Lancement des activités de Club de Paix des jeunes de la préfecture en collaboration avec la CPJ Agou

0
57
Spread the love

Amener la jeunesse d’Agou à prendre conscience et à s’engager dans la lutte contre la violence sous toutes ses formes, tel est le but de cet atelier à Agou, ce samedi 27 Mars 2021. Après le lancement officiel des activités de mobilisation des jeunes pour la prévention des conflits au Togo, le  vendredi 05 Mars 2021 à Lomé par le CNJ (Conseil National de la Jeunesse), c’est au tour du Club de paix des jeunes de la préfecture d’Agou et CPJ AGOU de suivre la danse.

Cette initiative qui bénéficie du soutien du Bureau des Nations Unies de  l’Afrique de l’Ouest et le Sahel(UNOWAS), a pour objectif de préserver la paix à travers la promotion des valeurs citoyennes et du vivre-ensemble. C’est dans cette perspective qu’une trentaine de jeunes venant des deux communes d’Agou ont été outillés sur le maintien de la paix/prévention des conflits dont le thème est :  » Le jeune Leader, citoyen engagé contre la violence sur toutes ses formes « .

Les jeunes constituent une cible importante de toute sorte de menace en raison de l’importance de leur démographie et de leur vulnérabilité. En ce sens leur implication dans la stratégie de lutte et leur capacitation en vue de favoriser leur propre épanouissement et leur contribution au relèvement  des défis de leur communauté est devenu plus qu’une exigence. « Sans la paix, aucun développement n’est possible « , a laissé attendre Mr Messoke Kossi, secrétaire général de la préfecture, représentant Mme le préfet d’Agou, dans son discours d’ouverture, tout en invitant la jeunesse de la préfecture en particulier et celle du Togo en général, à mettre en application les leçons de cet atelier.

« Cette activité qu’organise le CPJ Agou et le Club de paix des jeunes  d’Agou en partenariat avec le Conseil National de la Jeunesse (CNJ Togo) a comme objectif d’œuvrer à la prévention des conflits et à la promotion de paix visant à contribuer à la lutte contre les menaces à la paix et à la sécurité au sein des communautés au Togo en général et dans la préfecture d’Agou en particulier » a souligné Mr  Dovené K. Kokovena. Selon lui, « qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l’univers « , a t-il ajouté en citant Marc Aurèle.

Un partage riche d’expériences et de connaissances au tour du thème cité plus haut, a renforcé la compétence de ces jeunes sur les valeurs citoyennes, l’équité genre et le leadership ainsi que sur la techniques de préservation de la sécurité et la non violence dans les communautés.

Rappelons que la première phase du projet a permis de réaliser des ateliers de renforcement de capacité des jeunes de 10 préfectures sur les mécanismes de gestion de conflit, de mettre en place 10 clubs de paix dans 10 préfectures du pays, de renforcer leur capacité sur les résolutions 2250 des Nations Unies et de réaliser des sensibilisations de masse à l’organisation apaisée du processus électoral. Au niveau du Togo, un accent particulier a été accordé à la mise en œuvre de la première phase dudit projet, afin que les jeunes puissent analyser la situation des conflits au niveau des communautés où sont érigés des clubs de paix. Et c’est sur la base de cette priorité, que les clubs de paix ont développé leurs activités.

La mobilisation des jeunes à la prévention des conflits est une initiative de l’UNOWAS. Le projet qui implique les jeunes dans la gestion de conflits et de la consolidation de la paix, cible en dehors du Togo, six (6) pays de la sous-région que sont le Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée et Niger.

Le projet de mobilisation des jeunes pour la prévention des conflits au Togo, lancé est à sa deuxième phase, et bénéficie depuis 2019, d’un financement de 22 millions FCFA

La séance d’Agou s’est tenue dans le strict respect des mesures barrières contre la maladie à Coronavirus.

 

Boris BEDJRA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici