Construction de cinq hôpitaux mère enfant : Miriam Dossou lance les travaux à Amou-oblo

0
711
Spread the love

Le gouvernement togolais a inscrit dans la feuille de route 2020-2025 plusieurs projets de développement sanitaire notamment la construction de cinq hôpitaux modernes mère-enfant dans toutes les régions, dans le sillage de l’assurance maladie universelle. Cet important projet sanitaire répond à la vision du Président de la République d’assurer aux femmes et aux enfants des soins de qualité. Ces nouvelles formations sanitaires seront implantées à Togblékopé pour le Grand-Lomé et la région maritime, Amou-Oblo dans les Plateaux. Sotouboua dans la Centrale, Guérin-Kouka dans la Kara et Tandjouaré dans les Savanes. Dans la région des plateaux, c’est la commune Amou 2 qui a été choisi en raison de son dynamisme et  de la cohérence entre les projets de développement qui y sont implémentés. Le lancement des travaux de construction de ce centre a eu lieu le vendredi 03 Juin 2022 en présence de la ministre Myriam Dossou, Directrice Générale de l’INAM, de l’ancien Premier ministre Komla Mally, du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Majesté Ihou Watéba, du Député-Maire Mey Gnassingbé, des membres de l’équipe technique de ROK Development, du préfet d’Amou, Bissalouwè Koufama, du Directeur Général de l’ENS, Agbenoko Donyo Koffi, du Directeur des Opérations Douanières, M. Kwami Edjidomele ainsi que les honorables députés, les Maires des Communes de la Préfecture d’Amou, les Autorités administratives et traditionnelles du milieu.

Dans le souci de réduire la mortalité maternelle et infanto-juvénile, il sera construit un centre de soins modernes mère-enfant à Amou-Oblo dans la commune Amou 2, un important projet initié par l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM), et qui répond à la vision du Président de la République d’assurer aux femmes et aux enfants des soins de qualité.

Le lancement des travaux de construction de ce centre a eu lieu le vendredi 03 Juin 2022 en présence de la ministre Myriam Dossou, Directrice Générale de l’INAM, de l’ancien Premier ministre Komla Mally, du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Majesté Ihou Watéba, du Député-Maire Mey Gnassingbé, des membres de l’équipe technique de ROK Development, du préfet d’Amou, Bissalouwè Koufama, du Directeur Général de l’ENS, M. Agbenoko Donyo Koffi, du Directeur des Opérations Douanières, M. Kwami Edjidomele ainsi que les honorables députés, les Maires des Communes de la Préfecture d’Amou, les Autorités administratives et traditionnelles.

La réalisation de ces infrastructures permettra de renforcer le plateau technique sanitaire en matériel de réanimation pédiatrique surtout néonatale pour une meilleure prise en charge des mères et enfants. En réalité, ces initiatives et mécanismes ont pour corollaire l’amélioration significative du système sanitaire et l’assurance d’une santé de qualité pour tous.

Ministre Miriam Dossou

Le centre sera spécialisé dans le traitement des pathologies liées à la grossesse et à l’enfance. Il comporte plusieurs phases à savoir le choix des sites, l’étude d’impact environnemental, la construction, l’inauguration et le lancement des prestations.  Le délai d’exécution est de trois ans.

Ce projet qui tient à cœur le Député-maire l’honorable Mey Gnassingbe et le conseil municipal sera bâti sur un site d’une contenance de deux hectares acquis par la commune et mis à disposition de l’INAM pour sa réalisation. La démarche architecturale du centre consistera à imaginer des bâtiments modernes, respectueux de l’environnement et soucieux des solutions permettant la prévention de l’infection à coronavirus et plus globalement, la minimisation des infections nosocomiales.

Ces ouvrages traduiront ainsi l’ambition majeure de l’INAM qui est d’édifier une institution de santé, forte et crédible à même de mener à bien l’intégration de santé universitaire de la sous-région et en Afrique en général. Les espaces bâtis seront aménagés pour garantir une fonctionnalité optimale, le confort, l’esthétique, la faisabilité technique, la sécurité des ouvrages et les prescriptions propres aux centres hospitaliers de type universitaire dans le respect des normes sanitaires en vigueur au Togo. Dans ce projet de construction de centre de soins mère-enfants, il est également prévu des espaces verts avec des aires de jeux pour les enfants.

Pour réaliser ce projet, l’INAM a conclu un partenariat international avec la société ROK Development, spécialisé dans la réalisation de projets d’infrastructures sanitaires « clé en main », pour le financement et la construction des ouvrages et leur équipement se fera par la société Sercobe.

Ces centres modernes de soins mère-enfant aux normes internationales seront implantés à Togblékopé pour la région du Grand Lomé, à Amou-Oblo pour la région des Plateaux, à Sotouboua pour la région Centrale, à Guerin-Kouka pour la région de la Kara et à Tandjouaré pour la région des Savanes. Les chantiers seront ouverts simultanément afin que ces centres soient opérationnels au même moment. La construction de cinq hôpitaux modernes mère-enfant intervient après le programme Wezou mis en place pour garantir la gratuité partielle des soins de santé maternelle et néonatale essentiels pour toutes les femmes enceintes.

Par ailleurs, il n’est donc pas superfétatoire de souligner que la commune d’Amou-Oblo a été choisie grâce au dynamisme et à la cohérence entre les projets de développement qui y sont implémentés et est la seule commune de la région qui accueille un projet d’une telle envergure.

Le mois de juin étant un mois dédié à la campagne de reboisement, les autorités présentes à cette cérémonie de lancement des travaux de construction du centre de soins modernes mère-enfant dans la commune Amou 2, ont saisi cette opportunité pour mettre en terre des plants sur ce site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici