4ème anniversaire du MFU : les membres du bureau national se confient au Seigneur et implorent la grâce divine sur le Président Faure Gnassingbé

0
397
Spread the love

Porté sur les fonts baptismaux lors de son 1er congrès du 2 décembre 2017 à Kpalimé, le Mouvement des femmes Unir (MFU) a aujourd’hui quatre ans. Pour remercier le Seigneur pour ce temps de vie, les membres du bureau de ce mouvement  avec à leur tête la Déléguée nationale, l’honorable Raymonde Kayi Lawson remercient  le Seigneur à travers une messe d’actions de grâces dite ce jeudi 2 décembre 2021 à la paroisse Maria Goretti de Bè-Kpota en présence des fidèles chrétiens.

Quatre ans déjà que le Mouvement des femmes Unir a été porté sur les fonts baptismaux lors de son 1er congrès du 2 décembre 2017 à Kpalimé. Ainsi, pour célébrer cet heureux  anniversaire du Mouvement, une messe d’actions de grâces a été dite à la paroisse Maria Goretti de Bè-Kpota en présence des membres du bureau MFU et des fidèles chrétiens.

Le révérend Père, Léopold Agbléto curé de la paroisse a exhorté les fidèles à la culture de la paix à l’image de Jésus Christ. Il a également imploré la grâce de Dieu sur le Distingué militant Faure Essozimna Gnassingbé, Président national du parti Unir, sur les membres du bureau exécutif du parti, sur le MFU et sur tous les militants du grand parti Unir.

Pour l’honorable député Raymonde Kayi Lawson, Déléguée nationale du MFU, « …en tant que chrétiens, nous devons avoir la foi mais à travers cette foi c’est l’amour envers les uns et les autres qui doit s’exprimer…et partout où se trouve la femme, elle doit être la reine de la paix à l’image de la vierge Marie. Nous devons incarner la paix. Et dans ce sens, nous devons porter notre regard vers le président de notre grand parti Faure Essozimna Gnassingbé qui incarne lui-même la paix et a su préserver la paix dans notre pays face à la menace terroriste dans la sous-région… », a-t-elle indiqué

Branche dynamique du parti Unir, le MFU depuis sa création ne ménage aucun effort pour mobiliser, encadrer et former les femmes du parti. Le mouvement dirigé par la militante Raymonde Kayi Lawson promeut également des réflexions sur les problématiques spécifiques aux femmes et relatives au genre et à l’épanouissement de la femme togolaise en général.

Pour rappel, c’est autour du thème, « le MFU, lueur d’espoir pour les couches vulnérables en cette période de Covid-19 » que ce quatrième anniversaire est célébré. Et en prélude de cet évènement, le bureau national avec à sa tête la Déléguée nationale, l’honorable Raymonde Kayi Lawson était à la prison civile de Lomé (PCL) le mercredi 1er décembre pour manifester sa solidarité et son soutien aux femmes détenues ainsi qu’aux personnels femmes de l’administration pénitentiaire. Le programme se poursuit avec une prière musulmane le vendredi 3 décembre.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici