Dégradation de la biodiversité : l’ONG WEP-Togo sensibilise les femmes rurales

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Ce vendredi 11 mars 2022, à Lomé, 16 femmes responsables des Organisations de femmes Productrices Forestières et Agricoles (OPFA), des régions maritimes et plateaux ont été sensibilisées sur la dégradation de la biodiversité et les bonnes pratiques pour la préserver. Cette formation des femmes rurales s’inscrit dans le cadre du projet « Campagne de sensibilisation des femmes rurales sur la préservation de la biodiversité », initiée par l’Ong Women Environmental Programme-Togo (WEP-Togo) et financé par CHM Togo à travers son programme CEBioS.

Ce projet vise ainsi à de conscientiser ces femmes à l’éveil et au changement de comportement des femmes en vue de l’abandon des pratiques non respectueuses de la conservation de la biodiversité. Il contribuera à une meilleure connaissance de la biodiversité et à une meilleure exécution des conventions environnementales internationales au Togo.

Pendant une journée toute entière ces leaders de l’OPFA se verront renforcer leurs capacités sur les bonnes pratiques de la préservation de la biodiversité en vue de leur contribution à une meilleure exécution des conventions internationales sur la biodiversité au Togo.

Selon Mme Tsonya Essivi, directrice exécutive de l’Ong WEP-Togo, le Togo regorge d’une diversité assez riche mais aujourd’hui, cette biodiversité est en voie de disparition et en cours de dégradation. “Le Togo dispose d’une variété assez riche de sa biodiversité qui est en voie de disparition. Nous les femmes nous nous inquiétons par rapport à cette dégradation et WEP-Togo à travers ce projet veut éveiller la conscience des femmes par rapport à leur rôle de protection des ressources naturelles surtout celles qui sont riveraines des ressources fauniques, floristiques, halieutiques“, a-t-elle indiqué.

Elle a précisé également qu’elles vont, former les leaders des Organisations paysannes des femmes sur les bonnes pratiques de préservation de la biodiversité, les causes de la dégradation de la biodiversité et aussi, les doter des outils de communications surtout les boites à images qui leur permettra de retourner dans leur milieu respectif et de restituer les connaissances qu’elles auront acquis, avec les autres membres de leurs coopératives.

Pour le commandant Eric Agbessi, formateur, la formation consiste à outiller les leaders des OPFA sur la préservation de la biodiversité, la vulgarisation des outils de communications et de sensibilisation sur les bonnes pratiques de la protection de la biodiversité.

L’Ong Women Environmental Programme-Togo (WEP-Togo) est une organisation féminine apolitique à but non lucratif qui intervient dans le domaine de l’environnement au Togo.

                                                                                 Christian Palley

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00