Bonne performance sur la plateforme aéroportuaire de Lomé/Le Col. Dokissime Gnama LATTA, le «GESTIONNAIRE DE L’ANNÉE» 2020

0
874
Spread the love

Le Colonel LATTA Dokisime Gnama, Directeur Général de la Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin (SALT) a reçu un certificat de reconnaissance en qualité de Gestionnaire de l’année 2020. C’était au cours de la 14ème Assemblée Générale Annuelle de l’Union des Gestionnaires d’Aéroports de l’Afrique du Centre et de l’Ouest (UGAACO) qui a eu lieu à Pointe Noire (Congo Brazzaville) en Juillet 2021. Une distinction méritée car il est connu de tous que le DG de l’ANAC-SALT  abat un travail de qualité pour le développement de l’activité aéroportuaire dans notre pays et dans la région. Il est aujourd’hui, non seulement une fierté pour le Togo, mais pour  la sous-région.

 «Gestionnaire de l’année» ! C’est l’information de l’année qui a réjoui plus d’un dans le pays. Il s’agit d’une distinction honorifique, un certificat de reconnaissance en qualité de Gestionnaire de l’année 2020 reçu par le Colonel LATTA Dokisime Gnama, Directeur Général de la Société Aéroportuaire de Lomé-Tokoin (SALT) au cours  de la 14ème Assemblée Générale Annuelle de l’Union des Gestionnaires d’Aéroports de l’Afrique du Centre et de l’Ouest (UGAACO) qui a eu lieu à Pointe Noire (Congo Brazzaville) en Juillet 2021. C’est Un hommage qui lui a été rendu en témoignage de ses riches contributions au développement de l’activité aéroportuaire dans la région. Ce certificat de reconnaissance en qualité de Gestionnaire de l’année 2020 à lui décerner  n’est que justice rendue pour l’homme car plusieurs  fois le premier responsable de l’ANAC TOGO été félicité pour l’excellent travail abattu à son poste au Togo et dans la sous-région.

Il est de notoriété que sous sa houlette, la plate-forme aéroportuaire de Lomé est devenue l’une des plus sures de  en Afrique. En témoignent, les bons résultats obtenus à chaque audit de l’OACI. 85,77 % en 2016, premier en Afrique alors que le taux était de 65,97 en 2007, ce qui était déjà un exploit, au vu de l’existant qui est évalué à 25% en 2002, année où le Colonel pilote prenait les commandes de l’ANAC-TOGO.  Un exploit qui vaut bien cette reconnaissance de ses pairs qui saluent de ce fait son dynamisme, la détermination de ses équipes et la perfection avec laquelle il s’investit  pour des airs plus sures en Afrique.

A l’ANAC, on dit du bien du Colonel LATTA grâce à ses très bons résultats aux différents audits de l’OACI mais aussi dans la résolution pacifique des problèmes liés à la sectorisation de l’espace au -dessus du Togo et du Bénin. Le Colonel, désormais directeur de l’ANAC-TOGO et de SALT (Société aéroportuaire de Lomé Tokoin) a un ultime leitmotiv : faire de l’Aéroport Gnassingbé Eyadéma, AIGE, un hub sous-région aussi bien pour les passagers que pour les marchandises.

C’est ainsi qu’il s’évertue avec ses équipes à promouvoir la sécurité et à consolider la conformité aux normes internationales, une raison supplémentaire pour les nombreuses missions de l’OACI pour auditer l’aéroport de Lomé. Pour preuve, dans le cadre du renouvellement du certificat d’aérodrome, l’inspection technique et des vérifications des procédures opérationnelles sur le site de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema de Lomé organisée le 31 mars 2021 par la SALT

En 2018, la plus haute distinction de l’ASECNA «La ‘médaille d’aérodrome» a été décernée au Togo grâce au travail de l’infatigable Colonel Gnama Latta. Une récompense pour le pays qui a fait le plus de progrès en matière de gestion de son espace aérien. « M. Latta a participé de manière effective à l’amélioration de l’Asecna. Non seulement, il a réussi à faire du Togo un modèle en terme de sécurité aérienne, mais il a aussi contribué à assister les autres collègues afin d’améliorer le travail », déclarait Mohamed Moussa, alors directeur général de l’Asecna. Sans doute, d’autres distinctions suivront. C’est plus que sûr.

Le certificat de reconnaissance en qualité de Gestionnaire de l’année 2020 reçu par le Colonel LATTA Dokisime Gnama

Sous son leadership, l’ANAC-TOGO, qui en 2002 avait un taux de 26% lors de l’audit de supervision de la sécurité de l’OACI (USOAP- CMA), a connu une progression fulgurante de ses résultats en 5 ans. En 2007, le score est passé à 65,97% plaçant le Togo premier en Afrique de l’Ouest. Visant la perfection et avec la détermination de ses équipes, son dynamisme a permis d’obtenir en 2016 un score de 85,77 % plaçant le TOGO premier en Afrique.

Pour mémoire, depuis sa nomination en 2002 comme Directeur de l’Aviation Civile et Directeur Général de l’ANAC en 2007, le Colonel contribue non seulement au rayonnement de l’ANAC avec de très bons résultats aux différents audits de l’OACI mais s’investit aussi activement dans la résolution pacifique des problèmes liés à la sectorisation de l’espace au-dessus du Togo et du Bénin.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici