Amou1: ouverture de la 3eme session ordinaire de l’année 2020 du conseil municipal à Amlamé

0
528
Spread the love

Les Conseillers Municipaux de la commune Amou1 se sont retrouvés  le 23 novembre 2020 à Amlamé,  dans le cadre des travaux de la 3ème Session Ordinaire de l’année 2020.

Ouverte par le secrétaire général de la préfecture, représentant le préfet de l’Amou empêché, en présence du maire Amou 1 et son adjoint, ces assises qui ont duré trois(03) jours, ont permis au conseillers municipaux d’échanger sur l’examen et adoption du procès verbal de la deuxième session ordinaire, de présenter le rapport d’activités,  de présenter et étudier les recettes et les dépenses du troisième trimestre et d’évoquer les divers. On notait la présence de tous les Conseillers Municipaux à cette rencontre.

Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune Amou 1, monsieur  WOLEDJI kossi a souligné que la commune  est encore loin de mobilier les ressources financières dont elle a besoin pour faire face à son fonctionnement et aux investissements en faveur de la population. Il a exhorté les élus locaux à redoubler d’efforts dans le recouvrement des taxes entre autres, pour relever les recettes. “Cette situation est un défi majeur pour le conseil” a-t-il souligné. Il a profité de cette occasion pour témoigner sa profonde gratitude à la GIZ/ProDeGoL avec laquelle la commune Amou1 entretient un partenariat très actif et qui a permis de se mettre dans le confort actuel de la troisième session de l’année  sans oublier les nombreuses autres actions dont bénéficie la commune. Il a  souhaité que les travaux de la session se déroulent dans l’harmonie,  dans la convivialité afin d’en tirer un grand profit pour le progrès de la commune et partant, de la population toute entière. Le maire a aussi demandé aux conseillers de respecter les mesures barrières contre le covid 19.

En Ouvrant les travaux de la session, le Secrétaire Général de la préfecture de l’Amou, Kossi BOUKATE, représentant le préfet, a exhorté les élus locaux à faire une analyse judicieuse et réaliste pour identifier  les faiblesses afin de chercher les solutions idoines devant mettre la commune sur la voie du développement. Selon le représentant du préfet : «Le passé n’est pas le présent et le présent n’est guère le futur. A chaque période de la vie nécessite une réflexion; le passé nous enseigne, le présent nous éduque,  nous forme et le futur nous interpelle. C’est pourquoi nous ne devons pas perdre de vue que le temps est fugitif, il passe comme la rivière qui coule dans son lit sans retour. Il faut rattraper le temps en s’organisant mieux dans la collaboration et dans le respect mutuel»

Pour finir,  il a invité les conseillers à la patience, au courage et à la tolérance mutuelle pour gagner ce combat,  à la fierté de toute la population de la commune Amou1 tout en souhaitant plein succès aux travaux.

Pendant les trois jours, les conseillers ont eu à plancher sur les différents points de l’ordre du jour. Les travaux se sont appesantis sur l’étude des  recettes. Les conseillers ont reconnu la nécessité d’œuvrer davantage pour la mobilisation des ressources.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici