Du doute à l’optimisme : le Togo poursuit la vaccination avec AstraZeneca

0
52
Spread the love

Au centre d’une polémique mondiale, le Togo poursuit sa campagne de vaccination contre la Covid-19 dans la région du Grand Lomé et sur l’ensemble du territoire national. Et c’est bien avec le vaccin AstraZeneca. Malgré la polémique et le doute qui s’est installé dans les esprits des populations,  le Togo n’a pas  suspendu pas la vaccination. Le pays compte vacciner jusqu’à 40% de la population lors de la 2e phase de la vaccination.

Le président du Conseil scientifique togolais, Professeur Didier Ekouévi s’est prononcé le lundi, 15 mars, sur le sujet préoccupant de l’heure. Il s’agit notamment de l’adhésion ou non à la vaccination contre la Covid-19 en cours et la fiabilité du vaccin AstraZeneca administré au Togo.

Le Conseil Scientifique a été mis en place par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, dans le cadre de la riposte contre la Covid-19. Sur les ondes d’une radio locale, Prof. Didier Ekouévi a éclairé la lanterne des populations sur la campagne de la vaccination en cours. Il a rassuré l’opinion publique sur l’efficacité du vaccin AstraZeneca. « Aucun pays n’a encore suspendu définitivement ce vaccin dans le monde », a-t-il précisé.

AstraZeneca, un vaccin « sûr et efficace »  

Suite à la suspension dans plusieurs pays, dont la France du vaccin AstraZeneca, à la suite de cas suspects d’effets indésirables, voire de décès, l’Agence européenne des médicaments a jugé le vaccin d’AstraZeneca « sûr et efficace ». »Le comité est parvenu à une conclusion scientifique claire : il s’agit d’un vaccin sûr et efficace », a déclaré la directrice exécutive de l’EMA, Emer Cooke, lors d’une visioconférence. « Ses avantages dans la protection des personnes contre le Covid-19, avec les risques associés de décès et d’hospitalisation, l’emportent sur les risques possibles », a ajouté Emer Cooke. Le régulateur européen, basé à Amsterdam, « a également conclu que le vaccin n’était pas associé à une augmentation du risque global d’événements thromboemboliques ou de caillots sanguins », a précisé la directrice. Il faut indiquer que  pendant que des pays suspendaient momentanément la vaccination d’AstraZeneca, l’Organisation Mondiale de la Santé avait demandé à tous les pays de continuer son utilisation.

Quant à notre pays, il  prépare d’ailleurs la 2e phase de vaccination après la première qui est en cours. La 1ère campagne la pris en compte le personnel de santé, les personnes de plus de 50 ans et celles présentant des comorbidités dans le grand Lomé. La 2e phase va concerner 40% de la population et prendra en compte les élèves et étudiants (public et du privé), les enseignants du primaire, du secondaire et du supérieur (Public et privé). Sont également concernés, le personnel de l’administration publique et parapublique, les agents de commerce de grandes surfaces, les forces de défense et de sécurité. Les serveurs des bars et restaurants, les artisans, les conducteurs et autres ne sont pas du reste.

Pour rappel, un vaccin est une préparation biologique administrée à un organisme vivant. Le but est de stimuler le système immunitaire de l’organisme et lui permettre développer une immunité adaptative protectrice et relativement durable contre l’agent infectieux d’une maladie particulière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici