Unir en mode maillage du territoire : les militants de Kanté et Doufelgou formés et sensibilisés sur leurs devoirs, la vision, et les idéaux du parti

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

A l’instar des militants des autres préfectures, ceux de Kanté et Doufelgou ont été formés et sensibilisés sur cinq (05) thèmes dont principalement la “vision, organisation et maillage du parti”. La formation des militants de Kanté pour le compte de la région de la Kara s’est déroulée le jeudi 07 avril. La journée de vendredi 08 avril consacrée pour les militants de Doufelgou. La délégation des formateurs unir est conduite par la Déléguée nationale des femmes Unir (MFU), l’honorable député Raymonde Kayi Lawson.

Lorsqu’en avril 2012, le parti Union pour la République (UNIR) naissait, son Président fondateur, Faure Essozimna GNASSINGBÉ nourrissait l’espoir d’un “changement (…) comme une nécessité” pour faire face à des enjeux comme “le combat d’idées, la justice sociale, le respect de soi et des autres, l’éthique”. Dix années sont passées, mais les principes fondateurs et la vision sont restés les mêmes avec des succès électoraux majeurs (législatives de 2013 et 2018, présidentielle de 2015 et 2020). Pour permettre aux militants de s’imprégner véritablement de ses idéaux, sur instructions du Distingué Militant, Faure E. GNASSINGBÉ, il est organisé depuis quelques une série de formations à l’endroit des militants.

blank

Ainsi après les préfectures de la région des plateaux et celles de la région de la centrale, c’est autour des militants de la région de la Kara de bénéficier de cette mise à niveau. Les formateurs avec à leur tête la Déléguée nationale des femmes Unir (MFU), l’honorable députée Raymonde Kayi Lawson étaient le jeudi 07 avril à Kanté puis le vendredi dans le Doufelgou.

Etape de Kanté

Le jeudi 07 avril 2022, les responsables des structures de la préfecture de la Keran dans la région de la Kara ont accueilli les formateurs. Dans son mot introductif, l’honorable députée Raymonde Kayi Lawson a rappelé aux militants les valeurs et idéaux qui sous-tendent le parti UNIR. « Notre parti est fondé sur certains idéaux et valeurs. Ils sont notre socle. Nous devons constamment les connaître et les partager », a-telle fait savoir.

blank

Cinq (05) thèmes ont été développés dont principalement la “vision, organisation et maillage du parti”. Créé conformément à la loi portant charte des partis politiques, UNIR est un parti politique ouvert, une force de proposition adaptée aux circonstances et aux défis du moment. Son objectif est de renforcer la cohésion sociale, de consolider la démocratie et l’Etat de droit et d’assurer le redressement du pays. Son action politique se fonde sur la tolérance, le dialogue et la liberté pour servir et réaliser les aspirations du peuple.

blank

« Nos succès et nos victoires montrent que UNIR est un parti organisé et structuré », explique le Militant Robert BAKAÏ. Du Bureau exécutif aux comités en passant par les différentes délégations et les mouvements, le parti s’arrime aux circonstances et aux défis du moment. « Le parti UNIR est un parti de masse et son organisation illustre bien son ambition et sa vision pour le Togo et le bien-être de tous les togolais », a-t-il ajouté. Tel qu’expliqué et présenté par les formateurs, tous les thèmes ont suscité l’intérêt des militants. Tour à tour, ils ont posé des questions et des doléances.

blank

Attentifs au message des formateurs, les militants de Kanté n’ont pas manqué de poser des questions pour mieux comprendre le fonctionnement de leur parti et pour être éclairé sur l’actualité du moment notamment la grève des enseignants.

blank

Quel doit être notre attitude à l’orée des élections régionales ?”, “Pourquoi la Kara n’a pas de représentants régionaux comme les autres régions ?”, “Pour réussir à faire notre mission, il faut que face à des situations telles que la grève, le parti réagisse pour nous donner les positions à avoir ” « Nous souhaitons que le parti et son leader s’impliquent dans la résolution de la grève comme cela a toujours été le cas“, etc… Ce sont entre autres questions auxquelles, les formateurs n’ont pas hésité à apporter des réponses à la grande satisfaction des militants.

blank

Nous vous assurons de notre disponibilité et de la disponibilité de notre grand parti à vos côtés toutes les fois et chaque fois. C’est la base qui fait le parti et nous serons chaque fois à son côté“, a conclu la Militante Raymonde Kayi LAWSON.

Etape de Doufelgou

A Doufelgou, la formation des militants de cette préfecture s’est déroulée le vendredi 08 avril. Il est question pour les cadres de renouer le contact avec la base après la maîtrise de la pandémie de l’infection à Covid-19, rappeler à tous les militants leurs devoirs, rôles et engagement au sein du parti UNIR, donner les clés en vue de renforcer sa réputation sur le terrain et la cohésion en son sein ; et enfin nourrir des actions stratégiques en vue d’une conquête démocratique et permanente du pouvoir.

blank

Ce vendredi donc l’exercice a été le même : pédagogique et interactif. Cinq (05) modules ont été au menu avec un fil d’Ariane sur le rôle, la responsabilité et l’engagement du Militant du parti Union pour la République (UNIR) présenté par le Militant Dadja Bouwassi. Selon lui, si le militantisme est un engagement associatif ou politique en faveur d’une cause, il faudrait distinguer les militants des adhérents. L’adhérent est une personne affiliée à un parti politique, dont elle possède la carte d’appartenance. Le militant, quant à lui, est un adhérent actif. Dès lors, son rôle “est d’être actif à tout moment. Ce qui signifie qu’il accepte de participer bénévolement aux activités de terrain, de participer aux orientations du parti, de faire connaître les besoins du parti partout où tout besoin sera et de participer aussi à la mobilisation des ressources“. Tous comme à Kanté, les formateurs ont mis l’accent sur le devoir de “rester fidèle à la ligne et aux idéaux du parti qu’elles que soient les circonstances“.

Militant Unir, j’ai le rôle de défendre à toute épreuve la vision et les idéaux de mon parti. Ensuite, je dois être responsable des actes qui doivent concourir à l’essor et à la prospérité du Togo. Enfin, je dois m’engager à le faire vaille que vaille quel que soient les difficultés. Mes actions doivent viser le développement, la paix et la sécurité“, a-t-il résumé avant de détailler : “Dans UNIR, ma responsabilité en dehors de participer aux campagnes électorales est de contribuer efficacement à influencer positivement l’opinion nationale et même internationale au profit du parti”.

blank

Nous nous sommes retrouvés ici dans la préfecture de Doufelgou avec vous pour d’une part se rappeler de nos idéaux et d’autre part apprendre et s’inspirer de nos valeurs pour l’épanouissement et le rayonnement de notre grand parti UNIR“, a dit à sa suite le Militant Atissim ASSIH, Secrétaire Exécutif Adjoint du parti aux militants réunis ce vendredi au centre culturel de Niamtougou.

blank

Les responsables de différents organes à la base dans la préfecture de Doufelgou, présents à la rencontre ce vendredi ont promis assurer une restitution fidèle aux autres qui n’ont pas pris part à la sensibilisation. “Nous devons laisser le passé derrière nous et pardonner quoi qu’il arrive et suivre le Distingué Militant de notre parti (…) Nous venons de plusieurs horizons et après, nous devons retourner répercuter cette formation dans toute la préfecture et amener les autres à soutenir la vision du parti et son Président Faure Gnassingbé” a indiqué en guise de conclusion la Militante, Jacqueline AWATA, Déléguée préfectorale du Mouvement des Femmes UNIR (MFU).

 

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00