Savanes/ Avec le MFU, Noël s’annonce déjà bien chez les enfants orphelins et handicapés de l’orphelinat Sainte Monique de Dapaong et du centre Padre Pio Don Orione de Bombouaka

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Le Mouvement des Femmes Unir (MFU),  déroule progressivement son programme d’assistance aux couches vulnérables du pays. Après plusieurs localités du pays parcourues, la déléguée nationale du MFU, l’honorable Raymonde Kayi Lawson accompagnée d’une délégation a mis le cap sur la région des savanes  le samedi 27 novembre 2021 où   elle a donné du sourire aux enfants orphelins et aux enfants en situation de handicap de cette région.

Dans l’exécution son programme d’assistance aux couches vulnérables du pays, le Mouvement des femmes Unir (MFU) ne veut laisser aucune couchés démunies sur les carreaux.  C’est pourquoi, elle rentre dans les coins les plus reculés à la rencontre des populations vulnérables. Le MFU s’est souvenu des enfants orphelins et des enfants en situation de handicap. Le samedi 27 novembre 2021, ce sont les pensionnaires de l’orphelinat Sainte Monique de Dapaong dans la préfecture de Tone et ceux du centre Padre Pio Don Orione de Bombouaka dans la préfecture de Tandjouaré qui ont reçu la visite de la militante Raymonde Kayi Lawson, Déléguée nationale du MFU et sa suite.

C’est avec des chants de joie que la délégation a été accueillie avant d’adresser à ces enfants vulnérables, le message de soutien du Distingué militant Faure Essozimna Gnassingbé et de remettre des cadeaux aux enfants et aux responsables desdits centres.

Les dons sont composés de sacs de riz, de cartons de spaghetti, de macaronis, de tomates, d’huiles, de sardines, de savons, de masques, de biscuits, de jouets et d’enveloppes financières. « Cette année, la mère Noël a précédé le père Noël pour donner le sourire à nos enfants. Nous sommes très reconnaissants envers les femmes Unir et nous prions pour qu’elles aient la force et les moyens nécessaires afin de continuer l’œuvre de charité que Dieu leur a confiée », a déclaré Soeur Marie-Jacqueline Sawadogo, Responsable du centre Padre Pio Don Orione.

blank

L’orphelinat Sainte Monique de Dapaong a été créé le 10 janvier 2010 par l’association Vivre dans l’espérance. À ce jour 145 orphelins y sont pris en charge. Le centre Padre Pio Don Orione, de Bombouaka pour sa part, existe depuis 1957 et s’occupe aujourd’hui de 37 enfants de différents âges et de handicaps aussi bien psychiatriques que physiques.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00