Lutte contre le coronavirus/Comprendre pourquoi il est important de se faire vacciner

0
362
Spread the love

Le nouveau Coronavirus (SARS-CoV2) est apparu en décembre 2019 dans la région de Wuhan en Chine. La situation épidémiologique a rapidement évolué, et le virus s’est propagé dans le monde entier, touchant les six régions de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Au Togo, le premier cas a été détecté le 06 mars 2020. Depuis cette date, le Togo mène la lutte contre le coronavirus sur le territoire national à travers la promotion des mesures barrières. Cependant, on assiste à une augmentation des cas positifs et des décès liés à la maladie. Le nombre de cas infecté ne cesse d’augmenter le jour au jour.

Ainsi, pour faire face à la pandémie liée au COVID-19, le Togo, tout comme les autres pays de la sous-région a adhéré à la plateforme COVAX en juillet 2020 et participe activement aux discussions sur le processus de développement et d’acquisition du vaccin afin de protéger ses populations. Le Togo a été retenu pour recevoir ce vaccin et c’est dans ce cadre que la campagne est organisée.

L’objectif de la campagne

Cette campagne a pour but de permettre au plus grand nombre possible de Togolais d’être vaccinés le plus rapidement possible contre la COVID-19 tout en veillant à ce que les populations à haut risque soient prioritaires.

Où et quand va se dérouler cette campagne

Cette campagne va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national en plusieurs phases de deux tours chacune.  La première phase concerne le personnel de santé et la région Grand Lomé. Les dates seront communiquées à chaque phase.

Quelles sont les personnes concernées par cette campagne?

Le personnel de santé de première ligne est composée de :

  • personnel des centres de traitement COVID-19 ;
  • personnel des laboratoires de diagnostic COVID-19 ;
  • personnel chargé de la surveillance et de l’investigation ;
  • personnel de structures sanitaires publiques, confessionnelles et privés ;
  • personnel soignant des Forces Armées Togolaises (FAT) ;
  • personnel soignant des entreprises ;
  • personnel des officines de pharmacie ;
  • personnel des points d’entrée (aéroport, port,  ..) ;
  •  Agents de santé communautaires ;
  • Apprenants des écoles de formation de santé.

Les personnes à haut risque de la région sanitaire du Grand Lomé composées de :

  • Personnes âgées de 50 ans et plus ;
  • Personnes de moins de 50 ans qui ont des conditions sous-jacentes (affections chroniques et autres facteurs de risque) qui les exposent à un risque de décès plus élevé ;
  • Détenus, déplacés/réfugiés.

Quelles sont les stratégies de vaccination pour atteindre les cibles ?

Population cible  Stratégie de vaccination
Personnel de santé Fixe, avancée et mobile dans les formations sanitaires
Personnes âgées de 50 ans et plus  Fixe et avancée sur les lieux préalablement identifiés dans la communauté
Personnes de moins de 50 ans souffrant d’affections chroniques  Fixe et avancée dans les formations sanitaires
Autres populations cibles (détenus et réfugiés) Avancée dans la prison civile de Lomé et dans les camps des refugiés

 

Les vaccins disponibles

Actuellement deux types de vaccins sont retenus pour le Togo. Il s’agit du vaccin de Pfizer et AstraZénéca.

De combien de doses de vaccin a-t-on besoin ?

Selon le groupe stratégique consultatif d’experts de l’OMS sur la vaccination, chaque individu devrait recevoir 2 doses avec un intervalle de 28 jours au moins.

Comment le vaccin est-il administré ?

Comme la plupart des vaccins qui sont actuellement utilisés dans les pays, le vaccin AstraZénéca est administré par injection dans l’avant-bras. Uniquement destiné à une injection intra musculaire sur le deltoïde.

Est-ce que le vaccin contre la covid-19 peut être administré simultanément avec d’autres vaccins ?

Non, le vaccin AstraZénéca comme ARNm BNT162b2 de Pfizer ne peut pas être administré en même temps que d’autres injections. Il devrait y avoir un intervalle de 14 jours au moins entre l’administration du vaccin et d’autres vaccins.

Est-ce que les vaccins sont sûrs ?

Les vaccins AstraZénéca tout comme Pfizer contre la COVID-19 est sûr. Ils ont été homologués par l’OMS.  Néanmoins tout comme tout produit, des effets indésirables peuvent subvenir.

Est-ce qu’il y a des personnes qui ne doivent pas recevoir le vaccin covid-19 ?

Bien que le vaccin AstraZénéca, soit sans danger pour presque tout le monde, il y a quelques personnes qui ne doivent pas recevoir ce vaccin. Il s’agit de :

  • Femmes enceintes et femmes allaitantes ;
  • Personnes ayant eu un antécédent de réaction allergique systémique grave (choc anaphylactique ou œdème de Quincke) ;
  • Personnes ayant eu un antécédent de réaction allergique à une dose précédente de ce vaccin ;
  • Personnes souffrantes de maladies infectieuses en phase aigüe (y compris la Covid-19)

A quels effets secondaires doit-on s’attendre pour les nouveaux vaccins contre Coronavirus

L’expérience acquise jusqu’ici indique que le vaccin AstraZénéca aura les mêmes effets que la plupart des autres vaccins. Ces effets durent généralement en quelques jours et consistent en :

  • Douleur au site d’injection avec rougeur
  • Induration
  • Prurit
  • Douleur
  • Céphalée
  • Nausées
  • Fatigue
  • Arthralgie
  • Diarrhée
  • Pour rappel, Aucun Effet Indésirable Post Vaccinal grave n’a été observé. Des médicaments tels que le paracétamol peuvent être administrés pour la douleur ou la fièvre après la vaccination si nécessaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici