Kpalimé : Inauguration de dortoir pour les pensionnaires du Centre de Formation AKLALA BATIK

0
39
Spread the love

Le Centre de formation Aklala Batik, situé à Kpalimé, 129 km de Lomé, dans la commune Kloto 1, a inauguré le samedi 11 septembre 2021, dans ses locaux un bâtiment  pouvant accueillir les filles en formation dans le centre. Financé à près de 90% par Les Fonds Xoese, une fondation féministe créée le 1er septembre 2015, dont ses objectifs sont d’appuyer financièrement la mise en œuvre des initiatives promouvant les droits des femmes, des jeunes femmes et des filles, de renforcer les capacités institutionnelles des organisations de femmes et de jeunes femmes, d’encourager et appuyer des initiatives innovantes d’autonomisation des organisations des femmes et de jeunes femmes.

La coupure du ruban de ce nouveau joyau a été effectuée par la Responsable des Relations avec les partenaires à Xoese, Émilie Quenensse et Mme Chantal Donvide épouse Vikoum, Directrice Exécutive du centre de formation Aklala Batik, en présence du directeur préfectoral de l’action sociale, Mr Marc Amevor, de l’assistante aux programmes, Mmes Reyhanath Toure Mamadou et Natalie Dahl, associée de communication, toutes deux du Fonds Xoese.

En effet dans le but de subvenir aux besoins sociaux des jeunes filles et femmes  afin de leur garantir une autonomisation financière à travers la promotion de leurs droits,  leurs éducations, leurs formations à la créativité et la vente des produits artisanaux produit par l’entreprise, le centre de formation Aklala Batik, a reçu un financement pour la réalisation d’un bâtiment dortoir pour ses jeunes filles pensionnaires.

La directrice exécutive du centre de formation Aklala Batik a remercié les Fonds XOESE pour ce geste qui vient donner un coup de souffle aux multiples actions et défis auxquels ils sont confrontés sur le terrain pour le bien-être de ces pensionnaires, a promis en faire bon usage et a exhorté d’autres bonnes volontés à emboîter le pas à l’ONG XOESE.

Aklala dispose d’un atelier/boutique à Kpalimé, et d’une seconde boutique à Lomé. Le centre de formation Aklala Batik est financé par les ventes de l’entreprise, elle-même avec l’appui du projet Tailoring Togo, qui accueille gratuitement une vingtaine de jeunes filles togolaises n’ayant pas forcément la chance de recevoir une formation secondaire. Ainsi, l’aspect social et communautaire est omniprésent.

 

                                                                                    Jean-Marc EDRON

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici