ANAC : la formation des acteurs intervenants dans le Service de Recherches et de Sauvetage a pris fin sur une note de satisfaction

0
543
Colonel Gnama Latta, DG de l’ANAC,
Spread the love

Une trentaine d’agent vient de boucler une formation sur la recherche et le sauvetage. Organisés par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et le Centre Secondaire de Recherche et Sauvetage de Lomé, cette rencontre a permis aux participants d’être bien outillés pour venir au secours des avions en détresse et pour faire face aux éventuelles catastrophes. La cérémonie de clôture a eu lieu le vendredi 1er juillet 2022 en présence du DG de l’ANAC, le Colonel Gnama Latta.

Le séminaire de formation au service de Sauvetage et de Recherche a pris fin le vendredi 1er juillet 2022. Organisés par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et le Centre Secondaire de Recherche et Sauvetage de Lomé, cette rencontre a permis aux participants d’être bien outillés pour faire face aux éventuelles catastrophes.

Après dix jours d’intenses théories et de pratiques, le séminaire de formation à l’intention des acteurs impliqués dans les recherches et sauvetage en cas de crash d’avion a été clôturé le vendredi 1er Juillet dernier. Le Colonel Bararmna-Boukpessi, chargé du Centre secondaire de recherches et sauvetage, après avoir salué tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette formation, a réitéré le vœu de voir les participants mettre en pratique les acquis.

« J’aimerais témoigner ma gratitude et ma reconnaissance au Ministre chargé des transports Aérien et au Directeur général de l’ANAC. Durant dix jours, vous avez appris à vous connaître et à travailler en parfaite symbiose. Les différentes connaissances qui vous ont été transmises par les panélistes et l’exercice SATER, ont permis de renforcer vos savoirs faire. Il vous appartient une fois de retour dans vos entités respectives de les mettre en application afin d’être prêts en toutes éventualités », a-t-il insisté.

Présidant la cérémonie de clôture, le DG de l’ANAC, Col. Gnama LATTA n’a pas manqué de revenir sur l’importance de cette formation qui d’un point de vue pratique sera un atout indéniable pour les acteurs et de surcroît pour le secteur aérien « La formation qui vient d’être achevée est multisectoriel. Tous les acteurs impliqués dans la plateforme aéroportuaire étaient concernés.  L’OACI indique qu’en cas de catastrophe, il faut tout faire pour sauver le maximum de vies humaines et minimiser les pertes. Cette formation nous permet de nous mettre au top et de continuer à être leader de l’Afrique en matière de qualité de la formation. C’est le lieu de remercier le chef de l’État qui met à notre disposition des moyens.

Le ministère des Transports, l’ASECNA, l’ASAIGE et la Société Togolaise de Handling ont tous contribué à la réussite de cette formation.

Il faut rappeler que le Service de Recherche et de Sauvetage permet de porter assistance à tous aéronefs en détresse et à ses occupants. C’est une obligation pour les États partie à la convention de Chicago. L’article 25 de la Convention ainsi que son annexe 12 dispose notamment au paragraphe 4 « Entraînement et exercice » de son chapitre 4 « mesures préparatoires » en d’obtenir et de maintenir une efficacité maximale des opérations de recherches et de sauvetage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici