Transitions politiques et terrorisme en Afrique de l’Ouest : un colloque ouvert à Lomé sur cette thématique

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

La ville de Lomé a servi de cadre à un Colloque international depuis le samedi 5 mars 2022 sur la gestion des transitions politiques et le renforcement de la résilience face aux extrémismes. Ce colloque international est organisé en prélude à la grande conférence annoncée à Lomé en Avril prochain sur « les transitions politiques et lutte contre l’extrémisme violent en Afrique ».  Le thème retenu pour ladite conférence : « Quelles solutions aux processus complexes de retour à la paix dans le Sahel et à l’ordre constitutionnel dans les pays en transitions politiques ? ». Les travaux ont été lancés par le ministre togolais des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des Togolais de l’extérieur, Prof Robert Dussey. Cette rencontre devrait aboutir à des recommandations pertinentes pour des transitions démocratiques pacifiques et la prévention du terrorisme.

Organisé par le Togo, il permettra un partage de réflexions et d’expériences sur l’évolution des dynamiques sécuritaires dans le temps en Afrique de l’Ouest ; les forces et faiblesses des différentes approches adoptées par les pays et les organisations internationales pour faire face aux menaces liées aux extrémismes violents et au terrorisme ; l’imbrication des défis politiques de gouvernance et ceux sécuritaires dans le contexte de la lutte anti-terroriste ; les propositions d’une meilleure action efficace, efficiente et coordonnée pour protéger l’Etat et les populations civiles des actes de violence et de terrorisme ; et une approche réaliste de la gestion des transitions politiques dans un espace structurellement sans menace.

Le Colloque international de Lomé sur la gestion des transitions politiques et le renforcement de la résilience face aux extrémismes violents-cas de l’Afrique de l’Ouest, répond non seulement au besoin de saisir par la pensée les transitions politiques, mais également de rendre intelligibles les enjeux sécuritaires et politiques inhérents aux processus de transition. Il est organisé en prélude à la grande conférence annoncée à Lomé en Avril prochain sur « les transitions politiques et lutte contre l’extrémisme violent en Afrique ». Le thème retenu pour ladite conférence : « Quelles solutions aux processus complexes de retour à la paix dans le Sahel et à l’ordre constitutionnel dans les pays en transitions politiques ? ».

Les transitions politiques sont souvent présentées comme des opportunités offertes pour renforcer l’Etat, revigorer les bases de réconciliation nationale, rassurer quant aux capacités publiques de sécuriser et remobiliser pour le développement socioéconomique. Cependant, l’environnement sécuritaire actuel du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest doit être pris en compte dans la gestion des transitions politiques afin d’éviter que les périodes transitoires ne soient pas des moments d’extension de l’action des groupes armés terroristes dans les pays et dans l’ensemble des deux régions. Ce présent colloque sur les transitions politiques et la consolidation de la résilience doit être appréhendé comme l’une des contributions togolaises à l’édification de la paix et au renforcement de la stabilité en Afrique de l’Ouest.

blank

Ainsi donc, durant deux jours, les discussions des experts et scientifiques venus d’Afrique et de l’Europe vont porter sur trois panels, notamment « Paradigme sécuritaire et enjeux politiques », « Défis contemporains à la lumière des derniers événements politiques et sécuritaires au Sahel et en Afrique de l’Ouest » et « Transitions politiques au Sahel et en Afrique de l’Ouest : Comment accompagner au mieux les processus ? ». A la fin des travaux, le rapport général et les recommandations pertinentes seront validés par les experts.

A l’ouverture des travaux, le ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Régionale et des Togolais de l’Extérieur, Prof. Robert Dussey, a indiqué que ce colloque international est un rendez-vous d’exercice d’une pensée active structurante et tournée vers l’avenir. Ce qui, a-t-il poursuivi, jouera dans le cadre de notre colloque est la dialectique de la théorie et de la pratique où la théorie fait corps avec la pratique dans une relation de codétermination et de présupposition réciproque. « Nous sommes ici dans un cadre d’élucidation, de compréhension et de conceptualisation de la pratique. Il s’agit du renforcement de la résilience face aux extrémismes violents dans une région à la croisée des chemins. Ce colloque international est un rendez-vous d’exercice d’une pensée active structurante et tournée vers l’avenir. Ce qui jouera dans le cadre de notre colloque est la dialectique de la théorie et de la pratique où la théorie fait corps avec la pratique dans une relation de codétermination et de présupposition réciproque. Nous sommes ici dans un cadre d’élucidation, de compréhension et de conceptualisation de la pratique. Il s’agit du renforcement de la résilience face aux extrémismes violents dans une région à la croisée des chemins. Cet Agora qui est une sphère publique d’interaction communicationnelle pour apporter des solutions novatrices aux défis multiples et actuels liés au contexte d’insécurité sans cesse croissante dans chacun de nos pays. En initiant ce Colloque International, le Togo ambitionne non seulement d’interpeller le monde scientifique sur son rôle, sa place dans l’édification des sociétés paisibles et stables, mais aussi de recueillir des propositions concrètes et novatrices susceptibles de nourrir les réflexions dans le cadre d’une plus grande conférence que nous organiserons à Lomé le 21 avril sur le thème des transitions politiques et la lutte contre l’extrémisme violent en Afrique », a-t-il déclaré.

blank

Le président de l’Université de Lomé, Prof. Komlan Dodzi Kokoroko, a indiqué qu’à travers l’organisation de ce colloque, le Togo magnifie son institution. « Cette Université n’a pas démérité devant la problématique qui est la nôtre aujourd’hui, notamment à travers la mise en place d’un diplôme universitaire de gestion de l’Etat et de management des crises et aussi par la création de l’institut stratégique sur la paix et la stabilité », a-t-il fait savoir.

Les transitions politiques sont des périodes d’intenses actions par lesquelles les Etats et les sociétés se tracent de nouvelles perspectives à travers des solutions les plus adaptées ainsi qu’une refonte totale de la gouvernance dans tous les secteurs. Les résultats de ce Colloque sont attendus afin de faciliter la décision aux politiques.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00