Interview/Ahmed Esso-Wavana Adoyi, Directeur Général du cabinet E2A Consulting, « Notre cabinet est un véritable laboratoire des thématiques d’ordre fiscal et douanier d’envergure internationale »

0
312
Spread the love

Dans une interview qu’il a accordée aux médias, l’ancien commissaire des Impôts de l’Office Togolais des Recettes (OTR) vient de lancer son cabinet privé, E2A Consulting, dans le domaine qu’il maîtrise le mieux : la fiscalité. Ahmed Esso-wavana Adoyi, parle des conditions dans lesquelles son entreprise a été créée, sa mission première, son ambition et ses perspectives. Lisez plutôt

D’abord, pouvez-vous lever le voile sur le nouveau cabinet privé E2A Consulting qui vient de voir le jour ?

La création du cabinet E2A consulting a été motivée par le constat que nous avons fait durant toute notre carrière non seulement en tant que fiscaliste mais aussi macro-économiste que la fiscalité est un chantier qui fait appel à beaucoup d’expertise par rapport aux besoins manifestés par les opérateurs économiques, les administrations fiscales et les gouvernements lors des rencontres nationales aussi bien qu’à l’international.

Les opérateurs économiques souhaitent avoir un conseil fiscal de qualité qui pourra les sécuriser contre les risques fiscaux tandis que de nos jours, il est question de moderniser ou de reformer les administrations fiscales afin qu’elles puissent jouer pleinement leurs partitions dans la dynamique de maximisation des ressources financières à laquelle aspirent tous les Gouvernements afin de faire face aux besoins de financement de plus en plus croissants des dépenses publiques.

De même, le développement à la base passe nécessairement par le développement des collectivités territoriales dont les besoins en ressources financières ne sont pas des moindres. La décentralisation est devenue une réalité dans notre pays avec la mise en place récente de cent dix-sept (117) communes qui ont besoin d’être accompagnées dans la définition d’une politique fiscale adéquate.

Au plan régional et mondial, les défis en matière de fiscalité sont nombreux à l’exemple de la problématique des prix de transfert à laquelle s’est ajoutée celle de l’imposition du commerce électronique qui a pris de l’ampleur à cette période de la pandémie à coronavirus.

La fiscalité est notre métier. Les formations successives dont j’ai bénéficié à l’ENA du Togo et à l’Université d’Harvard (Etats Unis d’Amérique) en passant par l’Université d’Auvergne de Clermont-Ferrand et de nombreux stages de formation, mes expériences professionnelles diverses et variées en tant qu’agent, Directeur et Commissaire des Impôts, membre du Comité de Direction de l’OTR aussi bien qu’Enseignant de la fiscalité dans les Universités, sont des atouts que nous voulons mettre au profit des opérateurs économiques, des administrations fiscales et des Etats. C’est aussi pour nous l’occasion d’apporter notre contribution à la formation de la jeunesse et à la création de l’emploi.

En somme nous pouvons dire que le Cabinet E2A Consulting est un laboratoire au sein duquel les solutions appropriées seront apportées à tous les défis.

Quels sont les différents services de E2A Consulting

La Société E2A CONSULTING intervient dans les domaines suivants :

– Consultations juridiques (droit commercial général et droit des sociétés, droit bancaire, droit des assurances, droit de la propriété intellectuelle (dépôt de marques, contrefaçon, etc.), droit du travail, droit de la sécurité sociale, droit de l’arbitrage, droit des relations financières avec l’Etranger, etc.) ;

– Consultations fiscales et douanières ;

– Audit, assistance juridique et fiscale ;

– Coaching des entreprises et industries en fiscalité et en comptabilité

– Audit du portefeuille de crédit des banques et établissements financiers ;

– Etablissement ou revue des déclarations fiscales et paiement des impôts ;

– Assistance à la mise en place des procédures de contrôle fiscal interne ;

– Assistance des entreprises lors des contrôles fiscaux ;

– Assistance et accompagnement des entreprises et des particuliers lors des contentieux fiscaux juridictionnels ;

– Assistance en fiscalité du patrimoine plus spécifiquement lors de la déclaration des revenus et autres aspects de gestion patrimoniale tels que la rente viagère, les valeurs mobilières, les revenus fonciers, les plus-values de cession immobilières, les placements financiers et fonds de commerce ;

– Conseil en politique fiscale et budgétaire et en gestion des administrations fiscales ;

– Conseil en fiscalité locale plus spécifiquement, analyse de la situation patrimoniale et fiscale des collectivités territoriales, identification des risques fiscaux et proposition des solutions optimisées ;

– Audit, assistance à la tenue de comptabilité, commissariat aux comptes ;

– Montage des dossiers contractuels et d’appels d’offre ;

– Conseil en fiscalité internationale ;

– Formation professionnelle en fiscalité, en comptabilité et en gestion des ressources humaines (Séminaires, dialogues, formation de base et continue…)

– Recrutement et placement du personnel ;

– Assistance dans le cadre de la demande d’agrément au code des investissements ;

– Appui et Conseil dans la rédaction et la formalisation des contrats ;

– Publication de documents et articles sur le droit des affaires et la fiscalité de tous les pays d’Afrique francophone membres de l’OHADA.

Dans les différents services de E2A Consulting, vous avez opté beaucoup pour l’assistance. Comment comprendre cette particularité ?

Notre choix est porté sur l’assistance par ce que les entreprises une fois créées peuvent disposer en leur sein les services administratifs et financiers qui s’occupent de leurs managements comptables juridiques et fiscales. E2A Consulting a la compétence pour être aux côtés de ces responsables administratifs et financiers afin de leur apporter notre expertise fiscale juridique et gestion des ressources humaines pour minimiser ainsi les risques d’erreurs qui peuvent être préjudiciables à l’entreprise. Par contre, les entreprises ne disposant de ces services, E2A Consulting peut efficacement et pleinement combler ce vide à travers un coaching et une assistance permanente ou en placement de personnels compétents.  Cette option d’assistance est plus coopérative à l’allure d’un coaching rapproché pour les entreprises. Il faut préciser   toutefois que notre cabinet est un véritable laboratoire des thématiques d’ordre fiscal et douanier d’envergure internationale.

Quelles sont les perspectives de E2A Consulting dans la mobilisation des ressources financières pour l’Etat ?

La fiscalité étant un outil de prédilection de la politique économique, le cabinet E2A Consulting sera toujours à l’écoute des options prises par le Gouvernement pour le développement économique de notre pays. Notre cabinet entend aider le Gouvernement et l’Office Togolais des Recettes dans la promotion du civisme fiscal des agents économiques en mettant à leur disposition de bonnes informations fiscales et en les assistant à payer le juste impôt. Précisons que la qualité de l’assistance fiscale fournie aux opérateurs économiques par les cabinets fiscaux a des incidences majeures sur la mobilisation des recettes fiscales. Notre système fiscal étant déclaratif auto-liquidé, un mauvais conseil fiscal peut entrainer la minoration des impôts et taxes à payer par l’entreprise conseillée au détriment du Trésor public ou à faire supporter cette dernière une charge fiscale non correspondante à son détriment. Par ailleurs, E2A Consulting à travers un benchmark international importera des best pratices dans la gestion de l’impôt et de l’administration fiscale pour une collecte efficiente des recettes fiscales, contribuera à la lutte contre la corruption, l’évasion et la fraude fiscale aussi bien qu’à la formation et au renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la mobilisation des recettes fiscales au profit de l’Etat et des collectivités territoriales.

Pour vous, quels sont les principes d’une mobilisation efficace des recettes fiscales ?

En claire pour être plus explicite, nous luttons pour la justice fiscale qui protège et l’administration fiscale et les contribuables. C’est un principe internationalement reconnu que l’administration fiscale ne doit pas percevoir plus que ce qui est dû, de même les contribuables ne doivent pas payer moins que ce qui est dû. C’est ça le juste impôt. En somme nous voulons faire en sorte que tous les acteurs aient la même compréhension de la fiscalité et qu’elle ne soit pas source de conflits ou d’interprétations tendancieuses au détriment de l’un ou de l’autre. A ce titre, les opérateurs économiques doivent être associés d’une manière ou d’une autre aux décisions d’ordre fiscal dans le cadre du partenariat public privé. Les relations entre l’administration fiscale et les opérateurs économiques doivent être les plus courtoises possible tout en précisant que la qualité des services rendus aux contribuables doit être de mise.

La mise en place des systèmes de paiement en ligne et le mobile payement participent à la sécurisation des recettes fiscales. Les bonds qualitatifs dans la mobilisation des recettes fiscales que l’OTR fait montre d’année en année est un exemple illustratif.

Enfin la qualité de la dépense et la redevabilité sont aussi des éléments stimulants de paiement de l’impôt car elles participent à l’acceptation du paiement de l’impôt et de l’émergence du civisme fiscal.

Quelle lecture faites-vous de la loi de finances 2022 en matière de fiscalité au Togo ?

L’objectif principal de la politique économique du Gouvernement sur la période 2018-2022 est de transformer structurellement l’économie pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive et créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social. Dans la loi de finances 2022, les mesures fiscales qui ont été inscrites visent à doter l’Etat et les collectivités territoriales des moyens nécessaires à l’atteinte de leurs objectifs de financement des actions de développement et de riposte contre la pandémie et à favoriser l’essor des secteurs économiques stratégiques.

                                                                     Interview réalisée par la Rédaction

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici