Ogou : M. TCHEPAN T. Michel lance la 5ème édition de la campagne 2021 de commercialisation des noix de cajou du Togo à Atakpame

0
417
Spread the love

C’est sous le thème : «Promotion de la consommation locale des produits de l’anacarde : amande de cajou, pomme de cajou et produits dérivés » que M. Tchepan T. Michel, Chef Projet de durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’Anacarde et du Karité (PRODAK/SMOCIR) au ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, représentant le ministre du tutelle, a officiellement lancé la 5ème édition de la campagne de commercialisation de la noix de Cajou Brute pour le compte de l’année 2021 à Atakpame ce vendredi 26 février 2021 en présence de M. Kpadenou Anani, Directeur des filières végétales au ministère de l’agriculture représentant le ministre de l’agriculture,  des préfets de l’Ogou et de l’Anié, du président du conseil d’administration de CIFAT, M. Gozan Komla Mawuko, des maires,  des directeurs régionaux et des acteurs de la filière venus de divers horizons.

D’après le conseil interprofessionnel de la filière Anacarde du Togo (CIFAT) en collaboration avec le comité de coordination de la filière Anacarde, l’achat des noix de cajou est subordonné à l’obtention d’une carte d’acheteur ou de sous acheteurs et un agrément d’achat et valables en plus du papier vert (bordereau de transport); Les contrevenants seront sanctionnés par la loi en vigueur. Le prix planché retenu par l’ensemble des cinq filières pour cette campagne est de 325 Frs CFA le Kilogramme. Ce prix est proposé  par les acteurs en fonction de la tendance du marché international.

«  Pour cette campagne de commercialisation, il est provisoirement enregistré 10 acheteurs grossistes avec 78 sous acheteurs et 5 exportateurs. Une période moratoire de quatorze (14) jours sera observée pour les acteurs à compter d’aujourd’hui. Durant toute la campagne, les agents contrôleurs et superviseurs du CIFAT seront déployés sur  certains points (douane de Sokodé, poste de pesage de Djerehoué,  le péage de Davié, ETG Togo, NETADIT, ARGUST,…) pour la vérification des documents», a indiqué Mr Komla Mawuko Gozan, président du Conseil d’Administration du Conseil Interprofessionnel de la Filière Anacarde du Togo (CIFAT). Il a saisi l’opportunité  pour mettre en garde les acteurs de l’interprofession, des sorties frauduleuses des noix de cajou brute du territoire national.

« Les noix de cajou constituent pour notre économie une source non négligeable. Il est du devoir du gouvernement de réguler, d’encadrer et d’accompagner les filières ».

«L’année dernière la pandémie a bousculé toutes les provisions mais l’arbre est fidèle, il n’attend pas la pandémie, nous estimons atteindre l’objectif fixé cette 5ème édition qui est 27000 tonnes, pour une production de qualité et de quantité, la CIFAT a introduit du matériel végétal améliorer pour booster la production. D’une(01) usine de transformation nous sommes passés à quatre (04) usines de transformation avec une capacité de transformation de 10.000 tonnes par an»,  dixit M. Gozan Komlan Mawuko PCA de CITAF.

Notons que pour  cette 5ème édition, le prix d’un plant polyclonal est fixé à 250 F CFA et le plant greffé est à 500FCFA. Alors que l’année passée (4ème édition) le plant polyclonal était fixé à 300frs et le plant greffé était fixé à 550frs CFA.

                                                                                           Marcel Akakpo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici