Super evala, édition 2022 dans la Kozah : Koumayi Pyabalo de Landa, sacré champion

0
604
Le ministre Lamadokou (à droite) remettant le trophée au vainqueur
Spread the love

Démarrées le 9 juillet pour une durée d’une semaine, les luttes traditionnelles Evala ont connu leur apothéose le dimanche 17 juillet 2022 avec le sacre du meilleur lutteur. C’est le ministre de la Culture et du Tourisme, Pierre Lamadokou qui a donné le ton à la compétition au nom du chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Au total, douze cantons de la préfecture de la Kozah et Yaka dans la préfecture de Doufelgou, ont présenté leurs champions à l’issue des luttes evala 2022. Après les différentes étapes de la compétition, les lutteurs des cantons de Lassa et Landa se sont croisés pour disputer le trophée mis en jeu. Au final, c’est c’est le lutteur du canton de Landa,  Koumai Piabalo qui arrache la victoire et est sacré super champion evala 2022. Le canton de Lassa est 2e et le canton de Tcharè occupe la 3è place.

Le champion Koumayi (short vert) mettant à terre son adversaire

Koumayi Pyabalo du canton de Landa, a été sacré champion de la compétition, « Super Evala », édition 2022 le dimanche 17 juillet sur le terrain du lycée Kara II. Cette compétition a réuni seize meilleurs lutteurs des cantons de la préfecture de la Kozah et de Yaka-Agbandé dans Doufelgou sous le regard du ministre en charge de la Culture, Lamadokou Gbenyo, représentant le chef de l’Etat, des autorités administratives, traditionnelles, civiles, militaires, des spectateurs, des encadreurs et des visiteurs.

Organisée par l’Association Togolaise pour l’Epanouissement du Sport, des Loisirs et de la Culture (ATESLOC), ce championnat (Super Evala) intervient au lendemain de la clôture des finales de luttes traditionnelles dans la Kozah. L’objectif est de créer une émulation autour des Evala pour contribuer à la promotion des luttes traditionnelles en pays Kabyè et susciter un regain d’engouement au sein de la population. Pour les promoteurs, il s’agit d’amener les meilleurs lutteurs des différents cantons à s’affronter pour détecter des talents en vue d’étoffer l’équipe nationale de la fédération de lutte.

Le champion Koumayi brandissant son trophée

Pendant plus de deux heures, de rudes empoignades entre les meilleurs lutteurs ont permis de passer de l’étape des huitièmes de finale à la finale en passant par les quarts et demi-finales. Ceux-ci, à travers leurs prestations, ont émerveillé les spectateurs, encadreurs et visiteurs venus de divers horizons.

A la finale, Koumayi Pyabalo (short vert) a dominé Tchangani Adewa du canton de Lassa (short rouge). Il a reçu des mains du ministre de la Culture, un trophée, une enveloppe financière et 10 plateaux de cannettes de bière. Koumayi a aussi reçu 20 sachets d’eau, des kits de Togocom, de 3 tonnes de ciment et des parasols.

Le finaliste Tchangani Adéwa a bénéficié d’une enveloppe financière, de 2 tonnes de ciment et des cadeaux de Togocom. Le 3e Tcheyi Awilame Anselme du canton de Tcharè, est reparti avec une enveloppe et d’autres cadeaux. Les autres lutteurs ont été également récompensés.

l

Outre les récompenses, l’association « Dikpindi » a mis à la disposition des meilleurs lutteurs de chaque canton, une moto avec ses accessoires. Pour soutenir la lutte traditionnelle Evala en pays Kabyè, la société CIMTOGO a aussi remis à chaque canton trois tonnes de ciment en vue de contribuer à la réalisation des projets de développement dans ces cantons.

Le ministre de la Culture a exprimé sa satisfaction eu égard à l’ambiance conviviale et au fair-play qui ont régnés tout au long des festivités Evala. « Nous nous félicitons pour la discipline et le bon état d’esprit et saluons la vision du chef de l’Etat pour cette nécessité de reprendre les activités culturelles, cette année », a dit le ministre. Il a remercié la population pour sa disponibilité et son sens de respect à la lettre des prescriptions et indications du gouvernement afin que les festivités se déroulent dans de bonnes conditions.

Photo de famille

Le vice-président de l’association ATESLOC, Tchassim Pagoubadi Pierre, a témoigné sa gratitude au chef de l’Etat pour son appui à la mise en oeuvre du championnat « Super Evala » et aux partenaires ayant contribué à la réussite de cet événement culturel et sportif.Le champion Koumayi Pyabalo a réitéré sa reconnaissance à l’association ATESLOC pour l’initiative qui permet aux lutteurs de s’unir davantage en vue d’apprendre plus de nouvelles techniques et tactiques de lutte dans un esprit de fair-play.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici