HCRRUN indemnise 1 129 victimes des violences politiques de la Maritime et des Plateaux

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a ouvert, lundi le 20 juin 2022, à la maison des Jeunes d’Amadahomé à Lomé, la 5e étape des sessions d’indemnisation aux victimes non vulnérables. Cette mission qui se tient, du 20 au 30 juin 2022 dans les Régions Maritime et Plateaux, permettra de soulager ces victimes des malheureux troubles socio-politiques enregistrés au Togo de 1958 à 2005.

Ils sont au total, mille cent vingt-neuf (1129) victimes qui seront pris en charge par cette mission de dix jours (du 20 au 30 juin 2022), dans les Régions Maritime et des Plateaux, aux dires du 2e rapporteur du Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), Mme Claudine Kpondzo. L’étape de Lomé a déjà débuté, le lundi 20 juin dernier, et s’achèvera, le 23 juin. Elle prendra en compte, la Région Maritime à savoir : les préfectures du Golfe, d’Agoé-Nyivé, et d’Avé. Selon Mme Claudine Kpondzo, ces indemnisations des personnes non vulnérables concernent les victimes des troubles de 1958-2005 qui sont enregistrés dans le mandat de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) et dans la Commission nationale d’enquête indépendante. Les bénéficiaires de ces chèques d’indemnisation sont les victimes elles-mêmes, des gens qui ont été violentés, ceux qui ont survécu aux blessures et aux ayants droit, si toutes les conditions sont remplies. Ils sont appelés victimes non vulnérables, parce qu’elles ne sont pas grabataires, précise Mme Kpondzo, en relevant que cela ne signifie pas que ces victimes ne souffrent pas, mais au moins, elles peuvent se déplacer et faire tous les mouvements.

blank

A cette occasion, la présidente du HCRRUN, Mme Awa Nana Daboya, a souligné que l’objectif de cette mission est de présenter les mots d’excuses de l’Etat togolais à ces victimes qui ont subi des traumatismes lors des troubles des années 1958 à 2005. Pour elle, cette institution s’est délocalisée, cette fois-ci, pour mieux se rapprocher des populations, afin de leur exprimer leur soutien. « Nous sommes venus vers vous pour être encore plus proches de vous et vous remettre ces chèques d’indemnisation pour vous soulager de vos souffrances. Nous voulons vous sensibiliser aussi à vous engager dans le processus du pardon, de l’oubli et de la réconciliation. Nous rendons grâce à Dieu, parce que vous avez répondu massivement à notre appel et nous invitons les jeunes à s’engager dans une nouvelle dynamique, celle de la vérité, afin de construire dans la paix et l’amour notre pays le Togo », a-t-elle confié.

blank

Pour le préfet du Golfe, M. Kossi Atabuh, c’est la première fois que le HCRRUN, délocalise ses sessions d’indemnisation de son siège vers les populations. Ceci prouve encore une fois le souci de cette institution à faire cultiver l’esprit du pardon et de la tolérance auprès des jeunes.

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00