Togo/Attaque terroriste au nord du Togo : Faure Gnassingbé qualifie cette attaque de “tragédie”

by Fana KADOASSO
0 comment
Spread the love

 

Suite aux attaques terroristes dans la nuit du 14 au 15 juillet 2022 dans les savanes au nord du pays, le Chef de l’Etat a rencontré les populations de toutes les préfectures de cette région. Au cours de cette rencontre, Faure Gnassingbé a qualifiée le jeudi 21 juillet 2022, de « tragédie », la série « d’attaques terroristes » intervenues dans la région.

L’attaque terroriste au nord du Togo préoccupe au premier plan le président de la république, Faure Gnassingbé qui est toujours au front. Il était le mercredi 20 juillet 2022, à Dapaong où il a présidé une rencontre d’échanges avec les populations de la région des Savanes dans le cadre de ses contacts directs et consultations régulières avec elles pour lutter contre le terrorisme.

Dans son intervention, le Chef de l’Etat a tout d’abord qualifié cette attaque terroriste dans la nuit du 14 au 15 juillet 2022 de « tragédie ». Il a ensuite remercié les populations pour leur mobilisation et leur accueil chaleureux, saluant leur patriotisme et leur courage face aux attaques. Il n’a pas oublié de les exhorter « à maintenir la coopération avec les autorités, particulièrement les forces de défense et de sécurité. Il a émis le souhait que les échanges soient libres et courtois et aboutissent à des propositions pour juguler les attaques meurtrières et destructrices », indique un communiqué du gouvernement.

« Je sais qu’aujourd’hui avec les réseaux sociaux, on tend à banaliser les morts en exposant leurs corps dans des photos sans aucun respect. C’est pour cela que j’ai voulu à travers cette rencontre vous dire, que même si l’actualité tant à présenter ces événements comme les faits divers, pour nous c’est un drame, une tragédie, des morts de trop », a soutenu le président togolais

Il a de nouveau réaffirmé sa détermination à lutter contre cette incursion terroriste dans le nord du territoire togolais, proche de la frontière avec le Burkina Faso.

« Nous ne devons pas permettre qu’aucun togolais, qu’aucune togolaise puisse mourir comme ça dans l’indifférence et dans la banalité », a-t-il martelé.

Le président togolais a, par ailleurs, appelé la population à la responsabilité et à la vigilance. Car disait-il, « le terrorisme n’est pas une guerre comme les autres, il n’y a pas de front. Parfois les ennemis sont autour de nous, parfois parmi nous et d’autres de l’extérieur. Parfois encore, c’est une forme de trahison, des informations qu’on lâche ici et là ».

Il a soutenu que le gouvernement togolais a sa stratégie de lutte qu’il ne peut pas encore dévoiler. Et elle est en marche

« Elle doit être secrète parce que l’information est aussi une arme de guerre », a-t-il soutenu dans sa tentative de rassurer les Togolais face à ce qu’il appelle « une tragédie ».

Faure Gnassingbé était entouré pour la circonstance d’une dizaine de ministres et de la cheffe du gouvernement Victoire Tomégah-Dogbé.

Related Articles

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?
-
00:00
00:00
Update Required Flash plugin
-
00:00
00:00