Quatrième anniversaire du MFU : la Déléguée nationale, l’honorable Raymonde Kayi Lawson donne du sourire aux enfants vulnérables et handicapés du CNAO à travers un don de vivres et non-vivres

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Le Mouvement des femmes Unir poursuit ses activités dans le cadre de son quatrième anniversaire célébré le jeudi 2 décembre. Une célébration axée sur le social. Ainsi, après le don à la prison civile de Lomé et la messe d’actions de Grâce, le MFU a offert, ce vendredi 3 décembre 2021 des vivres et non-vivres à des enfants vulnérables et handicapés au Centre National d’Appareil Orthopédique (CNAO) de Lomé. C’était en présence des autorités administratives et du personnel de ce  Centre. Ce don, comprend entre autres des sacs de riz, pâtes alimentaires, gels hydro alcooliques et savons liquides.

Les festivités marquant le quatrième anniversaire du Mouvement se poursuit avec des actions sociales en faveur des couches défavorisées. Ce vendredi 3 décembre 2021 les membres de ce mouvement avec à leur tête le Déléguée nationale, l’honorable Raymonde Kayi Lawson, étaient au Centre National d’Appareil Orthopédique (CNAO) de Lomé où ils ont offert  des vivres et non-vivres à des enfants vulnérables et handicapés. La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités administratives et du personnel de ce centre. Le don est composé entre autres des sacs de riz, pâtes alimentaires, gels hydro alcooliques et savons liquides.

Cette action de solidarité et de générosité s’inscrit dans le cadre de la célébration du 4ème  anniversaire du mouvement. Selon la Déléguée Nationale du MFU, l’honorable, Raymonde Kayi Lawson, le choix s’est effectué sur les enfants handicapés pour marquer la Journée internationale des personnes handicapées célébrée au Togo et dans le monde entier ce jour. « Le MFU est en pleine célébration de son 4ème anniversaire et ce 3 décembre, journée internationale des personnes handicapées, nous avons choisi de venir au CNAO qui est le centre de référence au Togo pour donner du sourire aux tout-petits pour les fêtes de fin d’année », explique-t-elle.

En effet, les personnes handicapées ont en général un faible accès que quiconque aux soins de santé, à l’éducation, à l’emploi ou à la vie sociale. Elles sont exposées à un risque élevé de pauvreté, de violence, de négligence ou d’atteintes et sont au nombre des personnes les plus marginalisées. Et comme elles subissent de façon disproportionnée les incidences directes ou indirectes de la pandémie de COVID19, leur situation peut s’aggraver.

A travers cette initiative, le MFU souhaite également alléger la souffrance des mamans de ces enfants.  « Être mère ce n’est pas chose facile et être mère d’un enfant handicapé c’est encore plus difficile donc à travers ce geste nous touchons également ces mères qui ont à leur charge ces enfants », a confié la Déléguée nationale du MFU.

Pour mémoire, le MFU a été porté sur les fonts baptismaux à l’issue du congrès constitutif le samedi 2 décembre 2017 à Kpalimé. La question de l’égalité des chances entre les hommes et les femmes, la participation et l’implication active de la femme dans la construction d’un Togo prospère et paisible sont au cœur des actions du mouvement.

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00