mêmes. Elles forcent admiration  et suscitent des encouragements.

Depuis son élection à la tête de la commune du golfe 7, le maire Aimé Koffi Djikounou et tout le conseil municipal ne ménagent aucun effort pour le bien des populations de Sagbado. De  novembre 2019 à novembre 2020, l’administration communale n’a de cesse  multiplié les actions afin de garantir le mieux- être des populations. C’est dans cette optique que beaucoup de chantiers ont été ouverts. On peut citer entre autre, l’aménagement et la réhabilitation  des rues, la construction des écoles, l’adduction d’eau potable etc.

Travaux d’infrastructures dans la commune

Sur le plan des travaux d’infrastructures, on note, l’ouverture, le reprofilage et le rechargement des voies communales telles que la route wonyomé-awatamé, carrefour Madi plus cimetière yokoe, Akatoviepé-Akato Avatamé, Akato Demé-ecole Albert le Grand, klemé -EPP Kpantav, etc. Celle du carrefour Sagbado- Lankouvi sera entamée dans les semaines à venir. En un an d’exercice, près de 18 km de routes ont été rechargées. Dans le domaine des infrastructures scolaires, Aimé Djikounou a fait sien l’adage selon lequel tant vaut l’école, tant vaut la nation. C’est dans ce sillage qu’il a refait la toiture d’un bâtiment scolaire à L’EPP Sagbado ainsi que la construction d’un bâtiment scolaire de 4 classes pour le CEG ségbé ( projet financé par le maire lui-même d’un montant de près de 30 millions), don de 500 table- bancs à 5 établissements scolaires primaires et secondaires (projet en cours d’exécution), la construction d’un CEG à yokoè ( projet réalisé en octobre 2020 avant la rentrée), le projet de construction de 2 bâtiments, 4 classes à l’EPP sagbado dont le démarrage des travaux est attendu dans les prochains jours. A cela s’ajoute l’extension du réseau électrique, notamment l’électrification de la route menant à l’État civil de Sagbado, D’autres projet d’extension du réseau électrique et d’électrification des voies publiques sont en train d’être étudiés.

Des  partenariats pour un développement harmonieux de  la commune et la réalisation du PND

Depuis qu’il a été investi maire, il n’a de cesse posé des actions allant dans le sens de la modernisation de la commune en témoigne le nouveau siège digne d’un cabinet de mairie. Outre le siège qui force l’admiration des populations, des réalisations observées dans la commune sont à mettre à son actif. En effet  après sa prise de fonction, le Maire Djikounou ne s’est pas fait prier avant de commencer à nouer des partenariats. La conséquence positive de ce partenariat a été  la réception  le jeudi 31 octobre 2019 d’une mini adduction d’eau potable dans le village de Wougomé-Kpontavi, fruit de plus d’un an de travail, de réflexion et du partenariat gagnant-gagnant entre la commune de Nevers en France et l’Association « voisins solidaires Togo ». Cette ONG koweitienne entend apporter des soutiens multiformes pour le développement de la commune d’Aflao-Sagbado, dans les domaines de la santé, de  l’éducation, de la défense, de la promotion des droits de l’enfant, de l’eau potable, de la promotion de la femme, la construction des logements sociaux et de l’aide aux enfants démunis. Comme on le voit bien,  le maire de la commune Golfe 7, Aimé Koffi Djikounou ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit  du développement de sa municipalité. Pour lui,  un partenariat  noué avec l’extérieur est d’une grande utilité. « Nous sommes très fiers de recevoir la visite du représentant  de l’organisation koweitienne au Togo pour une collaboration sincère  et durable pour un développement communal harmonieux. Nos besoins sont assez énormes  et nous nous inscrivons dans la dynamique  de la réalisation du Plan  National de Développement. Nous  sommes satisfaits de leurs domaines d’intervention. Une  parfaite collaboration avec cette structure nous apportera  que du bien » avait-il déclaré.

Gestion participative et inclusive du Maire Aimé Djikounou

Conscient qu’une gestion solitaire des affaires de la commune peut créer des conflits et constituera à n’en point douter une entrave au bon fonctionnement et un frein au développement, le Maire Aimé Koffi Djikounou a  axé sa gouvernance sur une gestion inclusive et participative. Les maires adjoints et les conseillers sont associés à toute prise de décision. Les chefs de quartiers, de villages et chefs canton ne sont pas mis sur la touche. C’est dans cette optique qu’une rencontre a réuni le vendredi 4 septembre 2020, l’exécutif de la commune Golfe 7, les chefs traditionnels de la commune, les présidents des Comités villageois de développement (CVD) et des Comités de développement des quartiers (CDQ) à l’hôtel Saint Paolos à Lomé. Initiée par le maire Aimé Koffi Djikounou, cette séance de travail a porté sur divers sujets entre autres ; le recensement des priorités des 26 villages de la commune Golfe 7, les propositions et doléances des différents villages en vue de l’élaboration du budget 2021, la situation de la pandémie de la covid-19 dans les villages du ressort territorial de la commune et les mesures de veille citoyenne de chaque village, la contribution des  têtes couronnées  pour le bon déroulement des travaux entamés par le groupe Ebomaf sur l’axe Lomé – Kpalimé. Une rencontre en contributions et a permis aux acteurs de passer au peigne fin les maux qui gangrènent la municipalité. Dans son mot  d’ouverture des travaux, le maire Aimé Koffi Djikounou a insisté sur l’importance de la rencontre qui pour lui, témoigne de l’engagement sans relâche des acteurs à œuvrer en permanence pour le mieux-être de la population et le développement de la communie Golfe 7. « Notre rencontre de ce jour marque une étape cruciale de la collaboration entre les élus locaux, les autorités coutumières et les responsables des organisations communautaires de base en vue d’une gestion participative, inclusive et de proximité de notre commune », a-t- l lancé.

Elu le jeudi 12 septembre en qualité de maire de la commune  Golfe 7, Aimé  Koffi Djikounou, déclarait en substance, « c’est ensemble que nous allons relever les défis des infrastructures sanitaires et surtout routières afin de donner à notre commune une allure moderne qui reflètera la vision du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé qui veut faire du Togo un pays émergent ». Un an après sa prise de fonction, il a joint l’acte à la parole et plusieurs chantiers sont ouverts avec une gestion saine, inclusive et participative. Les réalisations du maire Djikounou sont denses et parlent d’elles-mêmes. Elles forcent admiration  et suscitent des encouragements.

Depuis son élection à la tête de la commune du golfe 7, le maire Aimé Koffi Djikounou et tout le conseil municipal ne ménagent aucun effort pour le bien des populations de Sagbado. De  novembre 2019 à novembre 2020, l’administration communale n’a de cesse  multiplié les actions afin de garantir le mieux- être des populations. C’est dans cette optique que beaucoup de chantiers ont été ouverts. On peut citer entre autre, l’aménagement et la réhabilitation  des rues, la construction des écoles, l’adduction d’eau potable etc.

Travaux d’infrastructures dans la commune

Sur le plan des travaux d’infrastructures, on note, l’ouverture, le reprofilage et le rechargement des voies communales telles que la route wonyomé-awatamé, carrefour Madi plus cimetière yokoe, Akatoviepé-Akato Avatamé, Akato Demé-ecole Albert le Grand, klemé -EPP Kpantav, etc. Celle du carrefour Sagbado- Lankouvi sera entamée dans les semaines à venir. En un an d’exercice, près de 18 km de routes ont été rechargées. Dans le domaine des infrastructures scolaires, Aimé Djikounou a fait sien l’adage selon lequel tant vaut l’école, tant vaut la nation. C’est dans ce sillage qu’il a refait la toiture d’un bâtiment scolaire à L’EPP Sagbado ainsi que la construction d’un bâtiment scolaire de 4 classes pour le CEG ségbé ( projet financé par le maire lui-même d’un montant de près de 30 millions), don de 500 table- bancs à 5 établissements scolaires primaires et secondaires (projet en cours d’exécution), la construction d’un CEG à yokoè ( projet réalisé en octobre 2020 avant la rentrée), le projet de construction de 2 bâtiments, 4 classes à l’EPP sagbado dont le démarrage des travaux est attendu dans les prochains jours. A cela s’ajoute l’extension du réseau électrique, notamment l’électrification de la route menant à l’État civil de Sagbado, D’autres projet d’extension du réseau électrique et d’électrification des voies publiques sont en train d’être étudiés.

Des  partenariats pour un développement harmonieux de  la commune et la réalisation du PND

Depuis qu’il a été investi maire, il n’a de cesse posé des actions allant dans le sens de la modernisation de la commune en témoigne le nouveau siège digne d’un cabinet de mairie. Outre le siège qui force l’admiration des populations, des réalisations observées dans la commune sont à mettre à son actif. En effet  après sa prise de fonction, le Maire Djikounou ne s’est pas fait prier avant de commencer à nouer des partenariats. La conséquence positive de ce partenariat a été  la réception  le jeudi 31 octobre 2019 d’une mini adduction d’eau potable dans le village de Wougomé-Kpontavi, fruit de plus d’un an de travail, de réflexion et du partenariat gagnant-gagnant entre la commune de Nevers en France et l’Association « voisins solidaires Togo ». Cette ONG koweitienne entend apporter des soutiens multiformes pour le développement de la commune d’Aflao-Sagbado, dans les domaines de la santé, de  l’éducation, de la défense, de la promotion des droits de l’enfant, de l’eau potable, de la promotion de la femme, la construction des logements sociaux et de l’aide aux enfants démunis. Comme on le voit bien,  le maire de la commune Golfe 7, Aimé Koffi Djikounou ne lésine pas sur les moyens quand il s’agit  du développement de sa municipalité. Pour lui,  un partenariat  noué avec l’extérieur est d’une grande utilité. « Nous sommes très fiers de recevoir la visite du représentant  de l’organisation koweitienne au Togo pour une collaboration sincère  et durable pour un développement communal harmonieux. Nos besoins sont assez énormes  et nous nous inscrivons dans la dynamique  de la réalisation du Plan  National de Développement. Nous  sommes satisfaits de leurs domaines d’intervention. Une  parfaite collaboration avec cette structure nous apportera  que du bien » avait-il déclaré.

Gestion participative et inclusive du Maire Aimé Djikounou

Conscient qu’une gestion solitaire des affaires de la commune peut créer des conflits et constituera à n’en point douter une entrave au bon fonctionnement et un frein au développement, le Maire Aimé Koffi Djikounou a  axé sa gouvernance sur une gestion inclusive et participative. Les maires adjoints et les conseillers sont associés à toute prise de décision. Les chefs de quartiers, de villages et chefs canton ne sont pas mis sur la touche. C’est dans cette optique qu’une rencontre a réuni le vendredi 4 septembre 2020, l’exécutif de la commune Golfe 7, les chefs traditionnels de la commune, les présidents des Comités villageois de développement (CVD) et des Comités de développement des quartiers (CDQ) à l’hôtel Saint Paolos à Lomé. Initiée par le maire Aimé Koffi Djikounou, cette séance de travail a porté sur divers sujets entre autres ; le recensement des priorités des 26 villages de la commune Golfe 7, les propositions et doléances des différents villages en vue de l’élaboration du budget 2021, la situation de la pandémie de la covid-19 dans les villages du ressort territorial de la commune et les mesures de veille citoyenne de chaque village, la contribution des  têtes couronnées  pour le bon déroulement des travaux entamés par le groupe Ebomaf sur l’axe Lomé – Kpalimé. Une rencontre en contributions et a permis aux acteurs de passer au peigne fin les maux qui gangrènent la municipalité. Dans son mot  d’ouverture des travaux, le maire Aimé Koffi Djikounou a insisté sur l’importance de la rencontre qui pour lui, témoigne de l’engagement sans relâche des acteurs à œuvrer en permanence pour le mieux-être de la population et le développement de la communie Golfe 7. « Notre rencontre de ce jour marque une étape cruciale de la collaboration entre les élus locaux, les autorités coutumières et les responsables des organisations communautaires de base en vue d’une gestion participative, inclusive et de proximité de notre commune », a-t- l lancé.

 Le Maire Aimé Djikounou, homme de terrain,  toujours à l’écoute de sa population

Le maire de la commune du Golfe 7, Aimé Koffi Djikounou loin d’être un bureaucrate est plutôt un homme de terrain. Il est souvent  présent dans les quartiers et cantons de sa commune pour constater de visu les réalités que vivent ses administrés et constater l’état des rues et autres infrastructures. Toujours proche de sa population,  il est aussi constamment à son écoute. Il est à ses côtés à chaque instant et même pendant les épreuves difficiles. C’est ainsi que sur son initiative un total de 1 000 kits alimentaires a été distribué dans certaines  zones de sa commune. Ceci pour les soutenir pendant cette période critique liée à la pandémie à coronavirus.

Gestion de la pandémie par Aimé Djikounou axée sur la pédagogie

Consciente que la pandémie de la Covid-19 affecte la vie sociale et économique de nos populations,  le Maire du Golfe 7 s’est lancé dans une guerre sans merci contre cet ennemi invisible. Celui-ci n’a de cesse de multiplier les actions pour lui barrer définitivement la voie. Toujours au front, il échange régulièrement avec les gardiens des us et coutumes du canton d’Aflao-Sagbado sur les mesures barrières à cette pandémie. Pour le maire Aimé Koffi Djikounou,  les chefs de villages sont les premiers porte-paroles des populations auprès des autorités. A ce titre, il faut les associer à toute prise de décision. « Nous avons choisi de réunir ce matin les têtes couronnées des 26 villages de notre commune afin de faire le point sur les actions qu’ils mènent dans leurs milieux respectifs et voir ce qu’il reste à faire afin que nous puissions apporter notre contribution en tant que parti politique majoritaire dans le Golfe 7. Nous sommes satisfaits du travail qu’ils ont abattu jusqu’à ce jour et nous nous engageons à les soutenir dans cette lutte qui est aussi la nôtre », a-t- il indiqué. A chaque rencontre, le maire ne cesse de  rappeler à tout un chacun l’importance des mesures barrières, le lavage des mains, le port des masques de protection et la distanciation sociale. Aimé Koffi Djikounou ne manque jamais de faire des dons de lot de masques de protection à sa communauté.

Pour la bonne collaboration entre la commune et ses administrés, le Maire Djikounou opte pour une pédagogie axée sur la sensibilisation et la communication. C’est pourquoi, suite à la fermeture des bars et restaurants dans certains endroits de la ville de Lomé, il opte plutôt pour une sensibilisation sur les mesures barrières dans sa commune. Pour atteindre cet objectif la municipalité celui-ci a misé  sur la participation de tous : agents de marie, la Force spéciale anti-pandémie et  les communautés. Contrairement à d’autres communes où les bars et restaurants sont fermés, Aimé Koffi Djikounou, estime que ce n’est pas «  la meilleure solution ». « C’est pour cela nous convions les chefs traditionnels », fait-il savoir. Des actions et réalisations qui montrent à suffisance la volonté du Maire Aimé Koffi de faire de la commune Golfe 7, une commune moderne, une vitrine.

Quand le Maire de la commune Golfe 7 force l’admiration des populations de sa commune

La perfection n’est pas humaine, elle appartient à Dieu. Contrairement à ceux qui peuvent avoir une idée négative sur la gestion qu’il fait de sa commune, Aimé Koffi Djikounou est adulé et apprécié des populations de sa commune. Il suffit seulement de visiter la page Facebook de la mairie ou d’approcher les populations pour voir et écouter ce qui se dit en bien de lui. Quoiqu’on  dise Aimé Djikounou en tant qu’être humain a des hauts et des bas. Mais chez le maire de Sagbado, le bon sens est la chose la mieux partagée et le côté positif prend le dessus.

Somme toute, en un an de gestion, plusieurs travaux ont été déjà réalisés ou sont en cours de réalisation ainsi que des projections à court et long terme.

Le Maire Aimé Djikounou, homme de terrain,  toujours à l’écoute de sa population

Le maire de la commune du Golfe 7, Aimé Koffi Djikounou loin d’être un bureaucrate est plutôt un homme de terrain. Il est souvent  présent dans les quartiers et cantons de sa commune pour constater de visu les réalités que vivent ses administrés et constater l’état des rues et autres infrastructures. Toujours proche de sa population,  il est aussi constamment à son écoute. Il est à ses côtés à chaque instant et même pendant les épreuves difficiles. C’est ainsi que sur son initiative un total de 1 000 kits alimentaires a été distribué dans certaines  zones de sa commune. Ceci pour les soutenir pendant cette période critique liée à la pandémie à coronavirus.

Gestion de la pandémie par Aimé Djikounou axée sur la pédagogie

Consciente que la pandémie de la Covid-19 affecte la vie sociale et économique de nos populations,  le Maire du Golfe 7 s’est lancé dans une guerre sans merci contre cet ennemi invisible. Celui-ci n’a de cesse de multiplier les actions pour lui barrer définitivement la voie. Toujours au front, il échange régulièrement avec les gardiens des us et coutumes du canton d’Aflao-Sagbado sur les mesures barrières à cette pandémie. Pour le maire Aimé Koffi Djikounou,  les chefs de villages sont les premiers porte-paroles des populations auprès des autorités. A ce titre, il faut les associer à toute prise de décision. « Nous avons choisi de réunir ce matin les têtes couronnées des 26 villages de notre commune afin de faire le point sur les actions qu’ils mènent dans leurs milieux respectifs et voir ce qu’il reste à faire afin que nous puissions apporter notre contribution en tant que parti politique majoritaire dans le Golfe 7. Nous sommes satisfaits du travail qu’ils ont abattu jusqu’à ce jour et nous nous engageons à les soutenir dans cette lutte qui est aussi la nôtre », a-t- il indiqué. A chaque rencontre, le maire ne cesse de  rappeler à tout un chacun l’importance des mesures barrières, le lavage des mains, le port des masques de protection et la distanciation sociale. Aimé Koffi Djikounou ne manque jamais de faire des dons de lot de masques de protection à sa communauté.

Pour la bonne collaboration entre la commune et ses administrés, le Maire Djikounou opte pour une pédagogie axée sur la sensibilisation et la communication. C’est pourquoi, suite à la fermeture des bars et restaurants dans certains endroits de la ville de Lomé, il opte plutôt pour une sensibilisation sur les mesures barrières dans sa commune. Pour atteindre cet objectif la municipalité celui-ci a misé  sur la participation de tous : agents de marie, la Force spéciale anti-pandémie et  les communautés. Contrairement à d’autres communes où les bars et restaurants sont fermés, Aimé Koffi Djikounou, estime que ce n’est pas «  la meilleure solution ». « C’est pour cela nous convions les chefs traditionnels », fait-il savoir. Des actions et réalisations qui montrent à suffisance la volonté du Maire Aimé Koffi de faire de la commune Golfe 7, une commune moderne, une vitrine.

Quand le Maire de la commune Golfe 7 force l’admiration des populations de sa commune

La perfection n’est pas humaine, elle appartient à Dieu. Contrairement à ceux qui peuvent avoir une idée négative sur la gestion qu’il fait de sa commune, Aimé Koffi Djikounou est adulé et apprécié des populations de sa commune. Il suffit seulement de visiter la page Facebook de la mairie ou d’approcher les populations pour voir et écouter ce qui se dit en bien de lui. Quoiqu’on  dise Aimé Djikounou en tant qu’être humain a des hauts et des bas. Mais chez le maire de Sagbado, le bon sens est la chose la mieux partagée et le côté positif prend le dessus.

Somme toute, en un an de gestion, plusieurs travaux ont été déjà réalisés ou sont en cours de réalisation ainsi que des projections à court et long terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici