TogoCom : Le SYNTEL dénonce les pratiques discriminatoire et dilatoire de la direction et exprime leur ras-le-bol

0
465
Spread the love

Le Syndicat des Télécommunications du Togo (SYNTEL-Togo) accompagné des autres syndicats s’indigne des pratiques discriminatoires et dilatoires dont il fait l’objet de la part de la Direction générale et monte au créneau pour dénoncer cette différence dans le traitement. Les responsables de ce syndicat étaient en assemblée générale le 22 mars 2022 au siège du groupe TogoCom, pour exprimer leur ras-le bol et exiger l’avancement des travaux et un délai pour la mise en place de cette convention.

. Le Personnel du groupe TogoCom est très remonté contre leur direction. Et pour cause, il dit en avoir marre de la discrimination et le dilatoire de la Direction générale qui méprise et piétine le droit des employés

Pour mémoire le groupe TOGOCOM est né du mariage Togocel et Togotélécom. La direction actuelle fait traîner la mise en place ainsi que la mise en œuvre de la convention collective annoncée depuis 9 mois. Le personnel a manifesté son ras-le-bol à travers une Assemblée Générale tenue mardi 22 mars 2022 au siège du groupe TogoCom.

Il demande l’avancement des travaux et exige un délai pour la mise en place de cette convention.

Selon le Secrétaire général du SYNTEL, M. Solim Tchangaï LOOKY, le personnel est plus que jamais mobilisé à aller jusqu’au bout de cette revendication. « Ça fait trois (03) ans que la direction nous dit qu’elle veut harmoniser nos salaires. Mais depuis rien n’est fait. », a-t-il fait savoir et de préciser que « la direction avait dénoncé elle-même les statuts et veut converger vers une convention collective pour les trois entités que sont Togocel, Togo Télécom et TogoCom qui est le groupe manager. Aujourd’hui les travaux durent depuis 09 mois sans suite et le personnel est très remonté », s’est-il indigné.

« Dans le monde du travail, on ne peut pas avoir un même organigramme où il y a les travailleurs de Togocel, Togo Télécom et de TogoCom et qu’on n’ait pas les mêmes traitements. C’est une discrimination », a-t-il dénoncé.

Rappelons que la mise en application de cette convention collective était annoncée à compter du 1er janvier 2022 dernier.

                                                                                     Avec grandreporter.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici