Construction d’une usine de transformation du gingembre et du poivre à Gbadi-Nkougna pour accompagner le PND : Les choses évoluent, se précisent et se concrétisent

0
60
M. Koudjo Bossiade, Directeur Général de BOSS APPROCHE AGRICOLE, posant la première pierre pour la construction de l'usine (Photo archive)
Spread the love

Après le lancement en juin 2019 de l’ambitieux Programme de renforcement de la production dans les filières gingembre et poivre et la transformation locale de ces produits de consommation suivie de la  pose de la première pierre pour  la construction de l’usine de transformation de ces  produits,  le jeudi 20 février 2020,  à Gbadi-N’kougna dans la commune Wawa 2 dans la préfecture de Wawa en  présence de M. Komi Essiomle, directeur régional des semences agricoles et plant, du ministère de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique,  du Directeur Général de BOSS APPROCHE AGRICOLE, M. Koudjo Bossiade, des députés de la localité, les deux maires de la préfecture ainsi que les conseillers municipaux, les choses évoluent, se précisent et se concrétisent. L’aménagement des voies d’accès étant la première phase avant de passer à la phase  construction de ce joyau, sur initiative du gouvernement, les travaux de réhabilitation de la route Danye-Elavagnon-Agbo-kopé-Gbadi-Nkougna-Zogbegan (long de 66 kilomètres) sont en cours de réalisation.

Le 8 novembre 2019, le maire de la commune de Wawa 2, François Koudjo Bossiadé procédait au lancement de l’ambitieux Programme de renforcement de la production dans les filières gingembre et poivre. Pour joindre l’acte à la parole, ce lancement a été  suivi de la  pose de la première pierre pour  la construction de l’usine de transformation de ces  produits,  le jeudi 20 février 2020,  à Gbadi-N’kougna dans la commune Wawa 2 dans la préfecture de Wawa.  Il s’agit pour le maire de la commune Wawa 2 et Directeur Général de BOSS APPROCHE AGRICOLE, de promouvoir la filière gingembre et poivre aux fins de la consommation et de la commercialisation. Cette localité, tout comme les autres communes de la préfecture de Wawa,  étant considérées  comme le grenier national de gingembre.

(Photo archive)

Un an après la pose de la première pierre, d’aucuns se demandent quelle est l’usine dont on parle et on ne voit pas les travaux démarrés ? Aujourd’hui, les choses évoluent, se précisent et se concrétisent. En effet, Gbadi N’kougna, chef-lieu de la commune Wawa 2 est une localité enclavée. Et pour un accès facile à l’usine en cours d’implantation, il faut réhabiliter les voies. C’est dans ce sens que sur initiative du gouvernement, les travaux de réhabilitation de la route Danye-Elavagnon-Agbo-kopé-Gbadi-Nkougna-Zogbegan (long de 66 kilomètres) sont en cours de  réalisation. Une fois les voies d’accès aménagées, les travaux de construction de l’usine de transformation du gingembre et du poivre vont aussi démarrer. Tels sont  les travaux préliminaires qu’il faut réaliser avant tout démarrage des activités de construction de cette usine que les populations de la préfecture de Wawa souhaitent voir se réaliser.

Financée à hauteur de treize milliards cinq cents millions (13.500.000000) FCFA  par la GIZ-TOGO et les partenaires Canadiens, l’usine sera équipée de bâtiments techniques et administratifs modernes,  sera opérationnelle 2021-2022 et  va transformer au moins 200 000 tonnes de gingembre brut de diverses variétés. Dans la perspective de l’implantation de l’usine, la société BOSS APPROCHE AGRICOLE avait  lancé en juin 2019, un programme de renforcement de la production dans les filières gingembre et poivre. Près de  2500 agriculteurs et des réseaux de coopératives de producteurs ont bénéficié  d’une formation à cet effet. L’effet recherché à travers les interventions de la société BOSS APPROCHE AGRICOLE est de booster  la filière gingembre dans le Wawa pour ainsi générer dans toute la préfecture au moins 4000 emplois agricoles dont 2500 femmes et 1500 hommes, et 1000 emplois ouvriers dans la collecte, le stockage, le traitement, la transformation et la commercialisation et réduira sensiblement le chômage et la pauvreté.

La maquette (Photo archive)

Le  projet de construction de l’usine cadre avec  la vision du  chef de l’Etat déclinée dans le PND (Programme National de Développement). Il va sans dire que cette unité de transformation du gingembre et de poivre va impacter les conditions de vie des paysans de la localité de Gbadi N’kougna et des autres communes environnantes, surtout que   la production va  atteindre  environ 200.000 tonnes de gingembres brut de diverses variétés à l’horizon 2022. Il y a donc des raisons d’espérer un avenir radieux dans la région est promoteur. C’est pour cette raison d’ailleurs que le DG de BOSS APPROCHE AGRICOLE,  François Koudjo Bossiadé  ne cesse de rendre un vibrant hommage au Président de la république Faure Essozimna Gnassingbé pour sa politique de promotion des agropoles et l’émergence de l’économie agricole du Togo.

Photo de famille après la pose de la première pierre (Photo archive)

Les produits et diverses dérivées issus de la transformation du gingembre et du poivre seront destinés d’abord à la consommation locale et seront ensuite exportés vers l’Europe, le Canada, les Etats-Unis et le Maroc. Rappelons que le gingembre togolais est la meilleure qualité au  monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici