HCRRUN/Cinquième étape des opérations : 550 Victimes des plateaux seront indemnisés à Atakpamé

0
200
Spread the love

Le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) organise simultanément la cinquième opération d’indemnisation à l’intention des victimes de la région maritime et des plateaux du lundi 20 au jeudi 30 juin 2022.

Dans la région des plateaux, la cinquième étape des indemnisations a démarré aux affaires sociales d’Atakpamé Chef-lieu de la commune Ogou1, le lundi 20 juin 2022, en présence du premier rapporteur du HCRRUN, Dr WIYAO Evalo, du conseiller de la présidente de ladite institution, l’ancien premier ministre Kokou KOFFIGOH, du préfet de l’Ogou Edoh AKAKPO et du secrétaire général de la commune Ogou1, représentant Mme le Maire, au profit des victimes des préfectures d’Agou, de Danyi, de Kloto, de Kpélé et de l’Ogou.

Cette énième opération a pris en compte les personnes ayant été victimes de violences ou d’injustices à caractère politique entre 1958 et 2005 et ayant fait leurs dépositions à la CVJR ou auprès de la Commission nationale spéciale d’enquête indépendante (CNSEI) et les victimes du barrage de Nagbeto pour l’intérêt public. Elles recevront une indemnité et une prise en charge médicale pour certains en guise de compassion de l’Etat envers elles.

Pour le premier rapporteur du HCRRUN, Dr WIYAO Evalo, “ certaines personnes peuvent être tentées de savoir, le pourquoi HCRRUN est toujours à Atakpamé ? C’est en raison de l’importance que l’institution accorde à la région des plateaux par rapport au malheur qui a frappée cette région qui n’a pas été la seule, d’autres régions aussi ont été frappé également”.
« Il est judicieux de noter que de façon globale, HCRRUN fait tout pour atteindre toutes les régions avec la même détermination et le même rythme de travail », a-t-il souligné.

Cette cinquième étape, HCRRUN s’intéresse plus aux victimes de la région qui voisine le barrage de Nangbeto et pour des intérêts publics étaient déplacés de leur lieu de résidence de l’époque à d’autres lieux où ils résident aujourd’hui; il faut faire quelque chose pour les apaiser. C’est pour ses victimes que HCRRUN est arrivé mais aussi des victimes d’autres événements malheureux ”, a-t-il souligné.
C’est sur les orientations du Chef de l’État que HCRRUN exécute : il ne faut laisser personne sur le carreau, il ne faut oublier aucune victime. Cette initiative prendra en compte également les victimes de la commission joseph Kokou KOFFIGOH.

Rappelons que le nombre de dépositions enregistrées par la CVJR s’élevait à 22415. Le dépouillement de ces dépositions et celles de la CNSEI font passer le nombre des victimes à près de 40.000 actuellement.

                                                                                                                              Marcel Akakpo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici