Menace terroriste : le Maire Aimé Djikounou a prié avec la communauté musulmane de la commune du Golfe 7 pour la stabilité et la paix au Togo

0
348
Spread the love

Le Togo a été victime d’une attaque terroriste perpétrée à la base des forces de défense et de sécurité de Kpékpakandi dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 Mai dernier faisant des morts et des blessés dans les rangs des forces de l’ordre et de sécurité togolaises. Face à cet évènement douloureux, le Maire de la commune Golfe 7, Aimé Koffi Djikounou n’est pas resté indifférent. Après avoir condamné cet acte barbare, a initié une prière musulmane qui a été dite ce 20 Mai 2022 à la mosquée centrale de la Commune du Golfe 7 (Mosquée AGBERE) pour la stabilité et la paix au Togo.

Cette prière fait suite à l’attaque terroriste perpétrée à la base des forces de défense et de sécurité de Kpékpakandi dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 Mai dernier faisant des morts et des blessés dans les rangs des forces de l’ordre et de sécurité togolaises. Elle vise d’abord à implorer Allah, le Tout Puissant, afin qu’il étende sa main protectrice sur le Togo. Ensuite témoigner aux Forces de l’Ordre et de la Défense tout le soutien de sa Commune et réitéré leur indéfectible attachement au président de la république Faure Gnassingbé, chef des armées.

Cette grande prière a connu la présence de plusieurs personnalités et leaders musulmans à savoir, le Maire de la commune du Golfe 7, Aimé Koffi Djikounou, le 3ème Adjoint au Maire, Monsieur Kove Kossi, l’Honorable Député à l’Assemblée Nationale, Bode Idrissou Inoussa.

Dans leur déclaration liminaire, le collège des imams qui ont dirigé la séance de prière, ont condamné cette violence inouïe de ces terroristes et promet de sensibiliser leur fidèle a dénoncé ces individus véreux qui sèment la terreur et la désolation.  Dans leur évocation, les Imams ont demandé à Allah d’apaiser les cœurs des familles touchées et qu’il éloigne de notre pays ces attaques. « Dieu nous a dit que si nous avons un problème de nous tourner vers lui », a rappelé Abori Moudassirou, Imam de la mosquée AGBERE. Les fidèles de Mahomet ont remercié le Maire pour avoir initié cette prière.  Ils ont, par ailleurs, exprimé leurs condoléances aux familles endeuillées, au Gouvernement, au peuple togolais et souhaitent prompt rétablissement aux blessés. La communauté musulmane de la commune du Golfe 7 a, en outre, salué l’engagement résolu des autorités pour la protection du territoire national et réitère sa détermination à accompagner leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme au Togo.

Le Maire Djikounou après avoir salué la mobilisation des fidèles de Mahomet pour cette cause commune qu’est la paix au Togo, a de nouveau dénoncé cette attaque puis appelé à continuer la sensibilisation dans leur lieu de prière.

« Il y a quelques jours notre pays a été attaqué par les terroristes et nous avons jugé bon d’organiser les séances de prières pour le repos des disparus et une prompte guérison pour les blessés. Nous remercions nos frères pour avoir répondu à notre appel.  Nous sommes encore une fois très indignés par cette situation et nous croyons que nos prières vont être exaucées et qu’Allah éloigne de nous ces personnes malencontreuses.  Nous invitons encore une fois nos frères à accompagner le gouvernement dans cette lutte », a-t-il indiqué.

Présent à cette prière, l’honorable Bodi Idrissou Inousssa a également rappelé le bien-fondé de cette prière dicte ce jour en faveur des illustres disparus. « En tant que communauté musulmane, nous nous sommes mobilisés sur la demande expresse du maire pour prier pour le repos des âmes de nos compatriotes qui sont tombés et pour le bon rétablissement des blessés. De même nous avons demandé à Allah de nous épargner de ce mal qui gangrène la sous-région. Nous n’avons pas oublié le chef de l’Etat qui veille sur le Togo nuit et jour, que le tout puissant lui donne la santé et qu’il soit davantage éclairé » a-t-il indiqué.

Pour rappel, l’attaque de Kpékpakandi a eu lieu dans la nuit du 10 au 11 mai dernier à la frontière Togo-Burkina faisant 8 morts, 13 blessés et des dégâts matériels selon le communiqué du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici