Vol inaugural Lomé – Washington assure par Ethiopian airlines Une vision politique du Chef de l’Etat conçue par le ministre Affoh Atcha-Dedji et concrétisée par l’ingénieux DG Col. Latta Gnama

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Après New-York et Houston, la compagnie aérienne Ethiopian Airlines en partenariat avec la compagnie panafricaine ASKY, a inauguré son premier vol international direct entre Lomé et Washington le mercredi 1er juin 2022. Cette liaison vers les USA, fait de l’Aéroport International Gnassingbe Eyadema la 2ème plateforme francophone qui assure la liaison directe avec les Etats Unis (New- York et Washington) avec des vols non-stop, trois fois par semaine. La cérémonie inaugurale a eu lieu en présence du ministre des Transports Terrestre, aérien et ferroviaire, Affoh Atcha-Dedji, du ministre, Secrétaire général du gouvernement Kanka-Malik Natchaba, du Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), Col. Latta Gnama, des premiers responsables des compagnies Ethiopian Airlines et Asky Airlines, ainsi que des représentants de l’Ambassade des Etats Unis au Togo. Ce vol ouvre de nouvelles opportunités en matière de tourisme et de développement économique non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région ouest-africaine.

Ethiopian Airlines relie désormais sans escale Lomé à Washington. L’inauguration du premier vol international direct entre Lomé et Washington a eu lieu le mercredi 1er juin 2022. Pour célébrer cet évènement, une cérémonie solennelle a été organisée dans la salle ministérielle de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma (AIGE) de Lomé, après l’atterrissage de l’avion avec à son bord des passagers et une délégation d’Ethiopian Airlines venus d’Addis-Abéba. C’était en présence du ministre des Transports Terrestre, aérien et ferroviaire, Affoh Atcha-Dedji, du ministre, Secrétaire général du gouvernement Kanka-Malik Natchaba, du Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), Col. Latta Gnama, du directeur commercial d’Ethiopian Airlines, Lemma Yadecha Gudeta, le 1er conseiller de l’ambassade des USA au Togo, Harry Sullivan, le directeur général de Ethiopian Airlines, Mesin Pasew et celui de ASKY, Esayas WoldeMariam. Ce vol ouvre de nouvelles opportunités en matière de tourisme et de développement économique non seulement pour le Togo mais aussi pour la sous-région ouest-africaine.

Pour ce premier vol inaugural, la première compagnie africaine, déploie le Boeing 787 Dreamliner, le dernier né de la famille Boeing. C’est un avion moderne qui offre non seulement un confort à bord inégalé pour les passagers mais aussi l’un des avions les plus respectueux de l’environnement avec ses émissions carbone et sonore les plus faibles. Le Boeing 787 Dreamliner propose 24 places en classe affaires et 246 places en classe économique, toutes équipés de système de divertissement de dernière génération. Cette desserte vient porter à dix le nombre de vols hebdomadaires vers les USA. Plus de 200 passagers ont quitté la capitale togolaise à bord du Boeing 787 Dreamliner, un appareil ultra-moderne. La durée estimative du vol est de 9 heures 45 minutes. Pour atteindre ses objectifs, Ethiopian Airlines compte s’appuyer sur Asky, son partenaire de longue date basé dans la capitale togolaise pour la mobilisation des passagers de la sous-région. La compagnie de la corne de l’Afrique assurait déjà au départ de Lomé des vols directs vers les villes de Newark et de Houston depuis 2016 et 2019.

A l’occasion, le ministre des Transports Aériens, ferroviaires et terrestres, Affo-Atcha Dédji s’est réjoui de l’ouverture de cette nouvelle ligne qui offrira de nouvelles opportunités en matière du tourisme et de développement économique. « Cette troisième desserte vers les USA sous le regard bienveillant du représentant de l’ambassadeur des USA témoigne de la croissance du trafic aérien et l’ambition du Togo de devenir un hub aérien remarquable. Cette ligne va donc permettre de faciliter les déplacements trois fois par semaine d’une importante communauté africaine vivant dans la sous-région et aussi des personnes opérant dans plusieurs secteurs d’activités. Le commerce entre le Togo et les USA vont s’accentuer sans compter le développement du tourisme », a-t-il souligné. Il a rendu hommage au président de la République, Faure Gnassingbé qui, dans sa grande vision politique, « met en place les instruments stratégiques nécessaires à la promotion du transport.

blank

Pour le directeur commercial de la compagnie Ethiopian Airlines, Lemma Yadecha Gudeta, cette ligne aidera les populations de la sous-région ouest africaine, notamment les opérateurs économiques et les touristes à rejoindre rapidement la capitale Washington. « Ce vol représente une véritable opportunité parce que Lomé est désormais la base pour tout départ direct vers la Capitale des Etats Unis. La spécialité de ce vol est que notre partenariat avec Asky va permettre de connecter les pays de l’Afrique de l’Ouest au Togo et depuis Lomé, et notre vol spécial partira pour desservir la plus grande capitale des USA. Ce vol permettra ainsi de booster les échanges entre l’Afrique et les Etats Unis aussi bien sur le plan commercial que touristique », a-t-il indiqué avant d’ajouté « ce vol va permettre de désengorger les autres villes des USA et faire la promotion du tourisme et de la culture ». Il a fait savoir que la compagnie assurera trois vols par semaine à savoir : lundi, mercredi et samedi avec une possible augmentation du nombre de fréquence si la compagnie parvenait à remplir le Boeing qui transportait pour ce vol inaugural 200 passagers.

Le PDG du groupe Ethiopian Airlines, Mesfin Tasew s’est réjoui de cette nouvelle ligne qui relie Lomé à Washington. « Nous sommes très heureux de lancer un nouveau service de passagers reliant Lomé à Washington DC. Les États-Unis sont l’un de nos marchés les plus importants en raison de la présence d’une importante communauté africaine et des liens commerciaux et touristiques croissants avec l’Afrique. » a indiqué dans un communiqué inaugural, le PDG du groupe Ethiopian Airlines, Mesfin Tasew. Selon lui, « Ce nouveau vol renforce la connectivité aérienne entre l’Afrique et les États-Unis et contribue à renforcer les liens économiques, commerciaux, touristiques et diplomatiques entre les deux régions. », a-t-il ajouté.

Le premier conseiller à l’ambassade des USA au Togo, Harry Sullivan a, au nom de l’ambassadeur, salué le partenariat stratégique d’Ethiopien Airlines avec ASKY qui permet d’assurer le plus grand nombre de transports aériens africains, ajoutant qu’ils sont fiers de voir la compagnie utiliser Boeing, un appareil de construction américaine. Selon lui, ce vol direct vers les Etats Unis répond pleinement à ses missions de plan national de développement et de faire du Togo, une plateforme logistique d’excellence. Ce nouveau vol vers Washington facilitera d’avantage la liaison non seulement entre les Etats Unis et le Togo mais toute l’Afrique de l’ouest. Il a par ailleurs souligné que « ce troisième vol vers la capitale américaine vient renforcer le rôle majeur du Togo comme hub régional de transport et de la logistique. Il cimentera davantage les liaisons non seulement entre le Togo et les USA mais aussi avec toute l’Afrique de l’Ouest et apportera une plus-value aux échanges commerciaux ». Aussi, a-t-il indiqué ce nouveau vol direct est le fruit des « excellentes » relations qui existent entre le gouvernement américain et le Togo.

blank

Col. Gnama Latta, Directeur Général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC)-Togo

Le Directeur Général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC)-Togo, Col. Gnama Latta a affirmé qu’avec cette nouvelle desserte, l’AIGE compte augmenter sa fréquentation qui avoisine déjà 960.000 passagers par an, pour la porter à 1.500.000 passagers d’ici 2025 notamment à cause du partenariat stratégique d’Ethiopian Airlines avec ASKY. Il a souligné que l’AIGE est l’un des aéroports les plus sûrs au monde avec des garanties, notamment au niveau de la sécurité et de la sûreté des passagers, ce qui justifie la confiance des autorités américaines. « Cela témoigne de la place importante qu’occupe notre aéroport en Afrique, ceci grâce au climat de sûreté et de sécurité et des infrastructures modernes installées par les plus hautes autorités du Togo. Notre objectif, c’est d’atteindre 1,5 millions de passagers à l’horizon 2025 », a-t-il fait savoir.

Ethiopian Airlines est la première compagnie africaine avec une forte croissance. Elle a été élue meilleure compagnie africaine, meilleure compagnie africaine pour sa classe affaire et sa classe économique et meilleur équipage de cabine en Afrique. Sa flotte, dont la moyenne d’âge est de cinq ans, comprend des Airs Bus A-350, Boeing 787-8, Boeing 787-9, Boeing 777-300ER, Boeing 777-200LR, Boeing 777-200 cargo, Bombardier Q-400 à cabine double. Elle vole vers plus de 121 destinations sur les cinq continents.

Vol direct Lomé-Washington, une vision politique du Chef de l’Etat, matérialisée par le ministre Affoh Atcha-Dedji et concrétisée par l’ingénieux DG Col. Latta Gnama

Le vol directe Lomé-Washington de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines est le fruit de la vision pragmatique et au leadership du Chef de l’Etat associé à compétence, efficacité  et au dynamisme du ministre des Transports Terrestre, Aérien et ferroviaire, Affoh Atcha-Dedji ainsi qu’au professionnalisme, au management  et à la rigueur du Colonel Latta Gnama, Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), pilote de ligne qui ont  su appliquer à la lettre les consignes et les instructions à leur donner par le premier magistrat du Togo.

blank

Nouvelle aérogare

Le critère fondamental au niveau de la plateforme aéroportuaire et qui a milité en faveur de la réalisation de cette ligne directe Lomé-Washington se résume en trois points à savoir les équipements les plus modernes de sûreté et de sécurité, les formations du personnel, le système de supervision de la sûreté et de la sécurité, des conditions favorables qu’offre l’aéroport international Gnassingbé Eyadema, mis en place par le colonel Gnama LATTA, aspect sur lequel il ne lésine pas. Les audits de sécurité et de sûreté de l’aéroport, le système de réglementation, le système de contrôle d’accès, les équipements de dernière génération, la sécurisation du mur de l’aéroport en sont donc pour quelque chose.

Bien plus, après plusieurs audits, l’aéroport international Gnassingbé Eyadema est sorti premier au sein des pays africains avec une moyenne de 86,55%. Le DG de l’ANAC a toujours opté pour « Zéro accident ». Car, l’aspect le plus important pour lui dans l’aviation commerciale est la sécurité. « C’est la politique des grands travaux du Chef de l’Etat et nous en tant que technicien, nous avions mis le paquet pour réussir cela. Il y a eu un travail qui a été fait, c’est-à-dire la sureté et la sécurité. Les équipements qui ont été mis dans la nouvelle aérogare, sont les équipements les plus modernes tels que les scanners SMITH de marque américaine, les L3 européens, les Tomographes, les détecteurs d’explosifs liquides et solides. Il y a eu du travail qui a été accompli notamment les formations. Nous avions fait plusieurs formations. Nous avions été en Ethiopie, en Europe et autres, aujourd’hui, nous sommes fin prêts », fait savoir toujours le DG de l’ANAC, Col. Latta Gnama.

                                                                                                     Fana

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00