Binah : L’honorable député Raymonde Kayi Lawson très proche et à l’écoute des femmes vulnérables de Pitikita

0
387
L’Honorable LAWSON (à gauche) remettant symboliquement de kits de vivres à une femme à Pitikita
Spread the love

Toujours infatigable  et dans le souci de  toucher du doigt les réalités que vivent les femmes vulnérables des zones les plus reculées du pays et de partager ensemble leur quotidien l’honorable Raymonde Kayi Lawson n’a pas hésité à gravir les montagnes de la Binah pour rencontrer les populations du canton de Pitikita et leur donner de la joie au cœur en leur offrant des kits alimentaires et une aide financière. A l’occasion, la déléguée nationale du MFU avait à ses côtés le bureau préfectoral du Mouvement des femmes Unir de  la préfecture de la Binah. Une  occasion pour elle de transmettre à ces femmes les salutations fraternelles du Président Faure Essozimna Gnassingbé.

Donner du sourire et de la joie aux populations démunies des contrées les plus lointaines du pays est le leitmotiv de l’honorable Raymonde Kayi Lawson. Elle l’a une fois encore démontrée le jeudi 04 novembre 2021, en gravissant les montagnes de la Binah à la rencontre des populations du canton de Pitikita.

Cette sortie a permis à  la députée Unir du Grand Lomé qui a opté pour la politique de proximité de découvrir cette partie du pays et échanger avec les femmes vulnérables.

La Déléguée nationale du Mouvement des femmes UNIR (MFU) a saisi cette opportunité pour transmettre à ces femmes très mobilisées pour la circonstance,  les salutations fraternelles du Président Faure Essozimna Gnassingbé et celles du ministre Christian TRIMUA, natif de la localité.

Sur les lieux, la Déléguée nationale du MFU a été accueilli par des chants et danses du terroir par une foule impressionnante, très contente, très enthousiaste mobilisée pour la circonstance. Un accueil à  la hauteur de l’hôte.

Un déplacement qui valait la peine,  selon l’honorable  Raymonde Kayi Lawson. « Grâce au Ministre des droits de l’Homme, Monsieur Christian TRIMUA, j’ai pu monter dans les montagnes de Pagouda plus précisément à Pitikita où je suis allée à la rencontre des femmes vulnérables. Moments d’accueil et d’émotions intenses. Même si je ne comprends pas la langue, les émotions se lisent sur les visages. Il est bon de retourner sur les terres qui nous ont vu naître », a-t-elle indiqué.

La déléguée nationale qui était accompagnée du bureau préfectoral du Mouvement des femmes Unir dans la préfecture de la Binah, a offert à chacune des femmes, un kit alimentaire et une aide financière. Celle-ci  a promis revenir pour d’autres actions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici