Golfe 7 : Occupation illégale des réserves administratives/Le maire Aimé Koffi Djikounou met de l’ordre dans sa commune

0
261
Spread the love

L’occupation illégale et anarchique des réserves administratives est devenue monnaie courante dans le grande Lomé. La commune Golfe 7 n’est pas du reste.  Face à ce problème récurrent d’occupation illégale et irrégulière des réserves de l’Etat, le Maire Aimé Koffi DJIKOUNOU veut mettre fin à ce fléau. C’est pourquoi, il a fait une descente de terrain ce jeudi 14 janvier 2021 pour expulser  les occupants illégaux de la réserve administrative de Lankouvi.


Nouvellement érigée en collectivité locale, la jeune commune du Golfe 7 fait face au problème récurrent d’occupation illégale et irrégulière des réserves de l’Etat logées sur le territoire communal. Dès son élection à la tête de l’administration locale, l’Exécutif de la commune du Golfe 7 a entrepris les démarches administratives pour récupérer dans son giron les espaces illégalement occupés par des présumés propriétaires.

Dans cette logique, les autorités locales du Golfe 7 ont exécuté, ce jeudi 14 janvier 2021, la dernière étape du processus de récupérations de parcelles bâties et non bâties d’environ deux (02) hectares érigées en réserves de l’Etat par arrêté no 0006/MTP/MERH du 22 février 1983 à Lankouvi à travers une opération de démolition des constructions qu’elles abritent.

Le premier coup de pelle a été donné en présence du Maire de la commune du Golfe 7, Monsieur Aimé Koffi DJIKOUNOU, des 1er, 2ème et 3ème Adjoints au Maire respectivement Messieurs SIAKOU Komlan, AGBEYIBOR K. Bienfait et KOVE Kossi, des Conseillers municipaux et du Secrétaire général Monsieur DEGBEY Kodzo.

Pour le premier magistrat de la commune du Golfe 7, ce n’est pas une joie pour l’administration communale de procéder à une telle opération mais elle a l’obligation de mener à bien la mission à elle confiée à travers la délégation de pouvoirs y compris la sauvegarde des réserves de l’Etat.

« Nous venons de procéder à la démolition des habitations et autres sur la réserve de Lankouvi. Et comme vous le savez, les réserves de l’Etat sont destinées à la voirie et à l’implantation d’infrastructures pour le développement des collectivités. En tant qu’autorité locale, nous avons la responsabilité de préserver ces réserves. Ce n’est pas une joie pour moi de le faire, mais je suis conscient que nous devons développer nos communes et nous avons besoin de ces espaces pour l’atteinte de nos objectifs », a déclaré le Maire Aimé Koffi Djikounou.

C’était une occasion pour le Maire de lancer un appel pressant aux autres occupants illégaux des réserves administratives dans son ressort territorial à prendre les dispositions idoines d’ores et déjà pour éviter d’éventuels désagréments.

Il faut préciser que le site en question est retenu pour l’exécution d’un projet d’implantation d’une usine de production d’huile de coco.

Répondant à la question de savoir si le siège de la mairie d’Aflao-Sagbado se serait logé sur une réserve de l’Etat selon les rumeurs relayées par le journal Liberté dans sa parution no 3303 du mardi 12 janvier 2021, le Maire Aimé Koffi DJIKOUNOU s’inscrit en faux et défie quiconque d’en apporter les preuves.

« Ce n’est pas vrai. Nous ne pouvons pas louer un immeuble bâti sur une réserve de l’Etat pour en faire notre mairie. Que celui qui diffuse ces informations nous apporte les preuves de ce qu’il affirme », a-t-il précisé.

 

                                                            Source : cellule de communication Mairie Golfe 7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici