L’Honorable Princesse Lawson Raymonde Kayi et les femmes MFU des Lacs aux côtés de la famille éplorée pour leur apporter leur soutien et témoigner leur compassion

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Il y a quelques jours de cela, le Togo tout entier apprenait à travers les réseaux sociaux, le décès de Madame Laine Ornella, jeune femme de 29 ans. Cette dernière s’est éteinte alors qu’elle devait accoucher d’un bébé qui, lui non plus n’a pas survécu. Ayant appris cette triste nouvelle, l’honorable Lawson Raymonde Kayi députée et Déléguée Nationale du Mouvement des Femmes Unir (MFU) n’a pas dérogé à la règle. En sa qualité de représentante du peuple et native d’Aného, milieu dont est issue la victime et en tant que membre du Conseil de Régence de Lolan, est allée en fin de semaine présenter ses condoléances à la famille éplorée.

La députée à l’Assemblée nationale s’est personnellement déplacée pour rencontrer la famille que le drame a frappé afin de leur apporter son soutien moral et autres. Sur les lieux, elle a échangé en présence des parents, sœurs, oncles, tantes de la défunte. Dans son mot de compassion à l’endroit de la famille, la Déléguée nationale des Femmes UNIR a prié pour que « Le Seigneur apaise les cœurs meurtris et qu’il accueille auprès de Lui,  l’âme de cette jeune dame qui ne voulait simplement que donner la vie et qu’elle repose en paix avec son enfant  ».

blank

Madame Lawson Raymonde Kayi s’est émue du comportement du personnel médical qui, apparemment, par son manque de professionnalisme n’a pas su apporter l’assistance nécessaire à la victime qui se tordait de douleur au moment de l’accouchement. « Nous avons tous appris l’histoire du décès de Madame LAINE Ornella qui, en allant accomplir ce beau geste qu’est de donner la vie, l’a perdu ainsi que son enfant, à cause de la négligence, du comportement indécent de certains personnes », a-t-elle regretté.

blank

Elle a dans le même cadre rappelé que le Chef de l’Etat, Gnassingbe Faure  en lançant, en 2010 au Togo la Campagne pour l’Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle en Afrique (CARMMA) avait dit qu’aucune Femme Togolaise ne doit mourir en donnant la vie.

blank

Malheureusement, plus de 10 ans après, de nombreuses femmes Togolaises continuent à mourir en couches à cause du comportement fautif de certains. « On peut comprendre qu’une femme meure en couches faute de matériel pour la délivrer ou par manque de médicaments mais qu’une femme meurt en couches parce qu’un certain personnel médical, n’a pas voulu lui prodiguer les soins appropriés, la laissant hurler et se tordre de douleurs jusqu’à en tomber du brancard et mourir » !

blank

« Ce comportement est inadmissible et doit être condamné et sanctionné avec la plus grande rigueur car des vies humaines ont été hypothéquées gratuitement » a-martelé la Députée.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00