Réparations communautaires et collectives : le HCRRUN inaugure une fontaine de réconciliation à Barkoissi pour sceller la paix, l’union et la cohésion sociale entre Moba-Tchokossi

0
833
Spread the love

Le Haut-commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a organisé  des sessions d’indemnisation à l’endroit de 1270 victimes non vulnérables du Grand Oti du 13 au 18 décembre 2021. Dans la commune Oti 2, c’est une fontaine publique d’une valeur d’environ 14.300.000 francs CFA qui a été installée à la demande explicite des populations locales, dans le contexte des réparations communautaires suite aux affrontements inter-ethniques de Barkoissi entre les Moba et les Tchokossi en octobre 1991. Dénommé « La fontaine de réconciliation », cet ouvrage scelle désormais la paix, l’union, le vivre ensemble et  la cohésion sociale entre les deux ethnies. La cérémonie de l’inauguration a eu lieu le Jeudi 16 décembre 2021 à la mairie de la commune de l’Oti 2 à Barkoissi en présence du préfet de l’Oti le col. Ouadja Gbandi ; du maire Mme Ladani Yentroulengue, de la présidente du HCRRUN Mme Awa Nana-Daboya, de Me Joseph Kokou Koffigoh, ancien premier ministre du TOGO et témoin de l’événement de Barkoissi; le ministre  Noupoukou Dammipi, conseiller spécial du chef de l’État ainsi que des responsables de structures organisées et bien d’autres invités.

Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) et plus spécifiquement la recommandation N°54 qui stipule que « la CVJR recommande que des réparations communautaires et collectives soient privilégiées dans le cas des conflits intercommunautaires et de déplacement des populations », le Haut-commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a  procédé à l’inauguration d’un forage d’eau potable à Barkoissi dans la commune de l’Oti 2.

Dénommé « La fontaine de réconciliation », la réalisation de cet ouvrage fait suite à la demande explicite des populations locales, dans le contexte des réparations communautaires suite aux affrontements inter-ethniques de Barkoissi entre les Moba et les Tchokossi en octobre 1991. Ce joyau pavoisé aux couleurs nationales  scelle désormais la paix, l’union, le vivre ensemble et  la cohésion sociale entre les deux ethnies dans la préfecture de l’Oti.

D’un coût global de 14.300.000 francs CFA, un fonds spécial d’indemnisation mis à la disposition du HCRRUN par l’état togolais,  il  a été inauguré le  Jeudi 16 décembre 2021 à la mairie de la commune de l’Oti 2 à Barkoissi en présence du préfet de l’Oti le Col. Ouadja Gbandi ; du maire Mme Ladani Yentroulengue, de la présidente du HCRRUN Mme Awa Nana-Daboya, de Me Joseph Kokou Koffigoh, ancien premier ministre du TOGO et témoin de l’événement de Barkoissi; le ministre  Noupoukou Dammipi, conseiller spécial du chef de l’État ainsi que des responsables de structures organisées et bien d’autres invités.

L’inauguration de cette fontaine marque une étape cruciale dans la vie des Moba et Tchokossi car de sombres pages de l’histoire de Barkoissi viennent d’être fermées définitivement. Aujourd’hui, les lignes ont bougé en faveur de la paix et surtout du vivre ensemble voulu par le Chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé.

Le Maire de la commune de l’Oti 2, Mme Ladani Yentroulengue a tout d’abord remercié le chef de l’Etat  Faure Essozimna Gnassimgbe pour ses différentes actions en faveur de la paix avant de salué la portée de cet évènement qui marque un point de départ pour la réconciliation de toutes les filles et fils de la préfecture. Elle a ensuite fait remarquer que la construction de cette fontaine est un besoin et une volonté manifeste des populations. «  C’est selon le besoin et la volonté de la population de la commune 2. Il n’y a pas de différence entre ethnies. Nous sommes tous des Togolais et nous sommes appelés à vivre ensemble. Cet ouvrage que nous venons d’avoir, nous allons l’utiliser dans l’union, dans l’humilité et dans le vivre ensemble »a-t-elle fait remarqué.

Pour la présidente du HCRRUN, Mme Awa Nana-Daboya a indiqué que les réparations communautaires ont pour objectif de faire table rase des discordes. « Il importe de souligner qu’à la différence des réparations individuelles, les réparations communautaires ont pour finalité de reconnaitre les souffrances subies par les collectivités entières et de permettre à celles-ci non seulement d’oublier les de discordes mais aussi de se reconstruire notamment en luttant contre toutes les formes d’intolérances », fait-elle savoir.

En prélude à cette cérémonie, l’indemnisation des victimes a déjà commencé depuis mardi 14 décembre dans les locaux de la mairie.
Les populations bénéficiaires ont apprécié à sa juste valeur les différentes actions menées par le chef de l’État au travers du HCRRUN pour la paix et n’ont pas manqué de lui  témoigner leur gratitude. La coupure symbolique du ruban a mis fin à cette importante cérémonie.

Pour une bonne gestion de l’ouvrage au profit de tous, un comité sera mis en place par la mairie de l’Oti 2.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici