Propos déplacés dans leur contexte et mal compris : le ministre Tchede Issa Kanfitine prend de la hauteur, présente ses excuses, appelle à la retenue et à la culture de la paix, la sécurité et la stabilité

0
732
Spread the love

Suite à la grève des enseignants lancée par le syndicat des enseignants du Togo (SET), suivie des sanctions contre 137 enseignants déversés dans l’administration publique, les élèves de la région des savanes sont descendus dans les rues pour soi-disant réclamer le retour de leurs enseignants sanctionnés. C’est dans ces entrefaites, et dans le souci de ramener le calme et la sérénité dans les établissements scolaires, le ministre du Désenclavement et des Pistes Rurales, Kanfitine Tchede Issa, natif de la région a eu des entretiens avec les élèves et parents d’élèves, histoire de leur sensibiliser et leur prodiguer d’utiles conseils. Après ces échanges, les propos du ministre ont été malheureusement déplacés dans leur contexte et mal compris par ses frères des savanes. Ces propos ont suscité un tollé général sur les réseaux sociaux et dans l’opinion. Certains n’ont pas manqué de traiter le ministre de tous les noms d’oiseaux.

Comme un vrai combattant qui ne jette jamais les armes, et en tant que personnalité responsable, le ministre du Désenclavement et des Pistes Rurales n’a pas fait le faux fuyant. Très sensible à l’indignation exprimée par ses frères des savanes et l’opinion publique suite à ses propos tenus à Nano devant ceux qu’il considère comme ses frères et parents, Kanfitine Tchede Issa s’est prêté à un exercice, celui d’aller sur un média de la région pour parler à ses frères, situer l’opinion et ramener le calme et la sérénité.
Au cours de sa sortie médiatique, le ministre Kanfitine Tchede Issa a pris de la hauteur en présentant toutes ses excuses à tout ceux qui se sont sentis blessés par ces propos particulièrement à ses frères des savanes. « Je suis avant tout un fils des savanes, si certains de mes frères sont écœurés parce que mes propos les ont blessés, je suis désolé que ces propos ne soient pas bien compris et placés dans un contexte qui n’est pas le mien. Qu’à cela ne tienne, celui qui s’est senti blessé par mes propos, je lui présente mes excuses », a-t-il déclaré.

M. Kanfitine Tchede Issa, fils de la région des savanes et membre du gouvernement est conscient des difficultés que connaissent les populations des savanes, notamment les intempéries doublées d’un chômage des jeunes, c’est pourquoi, il invite ses frères de la région à l’union, à la solidarité et à travailler la main dans la main afin qu’ensemble ils puissent mettre fin à ces perturbations répétitives que connaît la région, cultiver la paix la sécurité et la stabilité et chercher à relever les défis qui s’imposent à eux. « L’essentiel pour nous en tant que fils des savanes et membre du gouvernement, c’est d’abord la paix, la sécurité et la stabilité. Dans la région des savanes, nous avons beaucoup de chômeurs. Il y a certains qui réussissent brillamment au bac mais ne peuvent pas poursuivre leurs études à cause à cause du manque des moyens, il n’y a pas de boulot. Après la saison pluvieuse qui dure à peine quatre mois, tout le monde est dans l’oisiveté et cela entraîne des conséquences que nous ne pouvons pas décrire ici sur le plateau. C’est pour cette raison que je voudrais encore répéter, mes frères de la région des savanes, unissons-nous main dans la main pour que ce que nous avons vu ces derniers jours, ne recommence plus jamais. Puis qu’après tout, c’est nous qui sortons perdant », a-t-il relevé.

Pour finir, le ministre du Désenclavement et des Pistes Rurales, Kanfitine Tchede Issa, a rassuré ses frères et l’opinion des efforts du gouvernement en faveur de la région des savanes avec en perspective des projets pour cette région et ses populations. « Je ne veux pas parler de la feuille de route mais du plan d’urgence, 75 milliards pour les savanes, ce n’est pas un petit montant. Nous avons au plus jusqu’à la fin 2024, début 2025 pour dépenser ces 75 milliards. C’est pourquoi, nous sommes excités de mettre en œuvre tous ces projets parce que ces projets, c’est dans les domaines. Il n’y a pas seulement que l’éducation, l’eau, les pistes rurales et l’agriculture. Il y a aussi l’inclusion financière, le développement à la base, il y a même l’administration territoriale, la justice. Les dispositions sont en cours. Le projet d’urgence que nous appelons PURS a déjà démarré. Il y a à peine une semaine que nous avons installés des entreprises pour les travaux en vue de la construction d’un pont de 120 m. Il n’y a pas longtemps que nous avons installé une entreprise pour démarrer les travaux de construction des deux ponts de Papri etc.. », a-t-il ajouter.
Somme toute, le ministre Kanfitine Tchede Issa loin d’être voué aux gémonies, mérite plutôt des fleurs après cette sortie médiatique pour situer l’opinion et présenter ses excuses à tous ceux se sont sentis car rare sont ces ministres de la république qui prennent de la hauteur en se prêtant à cet exercice.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici