Ogou1/journée internationale des personnes handicapées, Ac.E.P.T organise une table ronde à Atakpame

0
273
Spread the love

Le monde entier avait observé le jeudi 03 Décembre, la Journée Internationale des Personnes en situation de Handicap. Cette 28e édition en pleine crise sanitaire est placée sous le thème : «  mieux reconstruire : vers un monde post-covid 19, inclusif, accessible et durable pour les personnes handicapées ».

Pour marquer cette journée dans la commune Ogou1, l’Association Action Egalité de chance Pour Tous (Ac.E.P.T.), une organisation de personnes handicapées (OPH) membre de la fédération togolaise des associations de personnes handicapées (FETAPH) avec l’appui financier de SOS villages d’enfants d’atakpamé et de la GIZ, a organisé une table ronde, le 11 novembre 2020,  dans la salle de réunion de SOS villages d’enfants. C’était en présence des responsables des services déconcentrés et de certains  services  clés de la ville d’Atakpamé.

L’objectif de cette table ronde est de sensibiliser la population de la ville d’Atakpamé sur les droits des personnes handicapées, faire l’inclusion sociale, scolaire et professionnelle des personnes handicapées.

Pour le secrétaire Ac.E.P.T, Yves BODJONA, point focal de FFETAP, la question de l’insertion des personnes handicapées étant une question transversale, les activités complémentaires doivent être menées dans divers secteurs. Les domaines prioritaires sont ceux des soins de santé, de la réadaptation, de l’éducation, de l’accessibilité au transport, de la communication, du droit des personnes handicapées, du sport et des loisirs. Bref il faut une prise en compte de l’ensemble des obstacles liés au handicap.

Selon le président du tribunal de Première instance d’atakpamé, jean BALOUKI, le problème des personnes handicapées concerne tout le monde. Les plus autorisés ont pris conscience au point où ailleurs on parle des personnes vivant avec un handicap, ce qui montre que le phénomène a évolué. Le Togo a pris une décision dans le législatif surtout pour prendre en charge ces derniers qui sont dans une vulnérabilité. Aujourd’hui on a l’impression que les personnes handicapées sont des personnes à part, ce qui n’est pas normal. Ils sont des gens comme nous, ils réfléchissent comme nous, très intelligents à l’école. On a connu des meilleurs, ils contribuent à l’évolution du pays. Ils ont un prévalu dans l’évolution. Il n’y a pas à mettre un démarcation entre une personne handicapée et noin-handicapée..

Marcel Akakpo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici