Fin du 4ème anniversaire du Mouvement des femmes Unir sur une note de satisfaction : Zoom sur les actions sociales de ce mouvement porté par l’honorable Raymonde Kayi Lawson Déléguée Nationale

0
729
Spread the love

Porté sur les fonts baptismaux lors de son 1er congrès du 2 décembre 2017 à Kpalimé, le Mouvement des femmes Unir (MFU) a soufflé le jeudi 2 décembre 2021 sa quatrième bougie. Ainsi loin d’être une fête à boire et manger, ce quatrième anniversaire a été plutôt marqué par des offices religieux pour dire merci au Tout Puissant pour ses bienfaits sur la vie du mouvement et ses membres, sur le Togo et surtout pour la vie du président du parti Unir, Faure Essozimna Gnassingbé. L’autre temps fort de ces festivités a été les actions sociales et œuvres humanitaires posées par ce mouvement pour soulager les peines des couches les plus défavorisées du pays. Dans un condensé, la Déléguée nationale, Raymonde Kayi Lawson l’icône de la femme togolaise qui incarne la vision politique du chef de l’Etat, revient sur les grands moments ayant marqué ces festivités.  

Le quatrième anniversaire des femmes Unir (MFU) célébré le jeudi 2 décembre 2021 a été une réussite tant sur la qualité de l’organisation que la richesse des activités qui ont meublé cette quatrième bougie. Placé sous le thème « le MFU, lueur d’espoir pour les couches vulnérables en cette période de Covid-19 », outre deux messes d’action de grâce et une prière musulmanes pour remercier le Tout Puissant pour les quatre ans d’existence de leur mouvement, les autres activités ont été axées sur les actions sociales et œuvres humanitaires au profit des couches déshérités du pays. La Déléguée nationale, l’honorable Raymonde Kayi Lawson, l’icône de la femme togolaise qui incarne la vision politique du Président de la République Faure Essozimna Gnassingbé fait ici un résumé de toutes ses activités.

Par ordre chronologique, tout a commencé  le mercredi 1er décembre 2021,  par une campagne de consultations et sensibilisation à l’endroit des femmes détenues de  la prison civile de Lomé. La cerise sur le gâteau était le jeudi 2 décembre 2021, jour anniversaire du MFU. Ce jour, le  mouvement des femmes avec leur tête la Déléguée nationale, l’honorable Raymonde Kayi Lawson s’est confié à Dieu à travers une messe d’action de grâce dite en l’église catholique Maria Goretti de Bè-Kpota. A l’occasion, le révérend Père, Léopold Agbléto curé de la paroisse a exhorté les fidèles à la culture de la paix à l’image de Jésus Christ. Il a également imploré la grâce de Dieu sur le Distingué militant Faure Essozimna Gnassingbé, Président national du parti Unir, sur les membres du bureau exécutif du parti, sur le MFU et sur tous les militants du grand parti Unir.

Au cours de cette même journée les femmes du MFU  sont allées à la rencontre des femmes détenues ainsi qu’au personnel femme de l’administration pénitentiaire pour manifester leur sympathie et solidarité à leur endroit. Les bras chargés de vivres et non vivres, les femmes du MFU ont soulagé tant soit peu le quotidien des détenus femmes de la prison civiles de Lomé, un geste de solidarité louable dans cette période de pandémie.

Le vendredi 3 décembre a été très cocasse pour les membres du MFU qui ont débuté cette journée par une visite au Centre National d’Appareil Orthopédique (CNAO) de Lomé où elles ont offert  des vivres et non-vivres à des enfants vulnérables et handicapés. Le don est composé entre autres des sacs de riz, pâtes alimentaires, gels hydro alcooliques et savons liquides.

Dans l’après-midi du même vendredi les activités se sont poursuivies avec la prière musulmane à la mosquée centrale de Lomé. Cette prière a connu la présence de plusieurs personnalités telles que Tahirou Bagbiègue, Vice-président Unir en charge de la région des Savanes, Bouraïma Inoussa, Président de l’Union musulmane du Togo ainsi que d’éminents imams du grand Lomé. A travers cette prière, le bureau du MFU  voudrait dire merci  au Tout Miséricordieux pour ses multiples actions dans son existence et ensuite lui confier ses intentions pour des nouveaux défis à relever. Dans son sermon, l’imam de la grande mosquée de Lomé, El-hadj Agoro Zakari a invité les fidèles à la culture quotidienne de l’Union et du vivre-ensemble. Il a prié pour qu’Allah écoute les supplications du MFU et protège les dirigeants du parti Unir contre le mauvais œil. Tour à tour, les hommes de Dieu ont invoqué les bénédictions et les bienfaits d’Allah et du prophète Mahomet sur tout le peuple Togolais et surtout sur le Président Faure Essozimna Gnassingbé qui se bat quotidiennement pour l’enracinement de la paix au Togo.

Toujours sans répit, et pour ne laisser aucune couche vulnérable de côté, les membres du MFU toujours avec à leur tête l’infatigable député Raymonde Kayi  Lawson ont mis le cap sur la préfecture des Lacs le samedi 4 décembre pour rallier la pouponnière de la Divine Providence d’Abalocondji à Aného. Les bras chargés de dons, composés de sacs de riz, de cartons de spaghetti, de macaronis, de tomates, d’huiles, de sardines, de savons, de masques, de biscuits, de jouets et d’enveloppes financières, la délégation est allée mettre de la joie dans les cœurs  des pensionnaires de ce centre et surtout leur apporter, le message de soutien du Président Faure Essozimna.

Et comme on le dit si bien, tout est bien qui finit bien, c’est en toute beauté que le quatrième anniversaire du Mouvement des femmes Unir (MFU) a pris fin par une grande messe d’action de grâce le dimanche 5 décembre 2021, à la paroisse Notre Dame de la Rédemption de Bè Klikamé en présence des sommités du parti Union pour la république (Unir) avec au premier plan la cheffe du gouvernement, Victoire Tomegah-Dogbé, des membres du gouvernement, des honorables députés, des militants  et des sympathisants. Ensemble ils ont remercié le Seigneur pour ses un an de plus. Ils ont également prié pour la paix, la sécurité et la stabilité au Togo.

Une occasion pour la Déléguée nationale, Raymonde Kayi Lawson  de rendre grâce à Dieu pour tout ce qu’il a fait pour ce mouvement  durant ces quatre ans et surtout de rendre hommage au Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé sans oublier toutes les femmes du MFU qui se sont engagées durant ces 4 années pour mener à bien la mission que leur a confiée le président du parti. Dans son homélie tirée de l’Evangile, selon Saint Luc au chapitre 3 verset 1 à 6, le Père Eugène Ahadji est revenu sur les vertus de la justice, de la paix, de l’amour du prochain et de l’équité censées guider toutes les actions humaines. «Dans la droiture, marchez sans trébucher vers le jour du Christ ». Tirée de la lettre de Saint Paul aux Philippiens, cette lecture a été faite pour témoigner du leadership du Distingué Militant, Faure Gnassingbé Président de la République et inspirer l’engagement des femmes surtout de UNIR à la contribution d’une société juste et équitable.  Nous avons été tous indiqué à imiter Dieu, à vivre dans la justice de Dieu, nous même en étant juste les uns envers les autres. Nous allons tout faire à rendre les autres heureux en leur donnant ce qui est leur droit ».

« Nous avons commencé une série d’activités le mercredi 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le VIH-sida et les maladies sexuellement transmissibles. Nous avons envoyé à la prison civile de Lomé un groupe de médecins et d’infirmiers pour des consultations et de sensibilisation à l’égard des femmes détenues. Le jeudi, jour anniversaire, du mouvement des femmes Unir, nous sommes allés rendre grâce à Dieu à l’église catholique Maria Goretti de Bè-Kpota.  Le vendredi 3 décembre, nous sommes allés vers les handicapés parce que  ce jour est la journée internationale des personnes handicapées. Nous nous sommes rendus au Centre National d’Appareillage Orthopédique (CNO)  pour rencontrer le directeur  pour offrir des vivres et les non vivres ainsi que les jouets pour les enfants handicapés. Ensuite nous sommes allés à la mosquée centrale de Lomé. Vous savez que le MFU est un et multiple avec des femmes de diverses confessions, nous avons donc voulu rendre grâce à Allah aussi pour tous ses bienfaits. Le samedi 4 décembre, nous sommes venus dans la ville d’Aneho, notamment à l’orphelinat de la Divine Providence de Abalo Kondji où nous leur avions apporté notre soutien aussi bien financier que matériel tel que les vivres et non vivres », a résumé, la Déléguée nationale du Mouvement des femmes Unir(MFU), l’honorable Raymonde Kayi Lawson.

Branche dynamique du parti Unir, le MFU depuis sa création ne ménage aucun effort pour mobiliser, encadrer et former les femmes du parti. Le mouvement dirigé par Raymonde Kayi Lawson, l’icône de la femme togolaise,  promeut également des réflexions sur les problématiques spécifiques aux femmes et relatives au genre et à l’épanouissement de la femme togolaise en général. Il n’est pas superfétatoire de rappeler que les  actions sociales et œuvres humanitaires du MFU en faveur des couches vulnérables du pays viennent concrétiser la politique de l’inclusion sociale du Président de la république sur le terrain. Grâce à sa proximité avec la base, le parti Unir est bien implanté sur l’ensemble du territoire national et s’en sort très bien lors  des différentes échéances électorales que  notre pays organise. Vivement que la déléguée du MFU continue sur cette lancée pour l’épanouissement des couches démunies du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici