L’Alliance pour la promotion du Port de Lomé en opération de charme à Ouagadougou

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Une délégation togolaise, composée de cadres de l’Office togolais des recettes  (OTR) et de l’Alliance pour la promotion du port de Lomé (A2PL), a effectué un voyage en début du  mois d’octobre, au Burkina-Faso. L’objectif est de vanter le mérite du Port autonome de Lomé (PAL) aux hommes d’affaires de ce pays enclavé, afin de booster le transit via le Autonome de Lomé.

Membre de la délégation de la mission ayant séjourné depuis le 04 octobre à Ouagadougou au Burkina-Faso, l’Office a participé à la rencontre avec l’ensemble des importateurs et acteurs économiques utilisant la plateforme portuaire de Lomé le mardi 05 Octobre 2021 dans la salle de conférence du Conseil Burkinabé des Chargeurs.

Une rencontre au cours de laquelle la  délégation de l’A2PL a présenté aux acteurs burkinabè les principales réformes entreprises et mises en œuvre par les autorités togolaises pour faciliter le transit des marchandises vers le Burkina.

L’OTR pour sa part, a exposé, toutes les facilités fiscales et non fiscales accordées aux marchandises en transit de même que les réformes engagées en phase avec la feuille de route du gouvernement notamment la digitalisation des procédures douanières dont les principaux avantages sont la célérité des opérations d’enlèvement des marchandises et la réduction des coûts. Il y a en outre, les mesures prises pour accroître les volumes et amener les acteurs à privilégier le corridor togolais. Autre facilité, l’implantation d’un scanner de dernière génération qui permet d’effectuer des contrôles non Intrusifs sur des marchandises en transit sans payement du droit de passage au Scanner. Enfin, les atouts liés à l’opérationnalisation de la PIA (plateforme industrielle intégrée d’Adéticope) ont été présentés aux opérateurs économiques. Ce projet d’envergure du gouvernement apporte des solutions aux épineux problèmes d’engorgement du port, de diverses pénalités de stationnement et de détention de conteneurs. Car, a précisé la délégation de l’Office, la PIA est une aire de dédouanement et permet l’entreposage des marchandises destinées aux pays de l’hinterland et celles destinées à l’exportation via le port de Lomé.

Par ailleurs, pour alléger les contrôles sur le corridor, l’Office a délocalisé le poste du terminal du Sahel sur le site de contrôle de la charge à l’essieu de Djerehouyé à Atakpamé.

Le Commissaire Général de l’OTR a été représenté à cette occasion par Directeur du renseignement et de la lutte contre la fraude douanière, M. Piguendéléwè Akaya. Celui-ci avait à ses côtés Mme Edoh Siliadin, Directrice des opérations douanières du Golfe et vice-présidente de l’A2PL.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00