Togo: le collectif des syndicats de la santé interpelle de nouveau leur ministre de tutelle

0
271
Spread the love

Le collectif des syndicats de la santé a, a travers une déclaration luminaire, interpellé son ministère de tutelle pour toutes les recommandations qui lui ont été soumises. C’est à travers une conférence de presse tenue ce mardi 10 août 2021 face aux médias que cette interpellation a été faite.

Selon les responsables du collectif, c’est un effectif réduit d’agents de santé qui continue courageusement et avec abnégation à gérer la pandémie à covid-19 dans le pays. Cependant près de 5000 agents de santé contractuels des établissements publics soit environ 50% de l’effectif du personnel de santé continuent d’exercer dans des conditions de vie et de travail déplorables entre autres, la non-déclaration à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale ( CNSS) et l’Institut National d’Assurance Maladie ( INAM), le non-respect du montant des primes de garde et d’astreintes, le non-paiement des primes de risques et le non-respect du SMIG. « Le processus pour la mise en place d’une fonction publique hospitalière et la révision du cadre indemnitaire telle que recommandé par les conclusions du groupe de travail ne semble pas être à l’agenda d notre ministère de tutelle », a souligné M. Mohamed Atchade, secrétaire Général du syndicat du personnel de la santé du Togo et ophtalmologue. Pour lui, cette situation, que vit le personnel de la santé de la part de leur ministre de tutelle crée un sentiment de lassitude, de mécontentement et de découragement en leur sein.

Ainsi, les organisations syndicales du secteur de la santé se sont convenues de proposer des pistes de solutions pour accélérer la concrétisation des autres recommandations qui piétinent notamment, le recrutement et la motivation du personnel, l’amélioration du plateau technique (infrastructures et équipements), la mise en place d’une fonction publique hospitalière et la révision du cadre indemnitaire transitoire et la gouvernance des structures sanitaires.

Les responsables du collectif des syndicats de la santé indiquent que si leurs préoccupations ne sont pas satisfaites, des mots d’ordres seront donnés dans les jours à venir, par conséquent ils invitent tout le personnel de la santé à rester mobiliser comme depuis toujours sur toute l’étendue du territoire national et à répondre massivement dans la discipline et la légalité quand ce mot d’ordre sera donné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici