Vaccins contre la covid-19 : Tout sur les personnes concernées et non concernées par la vaccination

0
419
Spread the love

Annoncé par le conseil des ministres du 17 février dernier, le pays est toujours dans l’attente des premières doses de vaccins contre la Covid 19. Mais selon UNICEF Togo qui a tweeté sur son compte, le Togo va réceptionner son tout premier lot de doses de vaccins COVID-19 ce dimanche 7 mars 2021. Ainsi, après le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Sénégal… le Togo fera donc partie des pays africains en tête de peloton à recevoir des doses de vaccin COVID-19 acheminés via le mécanisme COVAX. Le Togo va bénéficier de 40 000 doses. Cet envoi va marquer une étape historique et importante vers l’objectif que s’est assigné le pays de faire vacciner ses populations.

Pendant ce temps, on indique que le vaccin une fois réceptionné, le personnel de la santé sera  la première cible pour cette vaccination.

Les personnes non recommandées aux vaccins

 Cependant ; il existe des personnes non recommandées aux vaccins contre la Covid 19.  « Il existe certaines populations pour lesquelles la vaccination n’est pas recommandée en raison des contre-indications, du manque de stocks disponibles ou encore du caractère limité des données », a expliqué le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) de l’OMS. Ces populations, relève le groupe d’experts « sont actuellement les personnes ayant des antécédents d’allergie sévère, la plupart des femmes enceintes, les voyageurs internationaux n’appartenant pas à un groupe prioritaire et les enfants de moins de 16 ans ». Les femmes allaitantes ; les personnes ayant eu un antécédent de réaction allergique systémique grave (choc anaphylactique ou œdème de Quincke) ne seront pas vaccinées.

Les personnes concernées par le vaccin

Le personnel de santé de première ligne est composée de :

  • personnel des centres de traitement COVID-19 ;
  • personnel des laboratoires de diagnostic COVID-19 ;
  • personnel chargé de la surveillance et de l’investigation ;
  • personnel de structures sanitaires publiques, confessionnelles et privés ;
  • personnel soignant des Forces Armées Togolaises (FAT) ;
  • personnel soignant des entreprises ;
  • personnel des officines de pharmacie ;
  • personnel des points d’entrée (aéroport, port,  ..) ;
  •  Agents de santé communautaires ;
  • Apprenants des écoles de formation de santé.

Les personnes à haut risque de la région sanitaire du Grand Lomé composées de :

  • Personnes âgées de 50 ans et plus ;
  • Personnes de moins de 50 ans qui ont des conditions sous-jacentes (affections chroniques et autres facteurs de risque) qui les exposent à un risque de décès plus élevé ;
  • Détenus, déplacés/réfugiés.

Objectif à atteindre : 60 % de la population à vacciner

  La cible à atteindre, c’est 60 % de la population. Les personnes prioritaires pour la vaccination seront le personnel soignant et les personnes vulnérables. Ces dernières sont entre autres, les personnes âgées de 50 ans et plus, et les personnes qui présentent des maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, le diabète, le VIH, le cancer, l’insuffisance rénale chronique, etc », explique le président du Conseil scientifique, Didier Ekouevi. Pour lui, « notre pays le Togo ne peut se payer le luxe de refuser la stratégie vaccinale et tout est fait pour rendre disponible le vaccin à la population togolaise ». Le Togo classé 2e pays en Afrique dans la gestion de la lutte contre le coronavirus d’après une étude de « l’Institut Lowy », enregistre à la date du 2 mars, 7086 cas confirmés, 1189 cas actifs, 5812 guéris et 85 décès.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici