Les membres de l’ANIAC outillés sur l’inspections des installations

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

Les membres de l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC-Togo) sont, depuis le 13 juillet 2022, en formation à l’hôtel St-Georges de Tsévié sur des inspections des installations utilisant des produits chimiques au Togo. Ceci pour mettre en application les directives de la Convention sur l’interdiction des Armes Chimiques (CIAC). C’est le président de l’ANIAC-Togo, M. HUNLEDE Amah qui a procédé à l’ouverture officielle des travaux de cet atelier de formation

Une formation a été ouvert le mercredi 13 juillet 2022 à l’hôtel St-Georges de Tsévié par l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC-Togo) à l’intention de ses membres. Cette formation qui va durer trois jours (du 13 au 15 juillet) permettra aux participants d’être outillés sur la CIAC et ses dispositions en lien avec les inspections, sur la notion et le respect de la confidentialité au cours des inspections, la sûreté et la sécurité chimiques en milieu industriel, bref la connaissance du Système Général Harmonisé (SGH) et la classification des produits chimiques au titre de la CIAC.

Ouvrant les travaux de cet atelier, le président de l’ANIAC-Togo, M. HUNLEDE Amah a salué les participants pour leurs efforts en vue de l’atteinte de la mission de l’autorité avant de les exhorter à plus de concentration au cours des travaux. « J’invite tout un chacun de nous à plus de concentration et d’ardeur afin que les résultats escomptés soient atteints aux bénéfices de l’Autorité », a-t-il fait savoir, Il a par ailleurs souligné le caractère important de cette formation, qui vise à faire une analyse d’ensemble des fondamentaux du régime de vérification de la convention, dont le premier levier constitue l’inspection. Il a expliqué que plusieurs industries et sociétés du pays utilisent des produits chimiques, notamment pour des opérations de recherches en laboratoires, de fabrication de produits pharmaceutiques, cosmétiques, plastiques, des produits de cimenterie.

blank

Dr. Nikabou Tchein, secrétaire permanent à l’ANIAC-Togo,

Ces installations industrielles, dans leurs procédés de fabrication, utilisent des machines, des appareils et des sources de chaleur qui peuvent engendrer d’énormes risques chimiques. D’où la nécessité de conduire des audits dans le but de relever les faiblesses qui pourraient menacer les efforts déployés par les industriels et faire des recommandations pour la conduite à tenir pour une meilleure gestion de la sécurité chimique.

blank

Pour rappel, l’ANIAC-TOGO est une structure nationale qui veille au respect des mesures de sécurité et de sûreté chimiques au Togo et participe à la lutte contre les risques et menaces chimiques dans l’objectif de préserver la santé humaine et l’environnement. Sa mission est d’assister le Gouvernement dans la conception et la mise en œuvre de la politique nationale sur l’interdiction des armes chimiques et sur leur destruction, ainsi que le contrôle des produits chimiques inscrits de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques.

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00