Ogou1 : Investissement direct aux bénéficiaires –IDB/ La FAO lance des appels à proposition à partir du 1er Avril 2021

0
318
Spread the love

La FAO dans le cadre de son programme AFR100 a sélectionné deux pays pour la phase II du FFF  dont le Madagascar et le Togo.  Cette initiative est de fournir des informations de base sur les efforts en cours au Togo par les partenaires de FFF et les autres parties prenantes concernées, de définir l’objectif de sa mise en œuvre, de rationaliser les interventions et de créer des synergies. L’Initiative de restauration du paysage forestier africain (AFR100) vise à restaurer 100 millions d’hectares de terres en Afrique d’ici 2030.

Pour le compte de cette année, de nouvelles subventions seront octroyées aux différents partenaires pour consolider les acquis des deux (02) dernières années et aussi à entreprendre des actions innovantes prenant en compte la pandémie de la COVID 19 pour créer des paysages résilients face au changement climatique et améliorer les moyens d’existence, avec les organisations de producteurs forestiers et agricoles (OPFA). Dans l’optique de bien sensibiliser les producteurs forestiers et agricoles  sur les modalités d’accès au financement, la FAO a organisé un atelier de sensibilisation, à l’endroit desdits  acteurs, ce 17 Mars 2021 à Atakpamé.

L’objectif de cette rencontre est de partager les acquis, les dernières informations et appuis avec les OPFA et partenaires pour les subventions en 2021 et sur le programme régulier et la réponse à la COVID 19

Selon Mr. Issifou Aboudoumisamilou, Facilitateur du Mécanisme FFF auprès de la FAO, cette rencontre se veut un cadre d’échange pour partager avec les acteurs, d’abord, les acquis que le mécanisme a pu capitaliser pendant les deux ans de la mise en œuvre à titre Pilote et présenter la nouvelle forme d’investissement ou de subvention que la FAO à travers le mécanisme en tant entreprendre.  Cette nouvelle forme de financement consiste à des investissements directs et ceci pour permettre aux organisations à la base de pouvoir consolider les acquis sur les différents appuis qu’ils ont eu jusqu’à présent et faire en sorte que ses organisations puissent de façon durable exercer leurs activités et sortir de l’assistanat.

«Ce nouveau mécanisme va garantir la durabilité des investissements à la base, de mesure à ce que les producteurs puissent améliorer substantiellement leur moyens d’existence et surtout contribuer à l’amélioration des paysages forestiers dans le contexte du changement climatique», a  souligné le facilitateur international de FAO

La particularité est que des ressources additionnelles ont été également allouées pour le Togo et le Madagascar pour intervenir en réponse à la covid 19.

Notons que les appels à propositions seront lancés à partir du 01 Avril 2021 et seront concernés aussi bien les acteurs du programme régulier du mécanisme forêt et paysans notamment le développement des entreprises de la restauration des paysages forestiers, la gouvernance au sein des organisations des producteurs forestiers et agricoles mais aussi le développement des aspects liés aux services écosystémiques.

 

Marcel K. Akakpo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici