Région des Savanes : les autorités locales à l’école du genre, la participation citoyenne des femmes, la transparence, la promotion de la cohésion sociale et le rôle des femmes et des jeunes dans la consolidation de la paix

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

La question du genre, actualité qui occupe les esprits, constitue l’une des causes de la discrimination ; les femmes et les jeunes filles souvent victimes sur certains aspects, doivent être impliquées dans la consultation et participation citoyenne. Le respect des principes de genre cultive la cohésion sociale et consolide la paix ; les autorités de notre pays ont très tôt compris cela et s’évertue pour une équité genre.

La mise en œuvre du projet « Savanes Motaog » Jeunes et Femmes pour la Cohésion Sociale dans la région des Savanes initié par Plan International Togo, Aide et Action, WiLDAF Togo et CACIT est cofinancé par l’Union Européenne (UE) et l’Agence Suédoise de Développement International (ASDI explique l’engagement du gouvernement togolais et de ses partenaires en vue d’instaurer cette culture dans l’esprit des togolais. Il est conçu dans un contexte sécuritaire dégradé dans le Sahel dont le Burkina Faso avec des menaces sur la région septentrionale du Togo, la région des Savanes. A ce contexte sécuritaire s’ajoute les conditions économiques peu favorables à la population des Savanes en général, aux jeunes et femmes en particulier. On peut aussi citer une faible participation des jeunes au processus de développement local.

L’objectif global est le Renforcement de la Cohésion Sociale dans les Savanes par la promotion des droits économiques et politiques, le renforcement de la société civile et des capacités des institutions de l’Etat au niveau local.

Dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet et pour l’atteinte des objectifs, il est prévu la promotion des droits économiques des jeunes filles/femmes et garçons/hommes vulnérables âgés de 15-35 ans par l’accès aux possibilités de formation et en facilitant leur participation à la définition de priorités de développement au niveau local. Et l’une des stratégies est le renforcement des capacités des groupes cibles dont les jeunes filles/femmes/garçons/hommes de 15 à 35 ans, les femmes de plus de 35 ans, les OSC, les CCD/CVD, les CPPLEV, les chefferies, les collectivités locales, les organisations religieuses et les médias.

Les autorités locales renforcent leurs capacités sur « le genre, la participation citoyenne des femmes et des jeunes et la transparence » et sur « la promotion de la cohésion sociale et le rôle des femmes et des jeunes dans la consolidation de la paix » à Dapaong les 07 et 08 juin 2022.

Les présents termes de références sont élaborés en vue d’organiser six (06) sessions (de deux ateliers chacune) de renforcement des capacités des autorités locales dans 07 préfectures de la région des Savanes sur les deux thématiques susmentionnées.

Il s’agira de rendre aptes les autorités locales à la prise en compte des nouvelles stratégies et approches sur le genre transformateur et inclusion, à comprendre le rôle de la femme dans le développent communautaire et   familiariser les autorités locales à l’importance de la cohésion.

Valentino Godson

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00