Amou3 : Le Réseau National des Acteurs de l’Agroécologie du Togo (RéNAAT) forme les coopératives agricoles de l’Amou

0
381
Spread the love

Le Réseau National des Acteurs de l’Agroécologie du Togo (RéNAAT)  en collaboration avec Agronome et vétérinaire sans frontière AVSF sur le projet annuel « PROMOTION DES ALTERNATIVES AUX INTRANTS CHIMIQUES», forme du 29 au 30 novembre 2021 les coopératives agricoles de la préfecture de l’Amou à Temedja dans la commune Amou 3.

Les travaux ont été ouverts par le maire de la commune Amou 3, M. ESSIOMLE Yao Obibiaboé en présence du secrétaire général de RéNAAT komi BOKODJIN, du chef d’agence ICAT-Amou Kokou VOUDOU,  du représentant de AVSF Eden Komlan PESSEWU, partenaire financier et du chef canton de Temedja. Dans son mot de circonstance, le maire de la commune Amou 3 ESSIOMLE Yao Obibiaboé a rappelé que depuis 1996, le Togo a mis en place le cadre législatif et réglementaire interdisant importation, commercialisation et l’utilisation des pesticides non homologué et à base du glyphosale sur le territoire national. C’est dans cette logique que qu’il salue l’initiative du RéNAAT qui vient appuyer les efforts du gouvernement. Le maire a remercié AVSEF, partenaire technique et financier pour son appui multiforme au côté de RéNAAT et du gouvernement.

Cette formation vise à prévenir les risques d’utilisation des pesticides et informer les acteurs sur le cadre institutionnel existant sur la commercialisation et l’utilisation des intrants chimiques de synthèse et leurs impacts, à sensibiliser les coopératives de producteurs sur les différentes alternatives agroécologiques à l’utilisation des intrants chimiques et à former les acteurs et faire connaitre les différents intrants organiques alternatifs disponibles aux producteurs.

Selon le chef d’agence ICAT-Amou, « L’utilisation des produits chimiques de synthèse comme herbicides et fertilisants par les paysans prend de l’ampleur avec les conséquences néfastes sur la santé humaine, animale et sur l’environnement. Dans un cadre de développement durable, le Togo fait un choix judicieux des solutions durables et plusieurs alternatives ».

Pour le secrétaire général représentant le président, « le Togo fait partie des rares pays qui ont ratifié l’interdiction l’utilisation des armes chimiques (du Glyphosate). Et pour RéNAAT, en tant qu’acteur de la société civile, il est important pour nous de soutenir le gouvernement dans cette décision louable. C’est ce qui a motivé cette activité de sensibilisation et de formation  que nous avons lancé afin de promouvoir les intrants alternatifs qui existent. Une rencontre avec les producteurs s’est donc tenue afin de les sensibiliser et les apprendre à fabriquer des intrants eux-mêmes », a  souligné Komi BOKODJIN Secrétaire Général  de RéNAAT.

Après l’ouverture des travaux par le maire, les autorités et les participants ont eu à visiter l’exposition vente des produits alternatifs.

                                                                                         Marcel K Akakpo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici