HCRRUN/ Indemnisation : 2892 victimes de la région des plateaux-Est seront indemnisés du 15 au 20 novembre à Atakpamé

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Après la région des Plateaux-ouest en octobre dernier, les équipes du HCRRUN  sont dans les régions des Plateaux-est et dans la Kara du 15 au 20 novembre 2021 pour indemniser les victimes des violences politiques enregistrées par la CVJR et la CNSEI (Commission  Koffigoh). Pour la région des plateaux-Est, l’équipe est  composée du 2ème rapporteur du HCRRUN,  madame Claudine Kpodjo Ahianyo, cheffe de la délégation, de l’ancien premier ministre Me Joseph Kokou Koffigoh, conseiller au HCRRUN, d’un médecin et des huissiers de justice.

Cette session d’indemnisation se déroule du 15 au 20 novembre 2021 à la Direction régionale des affaires sociales d’Atakpamé pour les victimes des préfectures d’Akébou, d’Amou, d’Anié, de l’Est-Mono, de Haho, de Moyen-Mono, de l’Ogou et de Wawa .

Les travaux ont été ouverts par Madame Claudine Kpodjo AHIANYO, 2ème  Rapporteur du HCRRUN,  en présence du préfet de l’Ogou Edoh Akakpo, de l’ancien premier ministre kokou koffigoh, Conseiller au HCRRUN, du maire de la commune Ogou4.

Le premier ministre Kokou Koffigoh, a rappelé le contexte du processus depuis la CVJR, la commission CNSEI jusqu’à le HCRRUN, il a remercié les victimes puis les a convié au pardon pour l’aboutissement d’une vraie réconciliation des filles et fils du Togo.

Pour Madame AHIANYO, cheffe de la délégation, ça fait la quatrième fois que le HCRRUN est à Atakpamé pour indemniser les victimes des crises du Togo de 1958 à 2005. La particularité pour cette session est sur deux bases de données à savoir : base de données de la CVJR et la base des données de la  CNSEI  (commission Koffigoh) spécialement pour les victimes de 2005 : après le décès du président de la République, le général Gnassingbé Eyadema et après les élections d’avril 2005. « L’État togolais s’est engagé à indemniser tous les citoyens qui ont été victimes » a-t-elle souligné.

blank

Selon elle, l’HCRRUN était parti de 22415 dépositions recueillis par la CVJR et s’engageait à indemniser entre 24.000 à 25.000 victimes. Mais aussitôt le dépouillement commencé, on est arrivé à 40.000 victimes et de ses 40.000 victimes s’ajoute la base des données de la commission Koffigoh (3485 victimes).  « Un chiffre énorme mais le gouvernement s’est engagé à indemniser ces gens même si le budget a été arrêté. Il y aura des rallongements. Vu que le nombre s’accroît lorsque le dépouillement  s’effectue sur la base des données», explique-t-elle. Elle a exhorté les victimes à être de plus en plus patients. « C’est seulement la patience que nous demandons à chacun de nous afin d’arriver au bout de ce grand travail que nous portons tous» a-t-elle conclu.

blank

Rappelons que jusqu’à présent le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité  National (HCRRUN) a pu indemniser 17.980 victimes sur  toute l’étendue du territoire national.

                                                                                      Marcel K. Akakpo

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00