Célébration de la fête des mères dans l’Oti 2 : la ministre Adjovi Lolonyo Apedoh a échangé avec les femmes à Barkoissi sur les initiatives du gouvernement en vue de leur autonomisation et sur leur rôle dans la préservation de la paix

0
408
Spread the love

La Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Mme Adjovi Lolonyo Apedoh épouse Anakoma était le samedi 28 Mai 2022 au Centre Médico-social de Barkoissi où elle a échangé avec les femmes de la localité sur les initiatives mises en place par le gouvernement en vue de leur autonomisation et le rôle que celles-ci doivent jouer dans la préservation de la paix. Ceci dans le cadre de la célébration de la femme en général et des mères en particulier.  Mme le ministre avait à ses côtés le col. Ouadja Gbandi, Préfet de l’Oti, le maire de la commune de l’Oti 2, Mme Ladani Yentroulengue, M. Baboudou Seidou, maire de la commune de l’Oti 1, le Directeur Préfectoral de la Santé OTI (DPS Oti) M. Ani Massantam; des responsables des services de l’action sociale, des représentants du Centre Médico-social de Barkoissi (CMS de Barkoissi), des représentants des forces de l’ordre et de sécurité, des représentants du chef canton de Barkoissi, des conseillers municipaux de la commune Oti 2. Ainsi que des cadres et personnes ressources de la commune de l’Oti 2, des membres du Comité Villageois de Développement (CVD) de Barkoissi, des femmes et des hommes de la commune venus massivement pour ne pas se faire conter.

C’est dans une ambiance chaleureuse et festive que les laborieuses et vaillantes femmes de Barkoissi ont accueilli le samedi 28 Mai 2022 au Centre Médico-social de Barkoissi, la Ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Mme Adjovi Lolonyo Apedoh épouse Anakoma, dans le cadre de la célébration de la femme en général et des mères en particulier.

C’était en présence de plusieurs personnalités à savoir, le col.  Ouadja Gbandi, Préfet de l’Oti, le maire de la commune de l’Oti 2 : Mme Ladani Yentroulengue, M. Baboudou Seidou, maire de la commune de l’Oti 1, le Directeur Préfectoral de la Santé OTI (DPS Oti) M. Ani Massantam; des responsables des services de l’action sociale, des représentants du Centre Médico-social de Barkoissi (CMS de Barkoissi), des représentants des forces de l’ordre et de sécurité, des représentants du chef canton de Barkoissi, des conseillers municipaux de la commune Oti 2. Ainsi que des cadres et personnes ressources de la commune de l’Oti 2, des membres du Comité Villageois de Développement (CVD) de Barkoissi, des femmes et des hommes de la commune qui ont fait massivement le déplacement pour être témoin de l’évènement.

Dans son intervention, le colonel Ouadja Gbandi, Préfet de l’Oti a d’abord remercier Madame la Ministre pour le choix qu’elle a porté sur Barkoissi en vue de la célébration de la fête des mères. Il a ensuite remercié le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, qui ne cesse de ménager aucun effort pour mettre en place plusieurs programmes afin d’améliorer les conditions de vie des populations et surtout de permettre aux populations des milieux ruraux de sortir de la précarité. Aussi, a-t-il invité les populations à une collaboration franche et sincère avec les forces de l’ordre et de sécurité en dénonçant tout acte suspect afin de combattre l’extrémisme violent.

Pour la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, la femme joue un rôle prépondérant dans la société. Car dit-elle, c’est elle qui donne la vie, c’est elle qui s’occupe des enfants, de la famille et c’est un rôle qu’elle joue toute sa vie. C’est pour cette raison, fait que le Président de la République Togolaise Faure Essozimna Gnassimgbe a décidé que les femmes soient célébrées, d’où la célébration de ce jour, fait- elle savoir.

Mme Adjovi Lolonyo Apedoh épouse Anakoma a invité chacun à célébrer sa maman à sa manière. Et aux femmes de Barkoissi, elle les a exhortées à être des femmes vaillantes parce que la femme togolaise est une femme qui se bat, qui n’attend rien de personnes pour élever ses enfants et faire d’eux des personnes responsables. Et pour œuvrer pour le plein épanouissement de celle-ci, le Chef de l’Etat dans sa politique a mis en place plusieurs projets et programmes tels que la gratuité des frais scolaires, le programme « school assur », qui est une assurance scolaire pour tous les élèves du primaire et secondaire de tous les établissements publics du Togo, le programme « wezou » qui permet de prendre en charge la femme et le nouveau-né et le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) qui permet aux femmes de s’émanciper en mettant en place une activité génératrice de revenu. Tout ceci en vue d’accompagner les femmes.

La ministre en charge de l’Action Sociale a saisi cette opportunité pour rappeler aux uns et aux autres le respect des mesures barrières contre le Corona virus parce que certes la maladie a diminué en intensité mais elle sévit toujours.

Le DPS Oti M. Ani Massantam, accompagné d’une sage-femme du CMS Barkoissi ont à leur tour expliqué et sensibilisé les femmes sur le programme « wezou ». Ce programme selon eux est opérationnel depuis Août 2021 et il a permis d’enrôler jusqu’ici 3000 femmes dans la préfecture de l’Oti. « « Wezou » a pour but de réduire la mortalité maternelle et enfantine en permet à toute femme majeur enceinte qui se rend dans une unité de santé d’avoir accès aux soins. Et les conditions d’éligibilité sont d’autant plus simples qu’il suffit à la femme majeur enceinte d’avoir une carte d’identité, ou une carte d’électeur et un numéro de téléphone portable ou même elle peut se servir du numéro d’un proche et elle devient ainsi automatiquement bénéficiaire du programme », ont -il expliqué. Des questions-réponses ont permis à l’assistance d’être bien éclairés sur le programme.

Mme Ladani Yentroulengue, maire de la commune de l’Oti 2 a dans cette dynamique, invité les femmes à se rendre à l’hôpital lorsqu’elles sont enceintes rappelant ainsi les propos du Président de la République Togolaise qui disait : « plus aucune femme ne doit mourir en donnant la vie ».

M, Djanda Madjohoma, Assistant au CMS Barkoissi dans son exposé a édifié l’assistance sur le programme « school assur » qui est un programme qui prend en charge tous les élèves du primaire et du secondaire des établissements scolaires publics régulièrement inscrits. Ceux-ci, fait-il savoir bénéficient d’une carte d’assurance d’un montant de 30.000 F CFA sur leur compte d’assurance ce qui leur permet d’être pris en charge dans tous les centres de santé sur toute l’étendue du territoire togolais. A ce niveau également, des questions-réponses ont permis à l’assistance d’avoir une idée claire sur le programme.

Des bénéficiaires ont témoigné des bienfaits et avantages liés à tous ces projets et programmes mis en place par le gouvernement au bénéfice des populations et particulièrement les femmes. Mme Nakol Nanoupoa, bénéficiaire du programme FNFI a expliqué aux uns et aux autres les conditions et les avantages d’être bénéficiaire de FNFI et des changements positifs que ce programme a apporté tant dans sa vie personnelle que dans sa famille.

A la fin de la sensibilisation, Madame la Ministre a eu à procéder à la remise de présents composés de sacs de riz, de savons de lessive, de détergents aux femmes parturientes. Celles-ci, comblées de joie ont témoigné toute leur reconnaissance et gratitude à la Ministre de l’Action Sociale et au Président de la République pour ces dons. Elles ont promis d’en faire un bon usage et aussi de bien prendre soin de leur nouveau-né.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici